Le piège du régime cétogène (ou comment sacrifier sa santé pour perdre du poids tout de suite)

Le mois dernier, j’ai échangé par message privé
avec un homme qui suivait un régime cétogène.

Je t’en parle maintenant,
car son erreur flagrante
lui fait courir de graves risques de santé.

Il croyait dur comme fer qu’il était mince
grâce à son alimentation très riche en graisse.

Cet homme pratique
3 sports différents chaque jour.

En faisant le bilan de sa journée avec lui,
je me suis rendu compte
qu’il se sous-alimentait.

Pour le fonctionnement optimal de son corps,
son système hormonal, son système immunitaire,
son cerveau, etc. avec une telle activité physique,
ses besoins énergétiques se situent
au-dessus de 4000 kcal par jour.

Il m’a aussi dit fièrement
qu’il mange 3000 kcal par jour,
croyant que c’est beaucoup.

C’est beaucoup pour une femme sédentaire,
pas pour un homme aussi sportif !

C’est encore un exemple où une personne,
pensant bien faire, sans le réaliser,
sacrifie sa santé à long terme
pour des résultats esthétiques à court terme.

Pas besoin de suivre des régimes aussi dangereux
pour retrouver sa silhouette de jeune fille ou de jeune homme.

Il suffit de manger de manger des plantes HCLF,
sans se priver, sans s’affamer.

Ça donne quand même plus envie
que de se priver de glucides ?

Pauline

P.S. : Je sais que c’est difficile au début d’améliorer son mode de vie toute SEULE dans son coin, c’est pour ça qu’il y a une belle communauté pour les membres du PASS ←

*

Cet article a déjà été envoyé aux personnes abonnées à mon mail privé. Pour recevoir chaque jour un conseil comme celui-ci, clique sur ce bouton:

Publié dans Santé | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Ce que mangeaient VRAIMENT les centenaires d’Okinawa (halte à la propagande!)


La semaine dernière, j’ai regardé
la série de films Karate Kid.

Il y a juste un détail qui m’a choquée.

Si écoute le maître Miyagi originaire d’Okinawa
dans cette histoire fictive divertissante,
on croirait qu’ils mangeaient
beaucoup de poisson à Okinawa.

Pour te situer la chose,
Okinawa est une île japonaise
connue pour ses nombreux centenaires.

On explique leur longévité
par leur mode de vie sain.

Dans l’esprit collectif,
ce genre de communautés dites « zones bleues »,
doit sa bonne santé à une alimentation
riche en poisson et en huile.

Mais tu verras ci-dessous qu’en vérité,
ils mangeaient très peu d’aliments gras
(huile, poisson, viande, œuf, lait…)
et étaient presque végétaliens.

Traditionnellement, en 1949,
la patate douce constituait
67% de l’alimentation des Okinawais,
alors que le poisson représentait
seulement 1% de leur alimentation.

Mais hélas, ensuite,
avec l’arrivée de la mondialisation,
ils ont occidentalisé leur alimentation
et ainsi compromis leur santé.

Toutes mes recherches montrent
que pour avoir une santé optimale,
il est capital d’avoir une
alimentation basée sur les glucides.

Si tu as appris quelque chose,
tu peux partage cet article
pour aider à rétablir la vérité.

Pauline

P.S. : Veux-tu que je te parle des zones bleues dans un futur article ?

*

Cet article a déjà été envoyé aux personnes abonnées à mon mail privé. Pour recevoir chaque jour un conseil comme celui-ci, clique sur ce bouton :

Publié dans Alimentation végétale | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Gurren, le sportif qui crée des sites web pour entreprises éthiques

J’ai rencontré Gurren en 2015 lors de vacances
dans le Parc national des Écrins.

Il y a des montagnes magnifiques là-bas !

On peut dire qu’il est assez sportif,
partageant son temps entre vélo,
course à pied, basket-ball et squash.

Comme tu peux l’imaginer,
il a assez de protéines
et de l’énergie à revendre.

En 2016, il a participé à ces courses :

  • trail des balcons de Châteauvieux
  • ultra trail Gapencîmes
  • marathon de Paris

Impressionnant, hein ?

Gurren vit dans les Hautes-Alpes
et il est végane depuis 7 ans.

