[Partie 5/7] Progression de la myopie : La chose que vous devez impérativement cesser de faire

Bienvenue dans la cinquième partie de ce guide écrit par Jake Steiner qui vous aidera à regagner le contrôle de vos yeux.

Avant que je vous donne la grande révélation promise dans la partie précédente (la chose que vous voudrez éviter de faire à vos yeux à tout prix), nous devons revenir à l’élongation axiale. Je sais, je suis terrible. Restez avec moi un instant. Vous devez comprendre pourquoi c’est une si mauvaise chose.

Une élongation axiale se produit en raison de ce qui est souvent appelé « défocalisation hypermétropique ». Si vous recevez une prescription excessive par défaut (la salle sombre, la prescription maximale absolue qui est appliquée, qui est trop forte pour une lumière du jour normale et une utilisation moyenne) et vous portez vos lunettes de vue à distance pendant une bonne majorité du temps. Rien de tout cela n’est bon pour vos yeux.

Si vous aviez la quantité parfaite de correction seulement pendant que vous regardez à distance, avec zéro spasme musculaire de mise au point, vos verres n’augmenteraient pas votre myopie. Mais cela est rarement le cas, d’où ce petit peu de science :

« Si la longueur de l’œil s’allonge plus lentement que la longueur focale, alors le plan focal sera derrière la rétine, ce qui crée une défocalisation hypermétropique sur la rétine. Il se passe la même chose si on met un verre négatif sur l’œil.

Pour retrouver une mise au point nette, la rétine doit être reculée jusqu’à l’endroit où est l’image. Cela s’accomplit de deux façons : l’œil s’allonge en augmentant la vitesse de croissance ou de remodélisation de la sclère sur le pôle postérieur de l’œil (Gentle and McBrien, 1999; Nickla et al., 1997), et la rétine est tirée vers l’arrière au sein de l’œil par l’amincissement de la choroïde, la couche vasculaire entre la rétine et la sclère (Figure 2B; Wallman et al., 1995; Wildsoet and Wallman, 1995) ; une fois que les images distantes sont mises au point à nouveau sur la rétine (emmétropie), alors la vitesse d’élongation oculaire et l’épaisseur de la choroïde reviennent à la normale. »

Ce type de détail endort 80 % de mes clients et enthousiasme les 20 % restants.

Si vous faites partie des 20 %, regardez la science croissante concernant la myopie et la section consacrée aux études sur mon blog.

Un mot d’avertissement : ces articles sont très approfondis. Ce sont des lectures facultatives.

Donc, l’élongation axiale. Je vous disais précédemment que c’était un grand sujet. Un globe oculaire plus long implique une myopie plus élevée, et c’est la racine de toutes sortes d’autres problèmes. (Au fait, trois dioptries sont égales à 1 millimètre dans la croissance du globe oculaire.) Inutile de préciser qu’il n’est pas idéal d’avoir votre globe oculaire plus long dans cette maison de lunettes. C’est fondamentalement ainsi que vos yeux acquièrent une « dépendance » aux prescriptions.

Maintenant, je voudrais prendre un moment pour dire que tous les optométristes ne sont pas mauvais. Bien que la plupart d’entre eux finissent par vous donner des verres qui sont trop forts et en recommandent davantage année après année, ils vous donnent simplement ce que la majorité des personnes veulent : une vision claire immédiate.

Il y a néanmoins beaucoup d’optométristes cools, qui vous parleront d’autres possibilités. Vous ne les trouverez probablement pas dans des chaînes de magasins d’optique bon marché, mais ils existent. Ils n’ont pas forcement la méthode puissante que j’ai ici, mais ils sont sur la bonne voie. Ils vous donnent seulement la puissance de verres dont vous avez vraiment besoin. Et si vous trouvez un optométriste très progressif, il vous donnera peut-être même une correction dioptrique réduite pour l’utilisation d’un ordinateur. (Si vous trouvez l’un d’entre eux, accrochez-vous-y, ils ne sont pas faciles à trouver et c’est tellement bien d’en avoir un à vos côtés !)

Revenons à la grande révélation. Après avoir lu tout ce que vous venez de lire, allez-vous deviner ce que c’est ?

La pire chose à absolument éviter de faire à vos yeux, c’est de porter votre prescription corrigeant à pleine distance pendant que vous regardez un écran à environ 60 cm de vos yeux.

C’est pire chose parmi toutes que vous faites en ce moment et qui nuit à vos yeux.

Souvenez-vous de quand je parfais de la façon dont l’œil change sa forme physique réelle en fonction de ce que vous voyez ? Eh bien, c’est ce stimulus qui entraîne toute l’histoire de la myopie comparée à des yeux sains. La seule chose qui peut réparer votre vision, qui peut arrêter la myopie, c’est la compréhension et l’ajustement de ce stimulus. Le stimulus, version courte, dépend de là où la lumière se concentre dans votre œil.

