Gérer ses émotions ne prévient pas les fringales. Fais plutôt comme Gina

Gina est au régime régulièrement et son poids fait du yoyo depuis 2 ans.

Elle n’arrive pas à surmonter son problème de fringales, alors elle continue de chercher des solutions sur internet.

Elle suit des vloggueuses qui recommandent de gérer ses émotions afin d’éviter les fringales.

Voici quelques conseils que Gina applique de son mieux :

  • Réduire son stress dans la mesure du possible
  • Ne pas manger devant le frigo ou le garde-manger
  • Préparer une petite assiette et la manger à table
  • Manger dans le calme et en pleine conscience

Cette approche semble sage a priori.

Gina tient un jour, elle se sent plutôt bien.

Mais le deuxième jour, elle est de mauvais poil et craque toujours sur des aliments « interdits ».

Et elle culpabilise tellement !

Rien ne change…

Un jour sur deux, elle fait des crises de boulimie sur des pâtisseries et des gâteaux.

Gina a compté ses calories pour perdre du poids de façon scientifique.

Elle mange 1200 kcal par jour sachant qu’elle en brûle 1900 par jour.

Elle mange peu car elle a remarqué que si elle mange plus de 1700 kcal, elle grossit.

Quoi qu’elle entreprenne, elle reprend toujours son poids d’avant, voire davantage.

Gina fait tout bien pour gérer ses émotions pour arrêter les fringales.
Mais ça ne marche pas.

Elle a régulièrement une envie irrépressible de desserts.
Elle n’arrive pas à leur résister.

Prenons un peu de recul sur le problème.
Gérer ses émotions, ça marche pendant un repas, pas plus.

Après, le corps exprime sa faim réelle.
Son corps la pousse à manger des aliments denses pour sa survie à long terme.

En fait, la solution, c’est de manger des aliments qui préviennent les fringales.

Gina a peur de ces aliments à cause des régimes cétogènes à la mode et des conseils bidon qu’on entend à la télé.

Un jour, Gina tombe sur des youtubeurs minces qui mangent plein d’aliments dont elle s’est privée depuis si longtemps.

Des aliments qu’elle culpabilisait de manger.
Céréales, pommes de terre, fruits…

Et ces youtubeurs-là mangent bien plus de calories qu’ils n’en brûlent !

Gina décide alors de les imiter et elle se débarrasse de sa balance.

Cela lui fait tout bizarre de manger à sa faim.
En tout cas, elle et se régale.

Elle mange même de la confiture et ajoute du sucre dans ses smoothies.

En un rien de temps, elle retrouve sa bonne humeur et son énergie.
Ses fringales ont disparu rapidement.

Au fil des semaines, elle remarque un changement bienvenu dans le miroir.

Au bout d’un mois, ses proches qui ont remarqué qu’elle va mieux lui font des compliments.
Comme c’est agréable !

Gina est tellement satisfaite de ses résultats qu’elle décide de ne plus revenir en arrière.

De toute évidence, les glucides sont ses amis.
Elle se demande pourquoi ils sont si diabolisés dans le monde moderne.

En faisant des recherches, elle découvre les docteurs Michael Greger, Neal Barnard, Thomas Colin Campbell, Caldwell Esselstyn, John McDougall, Dean Ornish et bien d’autres.

Ces médecins ont lu les études et promeuvent tous une alimentation riche en glucides et pauvre en graisses.

Il s’agit de la même alimentation que celle qu’elle a adoptée en s’inspirant de youtubeurs HCLF au départ.

Gina est très observatrice, elle a fait de la rétro-ingénierie de leur alimentation HCLF, et avec succès !

Mais cette démarche n’est pas évidente pour tout le monde.

Pour t’épargner des mois de recherches et de tâtonnements, j’ai créé le Pass VIP qui explique concrètement et précisément comment manger pour atteindre un poids sain et le garder.

Pour rejoindre le Pass: https://www.doucefrugalite.fr/rejoindre-pass-vip

J’adore lire ce genre de témoignages de la part de femmes qui en ont marre des régimes pas efficaces et dangereux pour la santé à long terme, et qui ont fini par trouver l’alimentation riche en glucides et pauvre en graisse, qui résout beaucoup de leurs problèmes.