Il a quitté récemment la sphère militante
pour se consacrer à deux activités :

  1. Un podcast qui s’appelle Les Carencés qui parle des animaux

  2. La création d’une agence web avec son associé Julien.

Cette agence qui s’appelle Chickpea Studio
travaille pour des entreprises/assos à dimension éthique.
(cause animale/humaniste et environnement)

Gurren et Julien développent
des sites et boutiques en ligne
qui sont modernes, efficaces et ergonomiques,
ainsi que d’autres services web
(marketing, référencement).

Parmi les 8 sites qu’ils ont crées
lors de leur première année,
il y a le site annuaire de Vegan-France
ou la pâtisserie végétale Instant V à Aix en Provence.

Si tu connais une entreprise
qui commence son activité,
qui cherche à créer une boutique
ou à rénover un site vieillissant,
pense à Chickpea Studio !

Ils sont aussi à la recherche de commerciaux
pour étendre leurs réseaux.

Publié dans Véganisme | Tagué , | Laisser un commentaire

🐟 Le poisson, l’un des pires aliments de la planète

Le poisson est encore souvent pris
pour un aliment sain
par les personnes désinformées.

La youtubeuse Bonny Rebecca
a même récemment cessé d’être végétalienne
sur les conseils discutables de son naturopathe.

Il lui a dit entre autres
qu’elle avait trop de métaux lourds
et devait manger du poisson.

(Je vais revenir sur ce point.)

Je t’avais déjà parlé des compléments
d’oméga-3 à base d’huile de poisson :
ils sont inutiles, voire nocifs. [Réf.1]

Je t’ai aussi expliqué
comment avoir assez d’omégas 3. [Réf.2]

On pourrait déplorer la destruction des océans
à cause de la pêche,
qui menace la viabilité de tout notre écosystème.

On pourrait aussi parler
du système nerveux des poissons
qui fait qu’ils ressentent la douleur.

En tout cas,
pour en revenir aux métaux lourds…

Voici quelques faits :

  1. Le poisson contient des quantités inquiétantes de BPC, mercure, graisses saturées et cholestérol. [Réf.3]
  2. Les poissons sont devenus des éponges à mercure. [Réf.4]
  3. Les toxines se bio-accumulent dans la chair des poissons. [Réf.5]

Le poisson n’est pas un aliment sain.

C’est seulement un aliment de survie
quand il n’y a rien d’autre à se mettre sous la dent.

D’ailleurs, si tu veux,
je te parlerais volontiers du cas des Inuits,
qui n’étaient pas en bonne santé.

Mais heureusement,
avec une alimentation HCLF,
on évite la bioaccumulation
de métaux lourds et de toxines
et on nourrit son corps optimalement.

Pauline

P.S. : Bravo pour tous ceux et celles
qui ont fait le challenge alimentaire
de 2 repas de plantes entières dans une journée !

Si cet article t’a aidé, réponds-moi
dans les commentaires pour me le dire.

*

Cet article a déjà été envoyé aux personnes
abonnées à mon mail privé.
Pour recevoir chaque jour un conseil
comme celui-ci, clique sur ce bouton :

Sources :

[Réf.1] Prendre des compléments d’oméga-3 pour protéger la santé de son cerveau est inutile. Source: Association between cognitive function and supplementation with omega-3 PUFAs and other nutrients in ≥ 75 years old patients: A randomized multicenter study. Joaquin Baleztena , Miguel Ruiz-Canela, Carmen Sayon-Orea, Maria Pardo, Teresa Añorbe, Jose Ignacio Gost, Carmen Gomez, Belen Ilarregui, Maira Bes-Rastrollo. Published: March 26, 2018

Les compléments d’huile de poisson ne fournissent aucun bienfait, ils sont d’ailleurs nocifs, au vu des radicaux libres qu’ils contiennent et produisent. Source: Another Nail in the Coffin for Fish Oil Supplements. Jennifer Abbasi. Medical News & Perspectives. May 8, 2018. JAMA. 2018;319(18):1851-1852.

