En quelles quantités peut-on manger des fruits secs ?

Ah, les fruits secs, ces douces gourmandises
que je mange à volonté,
peu importe si j’ai fait du sport dans la journée ou pas.

Beaucoup de personnes m’écrivent ce genre de message :

« J’adore les fruits secs, mais j’ai entendu qu’il faut les éviter. »

Peur de grossir,
peur de devenir diabétique,
peur d’avoir des caries.

Ces peurs sont fondées uniquement
dans le cadre d’une alimentation classique.

Mais, on n’a pas ces problèmes-là
avec une bonne hygiène dentaire,
une bonne hydratation
et une alimentation 80/10/10.

Les fruits secs sont super pratiques et sains
au goûter ou en tant que repas.

Mais je déconseille d’en manger en tant que dessert,
question de digestion et de glycémie.

Je déconseille aussi d’en manger sans boire d’eau,
sinon c’est la porte ouverte aux caries.

Au fait, une mise au point importante :

Les amandes, noix de cajou, graines de courge, etc.
ne sont pas fruits secs,
ce sont des graines et des noix.

Elles sont sèches aussi, mais leurs
propriétés nutritionnelles sont très différentes.

Mais revenons à nos fruits secs :
ils sont très riches en glucides,
voilà pourquoi je recommande d’en manger à sa faim,
à condition de rester hydraté
et de ne pas les mélanger à du gras ou à un repas cuit.

J’ai deux questions pour toi :

  • Quels fruits secs manges-tu ?
  • Veux-tu que je parle des graines et des noix dans le prochain article?

Pauline

Si cet article t’a aidé, réponds-moi dans les commentaires pour me le dire.

*

Cet article a déjà été envoyé aux personnes abonnées à mon mail privé. Pour recevoir chaque jour un conseil comme celui-ci, clique sur ce bouton :

Publié dans Alimentation végétale | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Par quoi remplacer la 🍗viande et le 🐟poisson ? (c’est plus simple que ce que te disent les lobbys)

Je pourrais résumer la réponse à cette question en une phrase,
vous seriez tous déçus, mais ce serait la vérité.

La viande et le poisson sont inutiles pour l’humain.

Signé : Pauline, végane depuis 9 ans, en pleine santé

Bon, d’accord, je vais développer,
car une affirmation aussi simple
ne convaincra pas tout le monde.

Dans cet article, je vais conseiller d’autres aliments
à ceux qui arrêtent la viande et le poisson.

Tout d’abord, je les félicite
de ne plus participer au génocide animalier
et de ne plus avaler ces sources de…

  • Mercure
  • Amines hétérocycliques
  • Hormones naturellement présentes
  • Hormones ajoutées/stéroïdes
  • Antibiotiques
  • PCB
  • Dioxines
  • Déchets métaboliques
  • Excès de cholestérol
  • Excès de protéines
  • Métaux lourds
  • Graisses trans naturellement présentes
  • Zéro fibre

Tu peux donc imaginer les bienfaits sur la santé
qu’on peut avoir en arrêter de consommer
de la viande et du poisson.

Autre bonne nouvelle :

Un humain qui remplace la viande par des plantes HCLF,
dont les selles avaient l’odeur des crottes de chat,
aura des selles qui sentent plutôt le crottin de cheval.

Ensuite, que peut-on manger
à la place de la chair animale ?

Pour les personnes en transition alimentaire
qui aiment cette texture et ce goût,
il existe plein de similis de plus en plus bluffants.

Ces similis sont parfois chers,
mais inutiles eux aussi.

En manger, c’est aussi
une question de préférence gustative.

Et les légumineuses ?

On n’a pas besoin de s’en gaver
pour remplacer les protéines animales.

Deux portions de légumineuses par semaine suffisent,
car les besoins en protéines des humains sont petits,
même pour les sportifs.

La seule chose à faire est de manger à sa faim
en basant ses repas sur les glucides.

C’est ça, le paradigme qui marche.

Je t’en dirai davantage dans les prochains articles.