Les régimes commerciaux bidon, ça me dégoûte !
Les êtres humains méritent de meilleures informations que ça.

À demain

Pauline

Si cet article t’a aidé, réponds-moi dans les commentaires pour me le dire.

*

Cet article a déjà été envoyé aux personnes abonnées à mon mail privé. Pour recevoir chaque jour un conseil comme celui-ci, clique sur ce bouton :

Publié dans Alimentation végétale | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

« Douce Frugalité » – Pourquoi j’ai choisi ce nom?

Pourquoi j’ai choisi le nom « Douce Frugalité » ?

Cela remonte à la création de mon blog en décembre 2012.

Il fallait que je trouve un nom pour le nom de domaine.

Alors j’ai pris 5 minutes pour chercher le nom qui correspondait le mieux à mes principes.

Je voulais un nom facile à retenir qui évoque les fruits, le plaisir et la simplicité.

Pourquoi « douce » ?

  • Je me perçois comme une femme douce envers les gens et les animaux.
  • La douceur évoque également un goût sucré et agréable.
  • Ce monde a besoin de douceur, pas vrai ?

Pourquoi la « frugalité » ?

Voyons la définition de « frugal » du dictionnaire :

  • Sens 1 : qui consiste en aliments simples et peu abondants.
  • Sens 2 : qui se contente d’une nourriture simple.

J’ai choisi de redéfinir légèrement la frugalité.

Car « peu abondant » fait penser aux régimes à restriction calorique.
Et ça, ce n’est pas du tout mon message !

Pour moi, « Douce Frugalité » signifie :

Mode de vie sain avec une abondance de fruits doux, en toute simplicité et sans chichis.

De plus, je ne promeus pas que les fruits, mais aussi d’autres sources de glucides, telles que :

Riz, pommes de terre, pates, pain, sucre raffiné, potiron, patate douce, maïs, avoine, haricots rouges, petits pois, etc., mais pas les desserts gras.

Pour clarifier le rôle que je j’ai choisi :

Je suis une ambassadrice d’un mode de vie végane, sportif et minimaliste.

Mon message met l’accent sur les fruits doux et les féculents, les sports d’endurance et une simplicité volontaire.

Les objectifs que cela permet d’atteindre sont à la fois :

  • une santé optimale
  • un état de bien-être
  • une empreinte écologique minimale
  • l’éthique animale

C’est ça, la philosophie que je partage.

Faire de son mieux pour soi-même et le reste de la planète, avec les informations et les moyens disponibles.

Dans un monde rongé par la dissonance cognitive, je ressens la nécessité de parler de cette approche si cohérente et holistique.

Merci pour ton soutien !

Je te laisse avec une ancienne vidéo de recette :

« Pizzas Baguettes végétaliennes crues »

Pauline

P.S. : Comme tu l’as peut-être remarqué, je ne t’ai pas envoyé de mail samedi et dimanche derniers, car à partir de maintenant, j’ai décidé de faire une pause avec les mails privés le week-end.

Dorénavant, je t’écrirai des mails seulement pendant les jours de la semaine du lundi au vendredi.

*

Cet article a déjà été envoyé aux personnes abonnées à mon mail privé. Pour recevoir chaque jour un conseil comme celui-ci, clique sur ce bouton :

Publié dans Véganisme | Tagué , , , , , , , | Laisser un commentaire

Les produits végés ont du succès. Mais sont-ils bon pour nous?

C’est officiel, les français achètent beaucoup plus de produits végétariens et véganes.

Une hausse de 24 % en 2018, c’est beaucoup.

Là, on parle de produits étiquetés « végétarien » et « végane » dans les magasins.

(Ce chiffre n’inclut pas les fruits, les légumes, les légumineuses, les céréales, etc. qui sont de toute évidence des plantes.)

Cette végétalisation progressive de l’alimentation des français est évidemment une évolution dans le bon sens pour les animaux.

C’est aussi une bonne nouvelle pour l’environnement, car quand les humains consomment des plantes directement, les exploitations agricoles occupent moins de surfaces de terres.

Eh oui, le fourrage des animaux d’élevage prend énormément de place.

Et pour la santé des humains ?

Les ventes de produits végétariens et véganes a généré un chiffre d’affaires de 380 millions d’euros dans les grandes et moyennes surfaces françaises (source : institut Xerfi).

