Notre alimentation idéale ne dépend pas du groupe sanguin, mais d’autre chose

On a tous entendu parler du livre à succès « 4 groupes sanguins, 4 régimes ».

Selon cette théorie :

  • Ceux du groupe O sont censés manger beaucoup de viande comme des chasseurs.
  • Ceux du groupe A sont censés manger moins de viande.

L’auteur présente ses théories comme de simples faits.

Il utilise des mots savants.
Ses arguments semblent scientifiques si on n’est pas formé en biologie.

Oui, le livre cite le travail de biochimistes sur les groupes sanguins, mais…
… Les véritables experts scientifiques commentent que ce livre non scientifique sur le système des groupes sanguins ABO relève de la pure fantaisie.

Pour vérifier s’il y avait du vrai là-dedans, des chercheurs norvégiens ont mené une synthèse systématique (on peut donc s’y fier).
Et ils n’ont trouvé aucune preuve corroborant cette théorie.

Sa théorie est pire que croire que notre destinée dépend des étoiles, car les astrologues ne disent pas au tiers de la population de manger des abats.
(Les abats nuisent clairement à la santé.)

Et les bienfaits rapportés par certains de ses lecteurs ?

Dus à une amélioration globale de leur alimentation et de leur mode de vie :

▪ Moins d’aliments industriels gras et de cigarettes

▪ Davantage de fruits, de légumes et de sport

Il n’y a vraiment aucune preuve soutenant la théorie de ce livre ?

Une nouvelle synthèse passant au crible un millier d’études n’a indiqué d’association entre les régimes par groupe sanguin et les résultats de santé.

↓ La réponse de l’auteur ↓

Sur son site web, Peter J. d’Adamo a déclare avoir une démarche scientifique rigoureuse derrière son système de régimes par groupe sanguin.
Il se plaignait aussi qu’il n’y ait aucune étude sur les groupes sanguins et la nutrition en raison d’un manque d’intérêt et de budget.

Sérieusement ? Il a vendu plus de 7 millions d’exemplaires quand même !
Pourquoi ne finance-t-il pas ses propres études ? La société Atkins l’a fait.

Finalement, il a débuté deux études recourant aux régimes par groupe sanguin :

  • Une sur le cancer des organes reproducteurs, finissant en 1998
  • Une autre sur la polyarthrite rhumatoïde, s’achevant en 2006

Il ne les a jamais publiées.
Héhé… Bonne tactique, de dire que l’on est sur le point de publier, en pariant que personne ne suivrait effectivement l’affaire.

Comme le déplore le chercheur norvégien :
« Il est difficile de ne pas percevoir l’ensemble comme une grossière escroquerie. »

De quoi dépend notre alimentation idéale, alors ?

Elle ne dépend pas de notre groupe sanguin, mais plutôt de l’espèce à laquelle on appartient.

Des milliers d’études démontrent les bienfaits d’une alimentation végétalienne sur la santé des humains.
Et l’alimentation végétalienne la plus saine de toutes est sans POA ni huiles.
Celle que j’enseigne dans le Pass VIP.

Si tu rejoins le Pass avant samedi midi, le tutoriel pour cuisiner sans huile te sera offert.

Car sans huile, tes artères seront plus heureuses, ça fait maigrir et on digère mieux !

À demain

Pauline

Sources concernant les régimes spécifiques selon le groupe sanguin :

  • L Cusack, E De Buck, V Compernolle, P Vandekerckhove. Blood type diets lack supporting evidence: A systematic review. Am J Clin Nutr 2013 98(1):99 – 104.
  • J Wang, B García-Bailo, D E Nielsen, A El-Sohemy. ABO genotype, ‘blood-type’ diet and cardiometabolic risk factors. PLoS ONE 2014 9(1):e84749.
  • A Hitler, J V Murphy. 1981. Mein Kampf. London: Hurst and Blackett. Print.
  • HM Melter, M Haugen, KC Haavardsholm, KB Hagen, HE Heier, AMB McKellep, H Glørstad, A Tandberg. Blodtypedietten – visjonær vitenskap eller tull? Tidsskrift for Den norske legeforening. 2002 14(122):1402-5.
  • T Moen. Blood Type Diet– Science or Fantasy? Tidsskrift for Den norske legeforening. 2011 3(121):355-8.
  • MJ King, ed. Human Blood Cells: Consequences of Genetic Polymorphisms and Variations. International Blood Group Reference Laboratory. Imperial College Press. 2002.
  • D Larhammar. Fakes and Frauds in Commercial Diets. Scandanavian Journal of Nutrition. 2005 49(2):78-80.

*

Si cet article t’a aidé, réponds-moi dans les commentaires pour me le dire.

*

Cet article a déjà été envoyé aux personnes abonnées à mon mail privé. Pour recevoir chaque jour un conseil comme celui-ci, clique sur ce bouton :

A propos doucefrugalite

Créatrice du site DouceFrugalite.com et coach en mode de vie sain avec une alimentation végétalienne HCLF
Cet article, publié dans Alimentation végétale, Santé, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.