Pauline

Si cet article t’a aidé, réponds-moi dans les commentaires pour me le dire.

*

Cet article a déjà été envoyé aux personnes abonnées à mon mail privé. Pour recevoir chaque jour un conseil comme celui-ci, clique sur ce bouton :

Publié dans Alimentation végétale | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Certaines guenons🐵 ont des règles moins abondantes que d’autres (+mon explication)

CLe sang des règles fait partie de la vie de femme,
que cela nous plaise ou non.

Mais les chats et nos chiens* n’en ont pas.
Curieux, n’est-ce pas ?

D’ailleurs, la majorité des animaux
n’ont pas ces  « menstruations manifestes ».

Dans le monde animal, très peu d’espèces
ont également leurs menstruations :

grands singes, marsupiaux, lémuriens,
éléphants et chauves-souris.

On va s’intéresser aux grands singes ici.

Les saignements menstruels sont très visibles
chez les chimpanzés et les gibbons.

Bizarrement, leurs cousins
bonobos, gorilles et orangs-outangs
saignent moins abondamment,
il faut regarder de très près
pour voir la menstruation.

Connaissant l’impact de l’alimentation
sur les règles chez les femmes humaines,
j’ai envie de te parler de l’alimentation
de différents grands singes.

Les primatologues ont observé
que les chimpanzés sont les primates
qui mangent la plus grande proportion de viande.

Ce sont aussi ceux qui sont les plus agressifs
et qui ont les règles les plus abondantes.
(comme les femmes humaines omnivores)

A contrario,
les bonobos et les orangs-outans,
qui sont presque végétaliens,
sont particulièrement pacifiques
et ont des règles discrètes,
comme les femmes humaines
qui ont une alimentation HCLF.
(riche en glucides et pauvre en graisses)

Ne me crois pas sur parole,
je t’invite à vérifier ces informations,
comme d’habitude.

Chacun est libre d’en tirer ses propres conclusions.
Moi, j’y vois un parallèle frappant.

Entre avoir des règles de 7 ou 3 jours,
je choisis l’impact de l’alimentation des bonobos 😉

Pauline

P.S. [1] Concernant les chiennes

On appelle « règles » ou « menstruations » ces écoulements qui correspondent au passage à un nouveau cycle.

Ce phénomène se retrouve chez d’autres mammifères, notamment chez les grands singes (orang-outan, etc.) et a été décrit chez divers autres primates, lémuriens, marsupiaux, etc.

Il faut cependant bien faire la différence entre de véritables « règles » et les écoulements que l’on peut observer par exemple chez une chienne en chaleur. Dans ce cas, bien que cela y ressemble, il ne s’agit absolument pas de « menstruations » puisque ce sont des écoulements qui surviennent au cours du cycle (et non pas au moment du passage d’un cycle à l’autre) et qui correspondent à des sécrétions des voies génitales pour faciliter l’accouplement et la fécondation (et non pas à l’expulsion de la muqueuse de l’utérus).

[2] Détail de l’alimentation des grands singes :

  • Gorilles des montagnes : à l’état sauvage, ils mangent 95 % verdure, 5 % de noix et de fruits. En captivité, s’ils ont le choix, ils ne mangent presque que des fruits.
  • Chimpanzés : fruits, verdures, noix et 5% de produits animaux.
  • Orangs-outans : surtout des fruits, quelques verdures et noix. Quand les fruits se font rares, ils mangent plus de légumes et d’insectes. Ils adorent les fruits.
  • Bonobos : ressemblent beaucoup aux humains. Mangent surtout des fruits, des plantes qui ressemblent à de la canne à sucre, quelques verdures, des racines et des bourgeons. Apparemment pas de noix. Ils mangent des insectes, quelques poissons et des petits animaux (produits animaux = 1 % de leur alimentation).

Les chimpanzés, orangs-outans et bonobos tirent 80% de leurs glucides des fruits. En moyenne, leur régime est 88/7/5. Le gorille mange plutôt 70% glucides.