[Réf.2] Article « On t’a menti sur les omégas 3 »

[Ref.3] « Fish ». Physicians Committee for Responsible Medicine

« Cholesterol in Fish ». Fatsecret

[Réf.4] « What You Need to Know About Mercury in Fish and Shellfish ». U.S. Food & Drug Administration

[Réf.5] Greger, M.D, Michael « Cannibalistic Feed Biomagnification ». NutritionFacts.org video. Volume 3. December 8th, 2009

Doréa, José G « Vegetarian diets and exposure to organochlorine pollutants, lead and mercury ». The American Journal of Clinical Nutrition. 2004

« How Fertilizers Harm Earth More Than Help Your Lawn ». Scientific American

Romero, Jaime, et al « Antibiotics in Aquaculture-Use, Abuse and Alternatives ». Health and Environment in Aquaculture

Publié dans Alimentation végétale, Animaux et nature, Santé | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

J’ai perdu des kilos de graisse sans régime hypocalorique

J’imagine que développer son identité
de jeune femme ou de jeune homme
n’est pas évident de nos jours.

C’est peut-être la chance d’avoir grandi
avant l’arrivée des réseaux sociaux
qui explique que je n’avais pas
de complexes sur mon physique étant ado.

Je m’en fichais de mon tour de cuisse.
Du moment que j’avais l’air féminine, j’étais contente.

Quand j’habitais chez mes parents,
j’étais nourrie relativement sainement.

Ma mère faisais des repas contenant assez de fibres.

Mais quand j’ai quitté le cocon familial,
j’ai mangé bien plus de croissants et de fromage.

Du gras, quoi.

Un jour, alors que j’essayais un pantalon
dans une cabine dans un magasin,
j’ai eu un choc en voyant mon dos dans le miroir.

J’ai vu des bourrelets sous mes omoplates.

Mais je ne connaissais aucune solution
pour mincir sans me priver,
alors j’ai décidé de ne pas faire de régime.

Je me pesais sans grand intérêt
tous les 6 mois seulement,
sur la balance de mes parents.

Mon poids max connu était de 65 kg.
Je pesais peut-être plus, qui sait.
(Je mesure 1,69 mètre.)

Quelques années plus tard,
je suis tombée sur un documentaire (Terriens)
sur l’exploitation des animaux qui m’a révoltée,
et au bout d’une transition de deux ans,
je suis devenue végane.

Sans faire exprès,
juste en mangeant plein de fruits,
des légumes frais
et parfois des féculents,
je suis descendue à 55 kg.

Comme quoi, se peser souvent n’aide pas.

Voilà ce qui marche :
Manger mieux, pas moins.

Au fait, comment s’est passé ton challenge alimentaire
avec les 2 repas de plantes entières dans la journée ?

Pauline

*

Cet article a déjà été envoyé aux personnes abonnées à mon mail privé. Pour recevoir chaque jour un conseil comme celui-ci, clique sur ce bouton :

Publié dans Alimentation végétale | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Défi anti-fringale pour toi

Ce matin, après l’écriture de cet article,
je vais juste aller en ville à vélo,
16 km pour l’aller-retour sur du plat.

Pas besoin de se mettre la pression avec le sport.

Pour ne pas grossir,
l’important, c’est ce qu’on ne mange PAS.

Aujourd’hui, je te propose un challenge alimentaire,
même si je sais que peu de personnes le relèveront.

Comme la plupart des gens
veulent une perte de poids rapide
sans améliorer la qualité de leur alimentation,
ils tombent dans le piège des solutions miracles
qui donnent des résultats rapides
et nuisent à leur santé à long terme.

Mais toi, tu t’intéresses à ta santé ?

Tant mieux !
Tu es au bon endroit.

Je te propose de choisir une journée,
par ex. aujourd’hui ou demain,
dans laquelle tu vas manger 1 repas habituel
+ 2 repas sans huile composés de plantes entières à 100 %.

Donc bien sûr pas de junkfood.

Exemples de plantes entières :

1) Repas cru : fruits, laitue ou concombre (non mixés)

2) Repas cuit :
pommes de terre, légumes, céréales complètes,
légumineuses (vapeur ou étuvés)

Pour les quantités :
mange simplement assez de fruits ou de féculents
pour te sentir rassasié.

L’alimentation que j’enseigne
inclut ce genre de repas
ainsi que certaines plantes raffinées 🙂

Vas-tu relever ce défi ?
J’ai hâte de lire comment ce défi s’est passé pour toi.