Ces produits sont-ils mauvais car ils font gagner des sous aux grandes enseignes ?

Je connais de très petites enseignes qui vendent des produits véganes.

La question importante est :

Ces produits sont-ils bons pour la santé, ou au moins meilleurs que ceux qu’ils remplacent ?

Les produits véganes sont catégoriquement plus sains que les produits d’origine animale, car ils ne contiennent pas de déchets métaboliques, d’hormones perturbatrices, de virus dangereux, de parasites, de bactéries pathogènes, etc.

Les produits véganes sont-ils bons pour la santé dans l’absolu ?

Cela dépend des produits. La plupart d’entre eux sont très gras et pauvres en fibres. Mais pas tous.

Tu sais, moi aussi je consomme des produits végétaliens industriels chaque week-end.

L’important, c’est le bilan nutritionnel à la fin de chaque journée.

  • A-t-on consommé assez de fibres aujourd’hui ?
  • Moins 10 % des calories consommées sont-elles des lipides ?

Le truc, c’est que si on consomme beaucoup de ces produits, il y a de fortes chances qu’on ne respecte pas ces 2 critères.

Donc pour rester en bonne santé, on peut consommer ces produits, mais en quantités raisonnables.

PS: Je sais que c’est difficile au début d’améliorer son mode de vie toute SEULE dans son coin, c’est pour ça qu’il y a une belle communauté pour les membres du PASS ←

Si cet article t’a aidé, réponds-moi dans les commentaires pour me le dire.

*

Cet article a déjà été envoyé aux personnes abonnées à mon mail privé. Pour recevoir chaque jour un conseil comme celui-ci, clique sur ce bouton :

Publié dans Alimentation végétale | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Survivre aux long vols sans être sur les rotules grâce à Tata Pauline

« Salut Tata Pauline, as-tu des conseils quand on prend l’avion (long courrier) ? Je voyage beaucoup pour mon métier, et je suis vite fatiguée/ desséchée/ ballonnée… Bref, c’est pas la joie ! »

Les avions, les aéroports, les trains, les gares, les bus, c’est plaisant quand ça te mène à de belles vacances.

Mais quand on voyage pour le boulot, c’est une autre histoire.
C’est répétitif et, contraignant et peu confortable.
Je suis épuisée rien que d’y penser.

Les aléas des longs voyages :

  • Un siège pas toujours confortable.
  • La clim’ qui te dessèche les yeux.
  • Peu de choix de nourriture.
  • Les gens sont parfois bruyants.
  • Si on arrive à dormir, ce n’est pas un sommeil réparateur.

Alors comment faire pour ne pas finir K.O. et grognon après un long voyage ?

On ne peux pas faire de miracle, mais on peut optimiser quelques petits trucs.

J’ai pris le train des centaines de fois lors de mes études.
Récemment, j’ai aussi pris l’avion quelques fois pour aller en Asie ou en Afrique du Sud.
J’ai quelques petits conseils qui ne nécessitent pas de prendre un billet en 1e classe.

1) Choix du siège

Avoir un siège près de la fenêtre permet de contempler le paysage, mais il vaut mieux avoir un siège côté couloir permet de se lever pour aller aux toilettes sans déranger personne.

2) Hydratation

Maintenant que tu es sûr de ne pas devoir garder la vessie pleine, tu peux boire plein d’eau.

Toujours voyager avec bidon ou une bouteille d’eau. Dans les trains et bus, aucun problème pour ça.

Mais à la douane à l’aéroport, on ne peut pas emporter de bouteille pleine. Par contre, on peut remplir sa bouteille dans les fontaines disponibles entre la douane et le terminal d’embarquement. Ces fontaines sont devenues assez répandues depuis 1-2 ans.

3) Astuce anti-yeux secs

Pour éviter de se faire dessécher par l’air sec de la clim’, ferme les yeux et la bouche dès que possible une fois que tu es assis.

4) Repos optimal

Je te suggère d’avoir un masque de nuit pour mieux dormir pendant un long transport. Quand tes yeux sont dans le noir, tes hormones te font basculer en mode sommeil plus facilement.