*

Cet article a déjà été envoyé aux personnes abonnées à mon mail privé. Pour recevoir chaque jour un conseil comme celui-ci, clique sur ce bouton :

Publié dans Animaux et nature | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Le stress oxydatif pour les nuls : signes, causes et solutions

La notion de stress oxydatif est floue pour la plupart des gens,
mais ceux qui la comprennent améliorent leur qualité de vie.

Tata Pauline va expliquer ici avec des mots simples,
comment savoir si on a du stress oxydatif
et comment résoudre ce problème.

Par définition, le stress oxydatif correspond
à une agression des cellules par des radicaux libres.

Voici les signes observables du stress oxydatif :

La personne souffre d’inflammation, son visage est gonflé.

Elle trouve que la lumière du jour est trop forte.

Elle manque d’énergie pour des tâches de base,
par ex. un appel téléphonique,
et elle est si fatiguée que le sport est impensable.

En plus, elle plane et perd le fil facilement.

Maintenant, voici ce qu’il se passe dans son corps :

  • trop de radicaux libres
  • glycémie à jeun trop élevée
  • résistance à l’insuline
  • réserves de glycogène basses

Le stress oxydatif a trois causes principales :

  1. La personne consomme trop de lipides (graisses).
  2. Elle boit café sur café.
  3. Elle se couche tard.

La solution est simple, mais demande de s’impliquer.

Cela consiste à se coucher tôt,
renoncer aux stimulants,
manger plein de plantes (sources d’anti-oxydants),
réduire sa consommation de graisses
et manger davantage de glucides.

Tu te demandes peut-être ce que les graisses ont à voir là-dedans.

Voilà pourquoi :

Tous les types de graisses s’oxydent facilement,
et forment ainsi des radicaux libres
qui endommagent les cellules et les artères,
ce qui favorise l’athérosclérose.
(voir références en fin d’article)

Maintenant, tu sais quoi faire 🙂

Je te souhaite une merveilleuse journée !

Pauline

P.S. : Merci pour les nombreux mails que vous m’avez envoyés.
Je les lis tous, mais je ne peux pas répondre à tous,
sinon j’y passerais la nuit.
Je réponds à mes clients en priorité.

En tout cas, merci pour toutes vos suggestions,
c’est génial d’échanger avec vous.

*

Cet article a déjà été envoyé aux personnes abonnées à mon mail privé. Pour recevoir chaque jour un conseil comme celui-ci, clique sur ce bouton :

Références :

  • Lancet 344:1195, 1994
  • Am J Clin Nutr 49:301, 1989
  • Aterioscler Thromb Vasc Biol 15:2101, 1995
Publié dans Santé | Tagué , , | Laisser un commentaire

La nutrition pour le sport et la compétition ⛷🥇🏃

Comme promis à Marielle (skieuse et coureuse),
le mail d’aujourd’hui porte sur l’alimentation
pour le sport et la compétition.

(ici, je ne parle pas des sports où il faut être lourd.)

La qualité de la préparation sportive avant une épreuve
est capitale, bien évidemment.

Il est important d’optimiser l’alimentation,
car si on s’alimente mal ou pas assez,
on ne sera pas au summum de nos capacités.

Si tu me suis, même depuis peu,
tu sais que je recommande
une alimentation 80/10/10,
c.-à-d. riche en glucides et pauvre en graisses.

Pour les sportifs qui veulent être performants,
c’est pareil, mais avec davantage de glucides.

Pas besoin d’augmenter les protéines ni les graisses,
juste augmenter l’apport en glucides.

Je conseille cela, car les seuls besoins
qui changent significativement sont les glucides.

Plus l’effort physique est intense,
plus le corps brûle de glucides à la minute.

Quand l’exercice cérébral et le stress sont intenses,
le cerveau brûle davantage de glucides à la minute
pour rester concentré et ne pas faire de bourde.

Les besoins en protéines et les graisses changent peu.

Il suffit de manger assez de sources de glucides
pour avoir assez de protéines et de graisses.