Passe une bonne journée !

Pauline

*

Cet article a déjà été envoyé aux personnes abonnées à mon mail privé. Pour recevoir chaque jour un conseil comme celui-ci, clique sur ce bouton :

Publié dans Alimentation végétale | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Arte rend parano avec son docu « Le sucre, ce doux mensonge »

Ce matin, après ma promenade quotidienne,
je consulte mes messages sur mon smartphone
en sirotant de l’eau sucrée :

80 grammes de sucre de canne
+ un peu de jus de citron
+½ litre d’eau

(C’est délicieux et ca nourrit les cellules humaines.)

Et que vois-je ?
Plein de questions sur un énième docu anti-sucre
paru sur Arte hier soir.

C’est à la mode d’accuser le sucre…
en ignorant totalement les problèmes
causées par les huiles et les POA.

Je démonte ce genre de reportage en une phrase :

Quand quelqu’un dit arrêter le sucre,
en pratique, il arrête les desserts gras 😉

Bon…
Il est vrai qu’ajouter du sucre
dans une alimentation standard
cause des problèmes de santé.

Mais, la vérité méconnue,
c’est qu’ajouter du sucre à une alimentation HCLF
ne pose aucun problème.

(HCLF = 80% des calories sont des glucides)

Un exemple frappant :

J’ai ajouté 500 grammes de sucre par jour
à mon alimentation HCLF pendant un mois
avec un excédent calorique chaque jour.

Résultat ?

  • Je n’ai pas pris un gramme.
  • Ma glycémie est restée pile poil au milieu dans la plage saine.
  • J’étais de bonne humeur et en pleine forme.

Certes, cette expérience est extrême…
mais elle marque un point.

Je n’attends de personne de faire la même chose,
car je sais que peu de gens sont capables
de manger aussi peu de graisses que moi.

Pourquoi le sucre a des effets différents selon l’alimentation ?

Plus on mange de graisses,
plus l’insuline est paralysée,
donc plus on risque le diabète.

L’excès de graisses qu’on mange
empêche le sucre de circuler dans le corps.

Le sucre n’est pas l’ennemi public numéro 1.
Les graisses, si.

Trop de « graisses saines » = mauvaises graisses.

La meilleure alimentation pour tous
est une alimentation HCLF (+compléments de B12).

Si cet article t’a aidé, réponds-moi dans les commentaires pour me le dire.

*

Cet article a déjà été envoyé aux personnes abonnées à mon mail privé. Pour recevoir chaque jour un conseil comme celui-ci, clique sur ce bouton :

Publié dans Santé | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Lien entre endométriose, kystes ovariens et alimentation (+témoignage de guérison)

Paula a eu le courage de suivre
une alimentation non conventionnelle
pendant sa grossesse et la croissance de son fils
grâce aux conseils du Dr McDougall.

Son endométriose a guéri.

Avant, elle ne réalisait pas
que l’alimentation occidentale
chargée de viande et de produits laitiers
est à l’origine de l’épidémie d’obésité et de maladies
dont souffrent les plus jeunes et les moins jeunes,
même les femmes enceintes.

Hélas, l’approche alimentaire
semble n’être tentée qu’en dernier recours,
après l’échec des miracles modernes
de l’industrie médicale et pharmaceutique.

L’endométriose est une maladie gynécologique fréquente
qui concerne une femme sur dix.

Dans certains cas,
elle provoque des douleurs fortes,
notamment au moment des règles,
et/ou une infertilité.

La moitié des femmes ayant une alimentation occidentale
peuvent avoir cette maladie sans symptôme,
ce qui a été déterminé par autopsie.[1]

Celles qui mangent du bœuf
ont un risque bien plus élevé
de développer l’endométriose,
et celles qui mangent des légumes et des fruits
ont un risque plus faible.[2]

Il existe un lien similaire
entre alimentation et kystes ovariens,
fibromes utérins, cancer des ovaires
et cancer des ovaires de l’utérus (endomètre).[2-6]

L’alimentation occidentale trop riche en graisses
altère les hormones féminines,
ce qui cause le développement de maladies
dans les tissus hormono-dépendants
(utérus, ovaires, vagin et seins).