Les lunettes ne font que « traiter » ce spasme du muscle ciliaire dont nous avons parlé en l’ignorant, en le contournant avec une paire de verres se déplaçant sur un plan focal. Mettre des lunettes ne fait que retarder le problème, et en plus, cela empire tout.

Si cela vous fait encore tourner la tête un peu, retournez sur le site et consultez le lien du haut sur « la manière dont la myopie survient ». Car, une fois que vous avez compris les prémisses, réparer vos yeux est en effet vraiment simple. J’ai des clients qui ont plus de 80 ans, voire plus de 90 ans, qui ont amélioré leur vision. Ce n’est pas sorcier.

Et ensuite ?

Chaque chose en son temps : Ne cessez pas de porter vos lunettes. Vous n’en retirerez aucun bienfait. Vous pouvez et devriez porter vos lunettes pour la vision à distance. C’est une mauvaise idée de porter des verres qui vous font voir clairement loin pendant que vous regardez quelque chose de près. Ce changement de plan focal est énorme, et c’est un stimulus direct pour l’élongation axiale.

Ce que vous devriez faire, si votre prescription actuelle est inférieure à -2,00 dioptries, c’est d’arrêter de porter vos lunettes pour regarder de près, dès maintenant.

Si votre prescription actuelle est supérieure à -2,00 dioptries (facile à tester : si vous ne pouvez pas voir votre écran, ainsi que vos résultats en centimètres), alors il est temps de commencer à songer à une prescription réduite pour regarder de près.

Une manière de « tester » cela consiste à porter des lentilles de contact.

Vous pouvez acheter des lunettes de lecture dans un magasin de proximité. Elles sont pour des yeux hypermétropes, l’opposé de votre myopie. Ce sont des verres « positifs ». Chaque dioptrie de plus annule une dioptrie de moins. Vous pouvez d’ailleurs expérimenter cela dans le magasin. Il suffit de regarder un magazine et un +1,50 et voir à quelle distance de vos yeux vous pouvez le tenir et lire encore sans trop de flou. Vous avez peut-être besoin d’un +2,00, peut-être d’un +1,00. Tout dépend de votre distance visuelle moyenne et de si votre prescription actuelle est excessive ou insuffisante.

Vous pouvez ensuite porter ces verres positifs sur vos contacts tout en travaillant pour bénéficier de bien moins de changement de plan focal. Vous commencerez à ressentir exactement ce dont je parle après que vous cessez de faire un entièrement négatif pour le travail de près.

Tout d’abord, cela peut sembler un peu étrange (il vaut mieux ne pas opter pour le positif le moins cher, car une mauvaise qualité de verre se manifeste par un sentiment un peu « drôle »). Portez-les simplement juste au moment de commencer un travail de près et minimisez les durées en plan rapproché. Une grande partie de votre vision se passe dans le cortex visuel de votre cerveau. Cette partie ne s’attend pas à des changements de plan focal, et elle met un certain temps à s’ajuster.

Idéalement, vous prendrez un week-end pour cette expérience et vous donnerez un peu de temps.

Je vais vous dire une chose : Si vous ne portez pas une prescription entièrement négative pour regarder de près pendant quatre semaines, puis la portez, vous vous sentirez nauséeux. Vous aurez des étourdissements si vous tenter de porter ces verres pendant une journée entière de vue en plan rapproché après un mois sans le faire.

Pourquoi ? Tout simplement, votre cerveau (le cortex visuel) rejettera le négatif.

La seule raison pour laquelle vous pouvez le tolérer aujourd’hui, c’est parce que vous avez augmenté lentement jusqu’à présent au fil des années. C’est affreusement mauvais pour vos yeux, et si vous détoxiquez d’un entièrement négatif pour le travail de près pendant un mois, vous saurez de quoi je parle.

Et maintenant ? Eh bien, il reste encore des choses à apprendre, mais je pense que votre tête est suffisamment pleine pour aujourd’hui, donc ne me tuez pas si je vous dis « On se retrouve dans la prochaine partie ».

–> Dans la prochaine partie, je vous parlerai de ce que vous devez et ne devez pas faire absolument, en lisant ou en utilisant l’écran de votre ordinateur. Et oui,je vous donnerai des recommandations tangibles spécifiques !

Publicités
Cet article, publié dans Véganisme, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour [Partie 5/7] Progression de la myopie : La chose que vous devez impérativement cesser de faire

  1. Ping : Méthode de Jake Steiner pour enrayer la myopie | Douce frugalité

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.