La veille d’une compétition ou d’un entraînement,
il faut remplir ses réserves de glycogène,
grâce à un grand plat de féculents au dîner.

S’il s’agit d’un sport d’endurance,
il faut faire l’appoint de sucres simples régulièrement
pour que les réserves de glycogène ne soient jamais vides,
et ajouter un peu de sel aux boissons
pour compenser le sel perdu par la transpiration.

Après la compétition ou un entraînement, c’est simple :
sucres simples avec de l’eau,
puis sucres complexes,
et bien sûr autant de repos que nécessaire.

En souhaitant à Marielle et peut-être à toi
des performances incroyables
lors des prochains entraînements et compétitions!

Pauline

P.S. : Si tu cherches des sources sérieuses concernant
les protéines végétales, voici un article sourcé:
Les végétaux ont-ils assez de protéines?

*

Si cet article t’a aidé, réponds-moi dans les commentaires pour me le dire.

*

Cet article a déjà été envoyé aux personnes abonnées à mon mail privé. Pour recevoir chaque jour un conseil comme celui-ci, clique sur ce bouton:

Publié dans Alimentation végétale, Sport | Tagué , , , , , | 1 commentaire

Des nouvelles perso de Douce Frugalité – L’Afrique du Sud, c’est comment ?

Juste après l’écriture de cet article
plus personnel que d’habitude,
je m’apprête à filmer une vidéo
dans le jardin des parents de Paul.

(Il y a une question pour toi en fin de mail.)

Comme tu le sais peut-être,
j’ai définitivement quitté la Thaïlande le 12 février.

Il y a deux ans, Paul et moi avons choisi ce pays,
car les gens y sont respectueux et honnêtes,
le climat est agréable
et il y a beaucoup de cyclistes véganes,
plein de restaurants végétariens et végétaliens.

On est libres géographiquement,
car on travaille tous les deux sur internet,
on est des nomades numériques.

Vivre en Thaïlande n’était pas
un projet pour le long terme.

Question de visa et d’environnement.

Aucun endroit n’est parfait.

Chaque lieu a son lot d’avantages et d’inconvénients.

Nous avons décidé de partir à cause
de la pollution, du bruit et du trafic routier
qui ont empiré de mois en mois à Chiang Mai.

Nous sommes actuellement
en Afrique du Sud pour nous marier
et on est en plein dans les paperasses.

Comme tu peux l’imaginer,
en vivant sur un autre continent,
ma routine a un peu changé.

Et le bilan est plutôt bon.

Je trouve mon bonheur partout
pour l’alimentation,
avec les féculents et les légumes locaux,
en plus des fruits abordables sur place.

Les meilleurs fruits thaïs sont, selon moi :
mangoustans, mangues, papayes,
fruits de la passion, mini-bananes et oranges.

Les féculents locaux sont évidemment le riz,
les nouilles de riz et la patate douce.

À Chiang Mai, il y avait tellement
de restos végétariens et végétaliens
qu’on cédait régulièrement à la tentation,
sans nous goinfrer de gras non plus.

On a juste pris quelques petits kilos,
rien de grave.

En Thaïlande, je roulais à vélo dehors
en stressant à cause du trafic routier intense,
des motards inattentifs, des nids-de-poule
et des chiens mi-sauvages qui me courent après.

Heureusement que le climat thaï est agréable.

En Afrique du Sud, on trouve à bon prix
de succulentes mangues, des raisins, des pommes,
des dattes et de délicieuses pastèques.

On y trouve les mêmes féculents de base
qu’en France en abondance :
pâtes, pain, pizza et pomme de terre.

Sortir coûte cher en Afrique du Sud,
alors on mange tout le temps à la maison,
donc on se nourrit de façon plus propre
et j’ai perdu ma rétention d’eau en quelques jours.

Maintenant, en Afrique du Sud,
je roule sur un vélo d’intérieur,
car ce pays a l’un des taux de criminalité
les plus élevés du monde.

En tout cas, j’aime bien ma nouvelle routine
dans cet endroit calme.