Les produits chimiques dans l’environnement,
le manque de fibres alimentaires,
une consommation excessive de lipides,
les œstrogènes dans le lait de vache,
le manque de phytœstrogènes d’origine végétale,
et l’obésité qui en résulte
sont certains des moyens par lesquels
l’alimentation a un effet néfaste sur les hormones.[6-10]

Voici les bienfaits qu’ont les femmes qui adoptent
une alimentation végétalienne pauvre en graisses :

  1. Leurs hormones sexuelles se corrigent
  2. Soulagement des saignements menstruels abondants, de la maladie fibrokystique du sein et du SPM
  3. Réduction considérable du risque de cancer du sein et du col de l’utérus

Il existe peu de recherches
sur la fertilité et l’alimentation,
mais, on sait qu’une alimentation
pauvre en graisses et/ou une perte de poids
améliorent la fonction des ovaires
et la fertilité d’une femme.[11-12]

La meilleure alimentation pour tous,
y compris les femmes enceintes
et les enfants en pleine croissance
est une alimentation riche en glucides et pauvre en graisse
(+ des compléments de vitamine B12).

Merci à toutes les personnes qui ont répondu
au dernier mail pour suggérer des idées de sujet.

Pauline

*

Cet article a déjà été envoyé aux personnes abonnées à mon mail privé. Pour recevoir chaque jour un conseil comme celui-ci, clique sur ce bouton :

—–
Sources :

  1. Williams TJ, Pratt JH. Endometriosis in 1,000 consecutive celiotomies: incidence and management. Am J Obstet Gynecol. 1977 Oct 1;129(3):245-50.
  2. Parazzini F, Chiaffarino F, Surace M, Chatenoud L, Cipriani S, Chiantera V, Benzi G, Fedele L. Selected food intake and risk of endometriosis. Hum Reprod. 2004 Aug;19(8):1755-9.
  3. Chiaffarino F, Parazzini F, La Vecchia C, Chatenoud L, Di Cintio E, Marsico S. Diet and uterine myomas. Obstet Gynecol. 1999 Sep;94(3):395-8.
  4. Levi F, Franceschi S, Negri E, La Vecchia C. Dietary factors and the risk of endometrial cancer. Cancer. 1993 Jun 1;71(11):3575-81.
  5. Bosetti C, Negri E, Franceschi S, Pelucchi C, Talamini R, Montella M, Conti E, La Vecchia C. Diet and ovarian cancer risk: a case-control study in Italy. Int J Cancer. 2001 Sep;93(6):911-5.
  6. Rock CL, Flatt SW, Thomson CA, Stefanick ML, Newman VA, Jones LA, Natarajan L, Ritenbaugh C, Hollenbach KA, Pierce JP, Chang RJ. Effects of a high-fiber, low-fat diet intervention on serum concentrations of reproductive steroid hormones in women with a history of breast cancer. J Clin Oncol. 2004 Jun 15;22(12):2379-87.
  7. Bagga D, Ashley JM, Geffrey SP, Wang HJ, Barnard RJ, Korenman S, Heber D. Effects of a very low fat, high fiber diet on serum hormones and menstrual function. Implications for breast cancer prevention. Cancer. 1995 Dec 15;76(12):2491-6.
  8. Woods MN, Barnett JB, Spiegelman D, Trail N, Hertzmark E, Longcope C, Gorbach SL. Hormone levels during dietary changes in premenopausal African-American women. J Natl Cancer Inst. 1996 Oct 2;88(19):1369-74.
  9. Ganmaa D, Sato A. The possible role of female sex hormones in milk from pregnant cows in the development of breast, ovarian and corpus uteri cancers. Med Hypotheses. 2005;65(6):1028-37.
  10. Rier SE. The potential role of exposure to environmental toxicants in the pathophysiology of endometriosis. Ann NY Acad Sci. 2002 Mar;955:201-12;
  11. Chavarro JE, Rich-Edwards JW, Rosner BA, Willett WC. Protein intake and ovulatory infertility. Am J Obstet Gynecol. 2008 Feb;198(2):210.e1-7.
  12. Wilkes S, Murdoch A. Obesity and female fertility: a primary care perspective. J Fam Plann Reprod Health Care. 2009 Jul;35(3):181-5.
Publié dans Santé | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Le régime pauvre en FODMAP, c’est du foutage de gueule 🧐

On m’a demandé de parler du régime pauvre en FODMAP. Ce régime accuse certains glucides de problèmes intestinaux. Il est un régime difficile à suivre, car ses règles sont très compliquées.