5) Nourriture

Pour ne pas manquer d’énergie, dans le bus ou le train, prévois ta nourriture. Si tu voyages en avion, pense à spécifier un repas végétalien (code VGML) au moment où tu réserves ton billet d’avion.

→ On ne peut pas tout contrôler quand on voyage, mais on peut réduire les désagréments ainsi.

Pauline

P.S. : À propos de voyage, que dirais-tu d’un sympathique colis de Tata Pauline plein de produits véganes HCLF qui arrive jusque dans ta boîte aux lettres ?

C’est ce que tu peux gagner via mon concours Instagram :

1 colis riche en glucides et pauvre en graisses
+ 1 abonnement d’un an au Pass VIP
+ 1 T-shirt « Vive Les Glucides »

Pour participer, RDV sur Instagram @doucefrugalite

Si cet article t’a aidé, réponds-moi dans les commentaires pour me le dire.

*

Cet article a déjà été envoyé aux personnes abonnées à mon mail privé. Pour recevoir chaque jour un conseil comme celui-ci, clique sur ce bouton :

Publié dans Véganisme | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Pourquoi les femmes grossissent plus facilement que les hommes

Constat : Les hommes peuvent faire des excès de nourriture en grossissant peu.

Et s’ils veulent perdre du gras, il leur suffit de se mettre au sport et de manger un peu plus sainement, et le tour est joué !

Chez les femmes, la gestion du poids n’est pas toujours aussi simple.

Se lancer dans le sport et manger mieux ne suffit pas toujours aux femmes pour perdre du poids.

Cela est dû à des différences physiques entre femmes et hommes.

Certaines personnes trouvent cela injuste, mais on doit les accepter, comme on accepte la météo.

Même à poids, taille, âge et sport égaux, les femmes ont un TMB inférieur à celui des hommes.

Qu’elle le veuille ou non, la femme stocke facilement davantage de graisses au cas où, pour être toujours prête en cas de grossesse.

Comme l’homme n’aurait jamais de fétus à nourrir, il peut stocker moins de graisse sans problème.

Différence en taux de graisse corporelle…
… et aussi en taux de masse musculaire.

Les hommes ont davantage de testostérone.

Ils ont donc une musculaire plus développée et des os plus denses et plus solides que les femmes.

Ils ont une meilleure capacité cardio-vasculaire, un cœur plus grand, un volume pulmonaire plus élevé et davantage de globules rouges.

On imagine donc bien pourquoi l’organisme masculin consomme beaucoup d’énergie.

D’ailleurs, heureusement que les compétitions sportives ont des classements séparés pour hommes et femmes, sinon les femmes n’auraient aucune chance de se retrouver sur le du podium.

Égaux en droits, différents biologiquement.

Revenons à la perte de poids.

Le système hormonal féminin et la prise de la pilule contraceptive rendent la perte de poids plus difficile chez les femmes.

Pour rester minces, les femmes ont besoin de solutions saines, efficaces et satisfaisantes.

Avec de 9 ans d’observation, de recherche, de conseils et de pratique, je sais ce qui marche le mieux…
… et pas seulement à court terme.

En une phrase :

J’aide les femmes à atteindre un poids sain durablement tout en faisant disparaître les fringales.

Je les aide en donnant plein d’informations gratuites sur mes réseaux sociaux et dans ces articles.

Pour celles qui veulent aller plus loin et se faire accompagner, il y a le Pass VIP qui inclut un plan alimentaire personnalisé.

Par exemple, mes élèves assidues Evelyne et Ouarda ont déjà perdu plein de kilos et ont retrouvé le sourire depuis qu’elles ont rejoint le programme.

Ça change des régimes hypocaloriques déprimants à effet yoyo !

À demain !

Pauline

P.S. : Si cet article t’a aidé, réponds-moi dans les commentaires pour me le dire.

*

Cet article a déjà été envoyé aux personnes abonnées à mon mail privé. Pour recevoir chaque jour un conseil comme celui-ci, clique sur ce bouton :

Publié dans Alimentation végétale | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Images de portions de 100 kcal. Les fruits feraient grossir sans donner d’énergie ?

ISarah m’a posé cette question récemment :

« J’ai essayé de manger des fruits
et après je n’avais pas d’énergie.
Pourquoi ? »

Petite démonstration avec Tata Pauline.