Pour finir, la question :

As-tu des suggestions de vidéos ou de mail
qui t’intéresseraient et que je pourrai faire
pendant mon séjour à Pretoria en Afrique du Sud?

Merci de ta réponse.

*

Cet article a déjà été envoyé aux personnes abonnées à mon mail privé. Pour recevoir chaque jour un conseil comme celui-ci, clique sur ce bouton :

Publié dans Véganisme | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Les 9 leçons de longévité des centenaires des zones bleues

Suite au mail de lundi sur les centenaires d’Okinawa,
j’ai eu beaucoup de demandes sur le sujet des zones bleues.

Ce sont des zones où les gens
ont une longévité élevée
et de faibles taux de maladies.

Les cinq « zones bleues » du monde
identifiées par Dan Buettner sont :

  • l’île d’Okinawa au Japon
  • la province de Nuoro sur l’île de Sardaigne en Italie
  • la ville de Loma Linda en Californie aux États-Unis où vit une importante communauté d’adventistes
  • l’île d’Ikaria en Grèce
  • la ville de Nicoya au Costa Rica

Dans son livre, Buettner tire 9 leçons de ces zones bleues :

  1. Activité physique modérée régulière
  2. Raison d’être
  3. Réduction du stress
  4. Apport calorique modéré
  5. Alimentation à base de plantes
  6. Consommation d’alcool modérée
  7. Engagement dans la spiritualité ou la religion
  8. Engagement dans la vie de famille
  9. Engagement dans la vie sociale

Pour te donner une idée précise de leur alimentation,
j’ai trouvé des schémas de leur alimentation traditionnelle :

pour Okinawa :

pour Icare :

Pour finir, voici l’alimentation des centenaires coréens :

Je parie que tu n’as jamais vu ces schémas avant.

Hélas, les recommandations alimentaires officielles
sont encore trop dictées par les lobbys
et pas assez orientées par la science.

Espérons que ces conseils insalubres
évolueront vers une alimentation HCLF
(riche en glucides et pauvre en graisses).

Si cet article t’a aidé, réponds-moi dans les commentaires pour me le dire.

*

Cet article a déjà été envoyé aux personnes abonnées à mon mail privé. Pour recevoir chaque jour un conseil comme celui-ci, clique sur ce bouton :

Publié dans Alimentation végétale | Tagué , , | Laisser un commentaire

Une clé pour cesser de se dévaloriser

Se comparer aux autres
n’a jamais été autant problématique
que depuis l’arrivée des réseaux sociaux.

De plus, le contenu qui y est partagé
est extrêmement sélectif.

On ne peut pas savoir si ce contenu
est représentatif ou trompeur.

À quoi bon comparer notre vie réelle
à la vie de rêve d’un influenceur
qui pourrait être un mensonge habilement orchestré
pour faire grossir exagérément
son ego ou son compte en banque ?

Il n’y a pas d’être supérieur
qui mériterait d’être vénéré.

Il n’y a pas non plus d’être inférieur
qui devrait s’agenouiller.

Tout le monde a le droit au respect.

Se comparer aux autres
n’est pas la voie pour s’aimer.

Mieux vaut s’aimer dès maintenant
et parallèlement s’efforcer de devenir
une meilleure version de soi-même
dans des domaines importants à nos yeux,
en évoluant par inspiration,
pas par honte ni par pression sociale.

Les rêves des autres ne sont pas nécessairement les tiens.
C’est ta vie, ton temps, pas les leurs.

Je te souhaite une magnifique journée

Pauline

Si cet article t’a aidé, réponds-moi dans les commentaires pour me le dire.

*

Cet article a déjà été envoyé aux personnes abonnées à mon mail privé. Pour recevoir chaque jour un conseil comme celui-ci, clique sur ce bouton :

Publié dans spiritualité | Tagué , | 1 commentaire

1 œuf🥚 = 5 cigarettes🚬 pour ta santé (preuves à l’appui) et comment les remplacer

Qui imaginerait qu’ils sont aussi nocifs…

Les œufs…

si courants dans les recettes de cuisine,
au petit déjeuner
et dans les programmes sportifs.

