Repas soporifiques et digestion interminable

On nous serine que la digestion monopolise 75 % de notre énergie. Si c’était le cas des hommes sauvages, ils auraient été des proies faciles et nous ne serions pas de ce monde à colporter la sacro-sainte doctrine de la nutrition actuelle.

Quelque part, on se doute que ce n’est pas normal d’être si épuisé par la digestion. Pour la plupart d’entre nous, ce n’est pas faisable de manger copieusement à midi et de somnoler au travail l’après-midi. Nous mangeons donc léger à midi et nous nous gavons le soir, avant de nous affaler dans le canapé devant la télé, puis d’aller se coucher pour passer une mauvaise nuit de digestion.

dodo

D’où vient le problème et comment améliorer cette situation ?

  • Le gras est indigeste, donne la nausée et des crises de foie à certaines doses. Le plus fou, c’est que nous n’avons largement pas besoin de manger autant de gras. Les enfants ont des besoins en gras supérieurs aux adultes, car ils sont en croissance. De préférence du gras non transformé, c’est-à-dire pas de l’huile, du beurre ou du lard, mais des bananes, des avocats et des noix. Les apports journaliers recommandés (AJR) sont calculés d’après la moyenne de ce que mangent les gens dits en bonne santé, ces valeurs ne sont donc pas fiables. Les besoins en gras sont surestimés, ne vous laissez pas piéger. Il est bon de réduire au minimum les apports en gras, non seulement pour être mince mais également pour préserver le potentiel de notre organisme.
  • Les mélanges catastrophiques compliquent et sapent l’efficacité de la digestion. Ces mélanges à éviter sont bien connus en naturopathie. Si l’on veut mélanger deux aliments dans un plat, l’un des deux aliments doit être de la verdure, car chaque type d’aliment se digère à un pH différent. Une combinaison alimentaire peu judicieuse se digère à un pH intermédiaire peu satisfaisant, la digestion est lente et difficile (voir lien).
  • La quantité d’eau ingérée doit être suffisante pour le bon déroulement de la digestion et du péristaltique (mouvements et des contractions des intestins de l’organisme). En effet, l’eau est indispensable à la digestion des nutriments. Elle est cruciale pour la circulation des matières dans les intestins. Un manque d’eau constipe, ce qui peut être douloureux. L’idéal est d’aller à la selle une fois par prise alimentaire, sans douleur, sans diarrhée. On peut obtenir cela en mangeant des aliments non desséchés par la cuisson, le séchage, etc. Le sel assèche l’organisme. Donc il faut boire plus d’eau et bannir le sel.
  • Nous mangeons trop par compulsion alimentaire, par ennui, par habitude aux heures imposées, par peur du manque, etc. La cause est dans une certaine mesure le manque de nourriture spirituelle… expression de la créativité, relations sociales, travail épanouissant, etc.

On peut estimer manger de manière physiologique lorsque les repas nous rassasient sans nous fatiguer. J’ai réussi ce pari avec l’alimentation végétalienne crue majoritairement frugivore. Depuis, je n’éprouve plus le besoin de faire la sieste après les repas, c’est une véritable libération.

Donnez-vous une chance de vivre à votre plein potentiel !

Lien vers les combinaisons alimentaires crues

montagne

Publicités
Cet article, publié dans Santé, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Repas soporifiques et digestion interminable

  1. courtier dit :

    extraordinaire article, merci beaucoup.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s