Si Sarah avait l’habitude de manger des aliments denses tels que de la viande et du beurre, avant, alors de petites assiettes suffisaient à combler ses besoins énergétiques.

Voici deux exemples d’aliments denses en image :

Ici, on voit bien qu’il est facile de dépasser 1000 kcal par repas avec des aliments aussi denses.

Après, toutes les calories ne se valent pas. L’important, c’est les proportions des macronutriments.

Le souci quand on consomme les aliments standards gras, c’est que le moindre excès de graisses fait grossir.

On grossit facilement en mangeant « normalement »

Voilà pourquoi Sarah a grossi sans manger énormément.

Elle s’est intéressée ensuite à mon alimentation pour perdre du poids.

Ce qui l’a séduite, c’est les repas de fruits ou de féculents. Elle adore ces aliments !

Bien que beaucoup de femmes croient que les fruits font grossir, Sarah a décidé de tenter les repas de fruits au ressenti, sans faire attention aux quantités…
… mais les fruits ne lui ont pas donné assez d’énergie pour ses journées.

Pourquoi Sarah a-t-elle manqué d’énergie ?

Tu vas comprendre avec cet exemple :
100 kcal, c’est une poignée de raisins ou une pomme.

Si Sarah mange seulement deux fruits par repas, ça ne suffit pas.

Un repas de 200 kcal n’apporte pas assez d’énergie.

Elle n’a pas compté les calories, car elle ne s’y connaît pas.

Ce n’est pas la faute à Sarah, car on n’apprend pas ce genre de choses à l’école.

C’est pour cela que je montre les grandes quantités de fruits que je mange sur les réseaux sociaux.

Je veux que celles qui me suivent aient de l’énergie et un poids sain.

Je vois trop de femmes qui s’affament, ont peur des glucides et perdent la boule, en suivant les conseils désastreux de la propagande publicitaire.

Je veux aider les femmes à enfin retrouver leur énergie, leur bonne humeur et un poids agréable…
… sans limiter les glucides.

C’est pour cela que j’accompagne les membres du Pass VIPen leur préparant leur propre plan personnalisé pour leurs besoins spécifiques.

Et elles perdent du poids, n’ont plus de fringales et retrouvent leur gaieté.

Leur réussite me donne une motivation supplémentaire pour continuer de parler de cette alimentation géniale chaque jour.

À demain !

Pauline

P.S. : Tu peux me répondre si tu te sens mieux depuis que tu as adopté une alimentation riche en glucides et pauvre en graisses.

Si cet article t’a aidé, réponds-moi dans les commentaires pour me le dire.

*

Cet article a déjà été envoyé aux personnes abonnées à mon mail privé. Pour recevoir chaque jour un conseil comme celui-ci, clique sur ce bouton :

Publié dans Alimentation végétale | Tagué , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Vegan → omnivore. Les 8 étapes pour une brillante transition

As-tu envie de rejoindre la clique en vogue des ex-végétaliens avec Morgane, Céline, Pierre, Tim, Bonny et Rawvana ?

Dans ce numéro, je te livre mes huit meilleures astuces pour foirer brillamment ton végétalisme comme eux !

1) Manger 3 conserves de lentilles par jour sur les conseils des nutritionnistes obèses anti-vegan qui passent à la télé. Bin oui, ensuite, il faudra bien que tu puisses te justifier avec des pets puants insupportables.

2) Mettre plein d’huile partout. Ils disent que c’est de l’or liquide. Ça tombe bien, tu veux planer et prendre des vacances. Après des repas d’huile, impossible de travailler efficacement ou de faire du sport, même à intensité modérée.

3) Manger plein de junk-food. Mais dis aux gens que tu manges de façon « clean », crue ou pure. L’idée rigolote, c’est par ex. de faire croire par la suite que les fruits et les légumes frais t’on donné d’horribles boutons d’acné.

4) Tenter plein d’approches à la mode. Comme tu commences à grossir et à te sentir pas bien, tu peux précipiter les problèmes en sautant un ou deux repas par jour, en mangeant que des salades, en divisant par deux tes calories, etc.