Ils sont généralement perçus
comme des aliments sains et naturels.

Pourtant, il existe tellement de preuves
inconnues du grand public
que les œufs nuisent à la santé…


que la loi des États-Unis
interdit de qualifier les œufs de :

  • sains
  • nutritifs
  • appartenant à une alimentation équilibrée
  • pauvres en calories
  • pauvres en graisse
  • bons pour la santé
  • bon pour vous
  • sans danger

Manger 1 œuf par jour
nuit autant à l’espérance de vie
que de fumer 5 cigarettes par jour.
(Voir sources en bas d’article)

Ce n’est pas une opinion personnelle,
c’est la constatation d’une étude parue
dans le Journal of Atherosclerosis Research.

Les œufs sont aussi nocifs car ils sont
trop riches en protéines et en graisses,
notamment en graisses saturées et en cholestérol.

On sait aussi que les blancs
et les jaunes d’œufs sont cancérigènes.

Cela fait des raisons supplémentaires
d’éviter les règles d’oiseaux 🙂

Et en pratique, c’est facile
d’enlever les œufs de son alimentation.

Clique ici pour voir comment les remplacer dans la cuisine.

As-tu déjà cessé de consommer des œufs ?

Pauline

*

Cet article a déjà été envoyé aux personnes abonnées à mon mail privé. Pour recevoir chaque jour un conseil comme celui-ci, clique sur ce bouton :

Sources :

Publié dans Alimentation végétale, Santé | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Les thés détox font-ils maigrir?🍵 Oui, seulement si…

Tu as probablement entendu parler des thés détox
à un moment ou un autre.

Ce sont des produits plus ou moins chers
à la mode auprès des régimeuses.

Avant d’aller plus loin, sache que
ton corps se détoxique en permanence.

On n’a pas besoin de plantes spéciales
pour se détoxiquer.

Si le corps ne semble pas de détoxiquer tout seul,
c’est qu’il est intoxiqué régulièrement
par des aliments qu’il a du mal à traiter.

Mais revenons à ces thés détox.

Le thé ne contient presque aucune calorie,
mais il contient de la théine.

La théine est un stimulant qui, comme un fouet,
donne un surplus d’énergie à rembourser plus tard
(en comatant tout le week-end par ex.)

Les thés détox peuvent contenir
plusieurs plantes stimulantes,
telles que le thé vert et le guarana.

Les stimulants ont tendance à faire oublier la faim
sur le moment à leurs consommateurs.

Si une femme boit du thé
pour remplacer un repas,
elle va perdre du poids,
mais pas forcément du gras.

Par la suite, cela lui vaudra des fringales
de cookies ou du fromage, par ex.,
et elle reprendra encore plus de poids qu’avant,
à moins qu’elle soit très disciplinée.

De plus, le thé inhibe l’assimilation du fer
et brunit les dents.

Voici une approche plus efficace
que l’utilisation de produits étiquetés « détox » :

Donner à son corps des aliments digestes
qui contiennent des fibres et de l’eau
pour avoir un transit intestinal efficace
… et éviter les aliments alourdissants
(ceux qui sont riches en graisses et en protéines)

Pour t’aider à acheter des aliments
qui facilitent le transit et font perdre du poids durablement,
je t’ai préparé un guide vidéo dans un magasin virtuel :

  • Les rayons dans lesquels faire ses achats pour mincir…
    sans faire exploser le budget alimentation
  • Les rayons à éviter à tout prix pour ne pas grossir

+ Un récapitulatif en PDF
+ Séance d’application dans le groupe privé

Les membres du Pass VIP ont trouvé très utile ce plan flash,
qui sera dispo jusqu’à samedi soir.

*

Cet article a déjà été envoyé aux personnes abonnées à mon mail privé. Pour recevoir chaque jour un conseil comme celui-ci, clique sur ce bouton:

Publié dans Boissons | Tagué , , , , , , | 1 commentaire