[Partie 6/7] Lunettes différentielles pour une UTILISATION DE PRÈS

Bienvenue dans la sixième partie de ce guide écrit par Jake Steiner qui vous aidera à regagner le contrôle de vos yeux.

Nous sommes presque à la fin du cours. C’est l’avant-dernière partie. Comme vous êtes arrivé jusqu’ici, je vais vous donner un répit mental dans cette partie. Mais ne vous inquiétez pas, vous apprendrez tout de même plein de choses sur votre vision.

Souvenez-vous de quand je vous ai dit de continuer à mesurer vos yeux plusieurs fois par jour ? Je vous ai dit de rechercher des tendances et j’ai insinué que ces nombres pourraient être utiles à l’avenir. Vous n’avez pas encore beaucoup de mesures, mais je vais vous donner un avant-goût de certaines choses qu’elles peuvent vous dire sur votre vision.

Ce serait une bonne idée d’imprimer ou de sauvegarder cela pour le relire par la suite. Cela fait aussi beaucoup de choses à assimiler d’un coup !

  1. La « mauvaise » lumière, cela existe.

Comme pour des aliments de mauvaise qualité et de l’air sale, il existe de la bonne lumière et de la mauvaise lumière. La lumière a un énorme impact sur votre vision (ainsi que votre cerveau). Une étude récente a réussi à enrayer l’amnésie en utilisant de la lumière bleue (les filtres de courriel n’aiment pas quand il y a beaucoup de liens, donc visitez la section Science sur mon site pour en savoir plus). Il est indispensable que vous commenciez à faire attention à avoir une lumière de bonne qualité.

Une bonne lumière est la lumière naturelle (UV du spectre lumineux complet), qui est ce que votre œil est conçu pour gérer. Si vous pouvez vous asseoir près d’une fenêtre quand vous travaillez, où il y a une lumière ambiante naturelle, vous aurez une longueur d’avance.

Si vous ne pouvez pas faire cela, vous pouvez envisager d’acheter une ampoule plein spectre pour mettre dans votre lampe de bureau. C’est bien mieux que l’éclairage fluorescent de bureau.

  1. Les écrans de mauvaise qualité nuisent à vos yeux.

Évitez les anciens tubes cathodiques, les écrans ayant un taux de rafraîchissement bas, les écrans à basse résolution et les écrans excessivement lumineux ou sombres. Vous saurez que ce que vous faites est juste quand vos maux de tête cessent après que vous avez rectifié votre environnement en plan rapproché.

  1. Il y a une limite à la durée de plan rapproché avant que votre muscle ciliaire « se bloque ».

Comparez vos mesures en centimètres au bout d’une heure de travail de près avec celles au bout de cinq heures de ce même travail. Pas beaux, ces résultats.

Trois heures est la durée maximale à passer sur un travail de près. Après cela, vous avez vraiment besoin d’une heure de pause passée avec seulement une vision à distance. Ni smartphone, ni livre. Quand vos mesures chutent d’un centimètre (deviennent floues plus tôt), vous avez assurément poussé vos yeux un peu trop loin.

  1. Les pics d’insuline ne sont pas bons pour vos yeux.

Les repas riches en graisses causent des pics et des creux de glycémie, ce qui n’aide pas vraiment vos yeux (ndlr).

  1. Un week-end loin des écrans et des pages fait une grande différence.

Rien que deux jours dans les bois ou à la mer, ou parler avec des amis et rouler sur un vélo, cela représente une révélation de mesures en centimètres. Imaginez vivre ainsi tout le temps.

Cela fait beaucoup d’informations. Mais je le répète, ne me croyez pas sur parole. Testez ces choses et vous verrez que je vous dis la vérité ! Tout cela est vérifiable avec ces mesures quotidiennes.

Avant de vous laisser, j’ai une chose concernant vos mesures. BackTo20/20, le cours guidé et structuré qui inclut mon assistance personnelle et un accès complet au forum, explique précisément comment déterminer les bons verres pour vous d’après vos mesures en centimètres. Cela vous dira si vous portez la mauvaise correction maintenant et ce qu’il vous faut pour la vision à distante ainsi que la vision de près.

Et bien sûr, la solution promise pour vos besoins de vision de près : Prenez votre correction requise pour la vision à distance et soustrayez 1,5 dioptrie. (Comme point de départ, pour voir si cela marche, idéalement avec l’assistance d’un optométriste amical.) Ne modifiez rien d’autre ; cette correction doit être la même que votre correction requise pour la vision à distance en termes de puissance relative de l’œil gauche par rapport à l’œil droit. Laissez tomber l’astigmatisme s’il n’est que de 0,50 dioptrie, et au lieu de soustraire 1,5 dioptrie au total, soustrayez seulement 1,25. Si c’est un astigmatisme de 0,25, laissez-le simplement tomber, sans aucun autre changement.

Avant d’envisager de faire cela, commencez impérativement par passer du temps à lire la section sur les verres et les dioptries de mon site web !

Et voilà ! J’espère que ce cours vous est utile. J’ai fait de mon mieux pour vous donner des points essentiels importants.

Publicités
Cet article, publié dans Véganisme, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour [Partie 6/7] Lunettes différentielles pour une UTILISATION DE PRÈS

  1. Ping : Méthode de Jake Steiner pour enrayer la myopie | Douce frugalité

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.