5) Aller voir un guérisseur, un marabout ou un naturopathe, mais surtout pas un médecin. Il ne faudrait pas que tu aies des résultats de tests sanguins avant/après à montrer publiquement, car ça demanderait trop de transparence. Non non, tu veux des conseils radicaux non scientifiques pour flinguer ton système immunitaire, ta thyroïde et ta libido et en finir bientôt avec le végétalisme.

6) Faire un jeûne de 30 jours. Comme ça, tout le monde comprendra qu’il fallait que tu manges du poisson, du miel et des œufs, car tu avais très faim après ce jeûne. Mais attention, mange des produits d’origine animale en cachette pour le moment.

7) Prendre des antibios à cause de maladies fréquentes à la fin du jeûne. Ce traitement long va ruiner ton biote intestinal. Et bien sûr, tu vas bientôt accuser l’alimentation végétalienne alors que tu ne mangeais rien pendant un mois hihi

8) C’est l’heure de cartonner sur YouTube ! Bon, tu mangeais beaucoup de protéines et de graisses quand tu jouais avec le végétalisme, mais fais une vidéo pour dire à quel point les glucides t’ont fait du mal et pour expliquer qu’il faut que tu ajoutes des POA dépourvus de fibres pour améliorer ton transit.

Bonus : Appelle-toi « vegan » alors que tu fais juste des expériences alimentaires. Les définitions, les animaux et l’éthique, c’est trop compliqué. Les masses vont te soutenir, car elles aiment entendre des bonnes nouvelles sur leurs mauvaises habitudes.

*

Fin du billet humoristique.

Je sais qu’on entend beaucoup de choses contradictoires sont internet.

Avec 9 ans d’expérience dans l’alimentation végétale et beaucoup de recherches, je donne les meilleurs conseils pour aider mes clientes à atteindre un poids sain, se stabiliser, chouchouter leur santé, dire adieux aux régimes et frustrations alimentaires.

Cela leur permet aussi de ne plus exploiter les animaux et de préserver l’environnement.

En ce moment, dans l’espace membre du Pass VIP, mes clientes ont accès à une formation qui leur permet de manger sucré sans avoir de caries :

  • 4 conseils simples pour garder de belles dents
  • La meilleure routine d’hygiène buccale pour une dentition saine
  • Pas de préparation d’un dentifrice maison qui prend trop de temps

À demain !

Pauline

*

Cet article a déjà été envoyé aux personnes abonnées à mon mail privé. Pour recevoir chaque jour un conseil comme celui-ci, clique sur ce bouton :

Publié dans Alimentation végétale | Tagué , , , , , | 1 commentaire

Épuisé, il a un déclic grâce à une omelette par terre – et tente cette solution

Tu te souviens peut-être de Franck que j’ai rencontré en Thaïlande.

Il racontait les bienfaits incroyables qu’il a eus
en passant d’une alimentation paléo à végétalienne.

Aujourd’hui, je te raconte comment il en est arrivé à se surmener
à cause d’une drogue courante et légale,
puis la solution qu’il a appliquée.

Le début de l’histoire…

Franck est un sportif, il pratique la musculation
et voulait améliorer ses performances aux entraînements.

Après recherche, il a essayé la caféine en cachet.

Après essai de 200 mg (l’équivalent de 4 cafés),
il était beaucoup plus en forme,
et réalisait de meilleurs entraînements.

Il avait juste un désagrément…

Les 200 milligrammes provoquaient chez lui des palpitations,
alors il a réduit la dose à 125 mg avant l’entraînement.

Voici ses journées typiques :

Il se levait très tôt pour aller travailler en ne dormant
que 4 à 5h par nuit, il faisait une sieste de 20 minutes,
puis cachet de caféine et entraînement.

Au début, tout semblait parfait.

Énorme énergie, motivation, bons entraînements.

Par la suite, ces effets diminuaient (accoutumance).

Il continuait à dormir peu, sans se reposer grâce à la caféine.

Jusqu’au jour où…

Au supermarché, devant la caisse,
il a fait tomber une grosse boîte d’œufs sur le sol.

Ça alors été un gros déclic pour lui.

Vu qu’il n’était pas du genre maladroit,
il a réalisé qu’à cause de la caféine,
il ne se reposait pas assez
et avait accumulé beaucoup trop de fatigue.

À cause de la caféine, il n’était plus lui-même.

Et là, il a pris une décision ferme.