Il peut donner certains bienfaits si les gens arrêtent la malbouffe (cookies, gâteaux, bonbons…).

Ce régime restreint :

  • le blé
  • les oignons
  • les légumineuses
  • le lactose (le sucre présent dans le lait)
  • le fructose (présent beaucoup fruits et légumes et le miel)
  • le sorbitol (présent dans les fruits à noyau et les édulcorants artificiels).

Mais il autorise :

  • les protéines laitières
  • les graisses et les huiles

Or, les protéines du lait de vachesont une cause très courante de constipation

Et les graisses et les huilespeuvent causer de graves diarrhées.

En plus, ce régime encourage à consommer des aliments dépourvus de fibres (produits d’origine animale et huiles) qui favorisent le diabète, le cancer et l’obésité.

Or, une carence en fibres constipe et cause des trucs pas marrants : hémorroïdes, varices et hernie hiatale.

Ce régime est une mauvaise idée !

Moi, je t’encourage à manger plein de féculents, de légumes et de fruits, car ils aident à prévenir et traiter des maladies occidentales courantes, telles que la plupart des maladies intestinales.

Je ne suis plus tombée malade en 9 ans, depuis que j’ai adopté une alimentation riche en glucides et pauvre en graisses (HCLF).

J’ai même perdu quelques kilos sans faire exprès.

Voilà pourquoi je créé tellement de contenu en ligne. Je veux contribuer à populariser cette alimentation hélas méconnue, bien qu’elle soit prouvée scientifiquement.

Je te souhaite une belle journée !

Pauline

*

Tu peux me suggérer des idées pour un prochain mail.

Cet article a déjà été envoyé aux personnes abonnées à mon mail privé. Pour recevoir chaque jour un conseil comme celui-ci, clique sur ce bouton :

Publié dans Santé | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Manger comme 4 sans grossir ni s’endormir au travail (une image vaut mille mots)

S’assoupir après un repas lourd,
tout le monde a connu ça.

Quand on doit travailler dans ces conditions,
c’est horrible.

On entend que la digestion
monopolise 75 % de notre énergie,
au détriment du fonctionnement du cerveau.

Donc, pour être en état de travailler l’après-midi,
beaucoup de gens mangent léger à midi…

ou boivent du café après le repas
et rattraperont la dette de sommeil le week-end.

Ce genre de coups de barre
arrive après un repas gras.

Définition de repas gras :
repas incluant des produits d’origine animale ou de l’huile

Le schéma de cet article montre
qu’on a de nouveau les idées complètement claires
12 heures après un repas gras.

Douze heures, c’est long !

J’ai connu ça, à l’époque.

Je me suis débarrassée de ce problème il y a 9 ans
dès que j’ai basé mes repas sur les glucides.

Et je mange de grands volumes !

La différence d’énergie que je ressens
est impressionnante. En plus,
j’ai perdu des kilos sans y penser.

Cette alimentation HCLF🥔🍌
convient à tous les humains‍🧔👱‍♀

…tout comme manger de l’herbe🌿
convient à toutes les vaches🐄

…et manger de la chair animale🥩
convient à tous les lions.🦁

Pour réapprendre à manger et mincir sainement,
plus de 45 personnes ont rejoint le programme MGG
(https://doucefrugalite.systeme.io/pass-vip-ext)

Elles sont en train de perdre des kilos de graisse,
semaine après semaine,
grâce à des changement alimentaires salvateurs.

C’est tout pour aujourd’hui.
Passe un bon dimanche !

Pauline
_________
P.S. : Veux-tu que je parle du régime FODMAP demain ?
*
Si cet article t’a aidé, réponds-moi dans les commentaires pour me le dire.
*
*
Cet article a déjà été envoyé aux personnes abonnées à mon mail privé. Pour recevoir chaque jour un conseil comme celui-ci, clique sur ce bouton:

Publié dans Alimentation végétale, Santé | Tagué , , , , | 1 commentaire