Il a arrêté le café.
Et cela a valu le coup !

Depuis plus de 2 ans, son énergie est stable
et il dort et se repose suffisamment.

Il se sent bien et il n’est pas maladroit.
C’est fou ce qu’une substance aussi courante peut changer !

En tout cas, Franck a réussi tout seul à se sevrer de la caféine.
Mais pour d’autres…

Un coup de pouce extérieur peut aider.

Je sais qu’arrêter le café, c’est une autre paire de manches
et ce n’est pas aussi facile pour tout le monde.

C’est pour cela que j’ai créé la formation
« 12 raisons d’arrêter le café et comment s’y prendre ».

Elle est encore disponible dans le Pass jusqu’à ce soir ici :
https://www.doucefrugalite.fr/rejoindre-pass-vip

Ensuite, elle fera place à la formation
« Éviter les caries en mangeant sucré ».

En rejoignant le Pass, tu auras également accès aux ressources suivantes :

  • Le plan alimentaire pour 3 types ─ et un plan personnalisé sur demande
  • Le programme « Mincir grâce aux glucides »
  • Groupe Privé du PASS VIP
  • Une session de coaching de groupe chaque semaine
  • Les réponses à toutes tes questions chaque jour sur le groupe

… et bien d’autres avantages indiqués ici :
https://www.doucefrugalite.fr/rejoindre-pass-vip

Passe une belle journée

Pauline

*

Cet article a déjà été envoyé aux personnes abonnées à mon mail privé. Pour recevoir chaque jour un conseil comme celui-ci, clique sur ce bouton :

Publié dans Véganisme | Tagué , | Laisser un commentaire

Lien entre fibromyalgie et alimentation : beaucoup d’espoir

On me demande régulièrement si l’alimentation peut aider à lutter contre la fibromyalgie.

Dans cet article, tu trouveras une réponse pleine d’espoir.

Comme je ne suis pas médecin et je n’ai pas connu cette pathologie, je me fie au Dr M. Greger.

C’est un super médecin geek.

Il analyse toutes les études publiées sur un sujet donné et nous dit ce qu’il faut en retenir en anglais.

Heureusement, Tata Pauline va t’expliquer cela en français.

Plongeons maintenant dans le sujet.

Des millions de personnes souffrent de fibromyalgie.

C’est un calvaire pour ceux qui en souffrent.

Cette pathologie se caractérise par des mois de douleurs diffuses, souvent accompagnées de fatigue, troubles du sommeil, dépression, anxiété, difficultés cognitives, maux de tête, lombalgie, et d’autres problèmes.

Tu verras qu’une alimentation adéquate peut être d’une grande aide.

On sait déjà qu’une alimentation végétalienne HCLF permet de traiter :

  • l’obésité
  • l’hypertension
  • le syndrome métabolique
  • le diabète

Cette alimentation aide-t-elle aussi pour la fibromyalgie ?
Oui 🙂

Il s’avère qu’une alimentation constituée de plantes crues et cuites soulage considérablement la fibromyalgie.

Ce sont d’ailleurs les fruits et légumes crus qui aident le plus.

Détail intéressant :
Des personnes souffrant de fibromyalgie ou de douleurs chroniques ont guéri de leur fibromyalgie ou de leurs douleurs chroniques en cessant de consommer de l’aspartame (un faux sucre).

Voyons maintenant pourquoi les alimentations végétaliennes aident avec les douleurs chroniques

Les végétariens ont environ 50 % moins de chances de prendre des médicaments antidouleur.
Et il y a plusieurs raisons à cela.

1) Arrêter de consommer certains aliments est bénéfique.

Les produits d’origine animale contiennent des composés potentiellement inflammatoires :

  • la molécule inflammatoire Neu5Gc dans la viande
  • les endotoxines (théorie des endotoxines exogènes)
  • les protéines animales (qui causent l’arthrite)

2) Les antioxydants anti-inflammatoires des plantes sont indubitablement bénéfiques.

Les fruits et les légumes qui contiennent le plus d’antioxydants sont ceux qui réduisent le plus les niveaux de protéine C réactive (inflammation).

Voilà, tu sais maintenant tout ce qu’il faut savoir sur l’impact de l’alimentation sur la fibromyalgie.

Si tu veux davantage d’infos et les sources, clique ici pour lire l’article du Dr Greger.

Si cet article t’a aidé, réponds-moi dans les commentaires pour me le dire.

*

Cet article a déjà été envoyé aux personnes abonnées à mon mail privé. Pour recevoir chaque jour un conseil comme celui-ci, clique sur ce bouton :

Publié dans Véganisme | Laisser un commentaire

La sensibilité au gluten mise en doute. 🥖🍞Manger du pain, est-ce sain?

Beaucoup d’entre vous m’interrogent au sujet du pain.

La petite histoire…

À une certaine époque, comme je faisais confiance sur parole à des articles de blogs, je croyais que le gluten était mauvais pour tout le monde.

Il me semblait d’ailleurs avoir des symptômes après des repas de gluten :
maux de tête et coup de bourdon

Et cette observation m’a poussée à arrêter tout gluten pendant 1½ mois.
Donc pas de pain.

Ensuite, sur la suggestion de mon contact Julot, j’ai regardé une vidéo du Dr Greger.

Il parlait notamment d’études hyper fiables (à double insu contrôlée contre placebo), dans lesquelles des personnes déclarées « sensibles au gluten » recevaient des muffins.

Le truc, c’est que les cobayes ignoraient si leurs muffins contenaient du gluten ou non.

Et il s’est avéré qu’une grande partie des patients déclarés « sensibles au gluten » n’avaient aucun symptôme en mangeant des muffins au gluten.

Frappant, n’est-ce pas ?

D’autres études font également douter de la sensibilité au gluten non cœliaque et accusent les produits laitiers des problèmes attribués au gluten.

Ça a fait tilt dans ma tête.

Et je me suis posé une question :

Le mouvement anti-gluten serait donc un effet de mode infondé causant un effet nocebo ?

Définition de l’effet nocebo :
Apparition d’effets indésirables bénins, d’origine surtout psychologique.

Donc ça venait probablement de ma tête ?

M’étais-je fait influencer par le lobby des produits sans gluglu ?

Envisager de remanger du gluten m’a enthousiasmée, car j’adore les produits à base de blé.

Pour tester par moi-même, j’ai décidé que je n’avais pas de sensibilité au gluten et j’ai remangé du pain.

De plus, je faisais attention à boire de l’eau avant de manger du pain, le car pain est très sec.

Et bizarrement, je n’avais plus de symptôme.

Finalement, vu que mes symptômes étaient d’origine psychologique, je n’avais pas besoin d’aller me faire diagnostiquer pour la maladie cœliaque par un médecin.

(Si mes symptômes avaient persisté, j’aurais demandé à subir ce test médical.)

En tout cas, depuis cette époque :

  1. J’adore toujours l’alimentation HCLF (macros 80% glucides, 10 % protides, 10 % lipides).
  2. Je consomme toutes sortes de pains, parfois chaque jour, et tout se passe bien.

Je ne vais pas te parler de modération, mais plutôt d’alimentation réaliste.

Si tu me suis un peu sur les réseaux sociaux, tu sais déjà que je ne mange aussi autre chose que du pain.

Je mange :

  • des fruits
  • toutes sortes de féculents
  • un peu de légumes et de légumineuses
  • et même de la junk-food une fois par semaine

Le pain fait partie de ma pyramide alimentaire, car c’est une bonne source de glucides.

Je recommande évidemment de manger aussi des fruits et des légumes frais tous les jours pour les vitamines et les fibres.

Et toi, dans cette histoire ?

Je te conseille de manger tout pain végétalien que tu aimes.
Mais si tu veux éviter le pain, il existe plein d’autres féculents pour te nourrir.
C’est toi qui choisis tes sources de glucides.

(Bien entendu, les personnes cœliaques doivent éviter tout gluten.)

Je te laisse avec les explications sourcées du Dr M. Greger sur l’effet nocebo et la sensibilité au gluten dans une vidéo en anglais.

Glutennement,

Pauline

Si cet article t’a aidé, réponds-moi dans les commentaires pour me le dire.

*

Cet article a déjà été envoyé aux personnes abonnées à mon mail privé. Pour recevoir chaque jour un conseil comme celui-ci, clique sur ce bouton :

Publié dans Alimentation végétale | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire