Questions fréquentes

véganisme à tendance frugivoreFAQ Fruits

Que mangent les frugivores ?

Ils mangent principalement des fruits mûrs et crus, ainsi que des légumes crus. L’idéal pour un frugivore est de se nourrir de fruits fraîchement cueillis de l’arbre. Dans la réalité, on fait de notre mieux avec les fruits dont auxquels on a accès. Les fruits séchés sans dépasser 40°C, les tisanes et les smoothies peuvent être inclus dans cette alimentation physiologique (=naturelle).

C’est quoi, le RawTill4 ?

Le mode de vie RawTill4 consiste en une activité sportive régulière avec une alimentation végétale (crue avant 16h) riche en glucides, pauvre en graisse et pauvre en sel. Pour en savoir plus, consultez cette page en anglais.

Et si je ne mange pas autant que Freelee?

Soit on mange autant qu’elle, soit on diversifie davantage les végétaux que l’on mange, afin d’avoir tous les apports nutritifs nécessaires. Plus on fait de sport, plus on a besoin de glucides. De plus, les glucides nous permettent d’avoir chaud en hiver et de nourrir notre cerveau, nos muscles et notre système immunitaire.

Pourquoi être végétalien ?

  • Pour vivre longtemps en bonne santé (voir l’étude Campbell et l’étude Orlich sans appel portant sur plus de 70 000 personnes)
  • Par compassion pour les animaux (voir le film documentaire Earthlings/Terriens)
  • Pour préserver efficacement l’environnement (voir le film documentaire Cowspiracy) :

impact consommation viande végétal végétalien végétarien carniste préservation environnement pollution planète

Pourquoi une grande proportion d’aliments crus ?

Les fruits mûrs et crus sont les aliments que l’humain digère le plus rapidement. Nous digérons également très bien les feuilles vertes, qui se mélangent avec tout. Les aliments crus et frais contiennent leurs vitamines, minéraux et enzymes. C’est une alimentation vivante nécessaire à notre vitalité. Les produits animaux (viande, poisson, laitages…) ne sont pas vivants, mais en putréfaction.

Par opposition, les aliments peuvent être plus ou moins dénaturés par diverses transformations (degré de cuisson, purifications, etc.) Une alimentation carnée et grasse intoxique nos cellules si elles n’arrivent pas à se nettoyer plus vite qu’elles s’encrassent, ce qui entraîne des maladies et fait vieillir. Cependant, il vaut mieux manger les légumes riches en amidon cuits plutôt que crus.

En effet, il est bon d’éviter les molécules toxiques issues de la cuisson (molécules de Maillard, toxines diverses, etc.) et des produits impropres à l’humain (sel, alcool, céréales, lait, excès de légumineuses, viande, poisson, œufs et miel) qui nous font dégénérer à petit feu. Les tubercules cuites sont un bon compromis alimentaire, en particulier dans les pays froids.

D’un côté, l’alimentation classique se compose quasi exclusivement de macronutriments (sucres complexes ou raffinés, lipides rances et longues chaînes protéiques), tandis que l’alimentation végétale à tendance frugivore regorge de macronutriments adaptés ainsi que de précieux micronutriments (vitamines, minéraux biodisponibles et oligoéléments), de fibres et d’eau. Le régime alimentaire classique met l’accent sur la restriction et les calories vides, ce qui conduit à des carences et à des maladies. L’acidose inhérente à  l’alimentation classique épuise l’organisme, fait vieillir plus rapidement et rend malade (sans parler des médicaments toxiques visant à bloquer les symptômes).

L’acidose ronge, déforme, enflamme, pollue, brûle, engorge et handicape. Les fruits et les légumes réparent, nettoient, harmonisent, rendent joyeux et font revenir la vie. Notre corps a la capacité de rajeunir dans une certaine mesure, pourvu qu’on se donne les bonnes conditions : sommeil, glucides, vitamines, minéraux, soleil, sport, douceur, lâcher prise et patience.

Carré salade de fruits

Le véganisme n’est-il pas extrême ?

Ce serait extrême si l’on pense à manger toute la journée, ou si nos erreurs alimentaires nous frustrent et nuisent à notre santé visiblement. Dans la nature, tous les animaux sauvages mangent leurs aliments physiologiques, ce qui est extrêmement sain. L’humain justifie n’importe quoi par la tradition. Il est grand temps de tout remettre en question, grâce à des outils scientifiques, statistiques et éthiques.

Rien n’oblige les personnes intéressées à changer d’alimentation du jour au lendemain. La connaissance est la clé.

Qu’est-ce qui est acidifiant et alcalinisant ?

Pour faire simple, voilà ce qui est acidifiant: la viande, les céréales raffinées, les aliments riches en lipides et en protéines, les laitages, le miel, ainsi que les plats trop cuits/grillés/frits, les mélanges alimentaires incompatibles, l’alcool, le tabac, le café, le sucre raffiné, les médicaments de synthèse, le stress et le surentraînement.

Remarque : Un goût acide (citron, rhubarbe, etc.) ne signifie pas nécessairement que l’aliment est acidifiant pour notre organisme. Cependant, de nombreuses personnes sont trop affaiblies pour neutraliser les acides des agrumes. De toute façon, un aliment acide au goût ne peut pas former la base de notre alimentation.

Voilà ce qui est alcalinisant : toutes sortes de légumes (crus ou cuits délicatement), les fruits mûrs, l’eau pure, une activité physique raisonnable, un repos suffisant, une exposition au soleil et un état mental serein.

Pourquoi le frugivorisme diverge-t-il des apports journaliers recommandés ?

Les AJR (apports journaliers recommandés) correspondent aux objectifs de de l’industrie agroalimentaire: des aliments industriels bourrés d’additifs, des produits animaux et peu d’aliments végétaux complets. Par exemple, les AJR habituels comportent bien trop de protéines et pas assez de vitamines. Les frugivores désapprouvent cette doctrine nutritionnelle, ils préfèrent se tourner vers une alimentation saine efficace et bannissent les aliments qui rendent malades.

Les végétaliens ont-ils des carences ?

Il existe beaucoup d’idées reçues sur le végétalisme. En réalité, ce sont les produits animaux et les aliments très transformés qui conduisent à des carences et à divers désagréments « de civilisation ». Pour éviter d’avoir des carences, il suffit de manger à satiété des fruits, des légumes frais et toutes sortes de plantes complètes et de prendre les compléments nécessaires à votre rééquilibrage.

  1. La vitamine B12 : La B12 est produite par des bactéries. De nos jours les sols sont pauvres en B12. Il n’existe pas de source fiable de vitamine B12 dans les végétaux. Les produits animaux contiennent de la B12, car le bétail est supplémenté en B12. Nos intestins produisent de la B12 en aval de la zone d’absorption de B12, on ne peut donc pas assimiler notre propre B12. Tout végétalien devrait tester de temps en temps son niveau de B12 et prendre des compléments de B12, sous forme de comprimé quotidien, de solution sublinguale hebdomadaire ou d’injection mensuelle.
    D’ailleurs, les omnivores devraient également faire des bilans nutritionnels. Les grands mangeurs de viande son souvent carencés en B12. (Voir courte BD explicative et vidéo « Épidémie de carence de B12 chez les végés« .)
    En août 2014, j’ai testé mon niveau de B12. Comme j’étais en carence alors j’ai décidé de prendre de la B12 (hydroxycobalamine ou cyanocobalamine) avant d’avoir des séquelles irréversibles. L’injection de B12 est la solution la plus efficace, car les doses nécessaires sont plus faibles et il faut se complémenter moins souvent. Les algues contiennent de la B12 analogue, non assimilable par l’humain.
  2. Les protéines : de nombreuses sources non scientifiques recommandent une quantité excessive de protéines (voir l’article que j’ai traduit sur les protéines). Les protéines animales sont difficilement digérées dans notre estomac (pas assez acide pour digérer autant de protéines) puis se putréfient dans les intestins (ils sont si longs qu’on absorbe les nombreuses toxines des produits animaux). Voir ma vidéo L’avis de la science sur les protéines complètes et mon article L’humain est-il omnivore ? Un régime surprotéiné acidifie l’organisme (acide urique) et peut même causer le diabète (voir un autre article que j’ai traduit).
  3. La vitamine D : en s’exposant raisonnablement au soleil, on produit suffisamment de vitamine D. Toute personne vivant sous des latitudes polaires manque très probablement de vitamine D, surtout si sa peau est sombre. Il y a encore des  controverses sur l’utilité et l’innocuité d’une complémentation en vitamine D. Dans le doute, il vaut mieux s’exposez au soleil tous les jours.
    Livre à lire : Soleil, mensonges et propagande de Brigitte Houssin.
  4. Le fer : On trouve du fer dans les fruits et les légumes, le fer présent dans la viande n’est pas une excuse pour faire souffrir les animaux.
    Mon niveau de fer est dans la norme. Je suis végétalienne depuis 2010 et je n’ai jamais pris de complément de fer.
  5. Le calcium : Les produits animaux riches en graisses saturées et en calcium précipité bouchent les artères (Régimes riches en protéine et graisse, danger!). L’apport journalier recommandé en calcium est bien trop élevé. Il est toujours préférable une source de calcium végétale. Le lait de vache contient du pus, du sang, trop de graisse, trop de protéines et des hormones qui font grossir.
    Mon niveau de calcium est parfaitement dans la norme (je suis végétalienne depuis 2010).

Quinoa et riz rouge pour IG

Comment ça se passe, entre amis et en famille ?

Cela dépend de notre tolérance à tous. Avec le temps, on acquière de l’aplomb pour refuser poliment de manger des produits animaux. Chacun décide quels écarts sont acceptables pour soi. Que l’on mange chez soi ou à l’extérieur, il est possible de se nourrir selon ses convictions, avec de l’expérience.

Si l’on est invité à un repas, une solution serait de prévenir l’hôte de notre alimentation spécifique ou de proposer d’apporter nos propres fruits pour faciliter le travail de l’organisateur.

Aller au restaurant est certainement le plus délicat, mais c’est faisable. Soit on évite les restaurants, soit on favorise les bars à smoothies, soit on s’assure que le plat commandé est bien végétalien.

Vidéos à voir :

Le soja est-il une bonne alternative au lait ?

Le soja est une légumineuse, donc (trop) riche en protéines. Aucune étude sérieuse ne discréditerait le soja, mais de nombreuses femmes ont leurs les menstruations perturbées par le soja. Le lait est largement pire, il contient bien plus d’hormones que le soja.

Combien d’eau boire avec cette alimentation ?

Viser progressivement les trois litres. Explications ici

Manger des fruits, ça coûte cher ?

C’est bien le seul point noir d’une alimentation riche en fruits. Consommer exclusivement des fruits frais coûte en effet bien plus cher que de baser son alimentation sur les pâtes et le riz. Pour s’en sortir financièrement, on peut acheter nos fruits et légumes directement auprès des producteurs. On peut également passer par une association pour avoir de meilleurs prix. Vous pouvez trouver des bons plans si vous en avez le temps. Pour rester végétalien, on peut également manger des légumes cuits (carottes, pommes de terre, patate douce, panais, chou, manioc, etc.) et des céréales pauvres en gluten.

Manger bio, ça coûte cher ?

Les fruits et les légumes locaux de saison ne coûtent pas forcément plus cher en bio. Cela dépend des vendeurs. Ce sont les fruits exotiques, les produits animaux et les produits transformés qui font exploser la facture. Certains magasins bios qui n’ont pas de concurrence ainsi que les supermarchés pratiquent effectivement des prix abusifs en bio. Renseignez-vous sur les marchés de producteurs, où certains maraîchers ne traitent pas leurs fruits et leurs légumes (attention: certains mentent par omission).

Les fruits font-ils grossir?

Le Dr T. Colin Campbell, le Dr. Greger, ainsi que de nombreux médecins disent qu’une alimentation à base de végétaux complets fait tendre vers un poids sain. Pour grossir avec des fruits, il faudrait persister à dépasser ses besoins caloriques avec des aliments transformés tels que des énormes smoothies, des céréales raffinées, du sucre blanc, des fritures, etc. (voir Debunking Raw Till 4 With T. Colin Campbell & Dr. Greger).
Les régimeuses extrêmes prendront quelques kilos au début quand elles adoptent un régime frugivore, c’est normal, et ces kilos partiront par la suite (voir Playlist « Ventre plat »). Quand on grossit, cela indique que le corps se protège de diverses toxines très irritantes en les enrobant de graisse ou en les diluant dans de l’eau. Attention au sel, car il fait beaucoup gonfler.

Si l’on mange sous forme entière des fruits et des légumes verts à satiété, on ne deviendra pas trop gros, ce sont les produits animaux et les aliments transformés qui font grossir. Je ne connais pas un seul homme qui ait pris trop de poids en mangeant une abondance de fruits à sa faim. Les fruits sont notre meilleur carburant, leurs glucides ne perturbent pas vraiment notre glycémie tant qu’ils ne sont pas mélangés à des aliments gras. Manger une forte proportion de fruits permet de nourrir notre organisme et d’être en pleine forme. La seule limite pour les quantités de fruits est la sensation de satiété. Remarque: il vaut mieux éviter les jus de fruits et les jus en général, car ils sont dépourvus de fibres et ont perdu environ 2/3 de leurs nutriments. http://www.rts.ch/play/tv/a-bon-entendeur/video/appareils-pour-faire-des-jus-maison-le-test?id=7537999

Que penser des monodiètes ?

Les monodiètes saisonnières de fruits permettent à notre corps de se nettoyer efficacement. On peut consommer par exemple uniquement des bananes pendant un jour, une semaine, voire un mois. Les bananes contiennent tous les acides aminés essentiels. La seule chose à éviter est de manger le même fruit tous les jours de l’année. (Lien vidéo) On peut également faire des monodiètes de mangue si l’on a les moyens ou si l’on vit dans un pays tropical. On peut consommer des feuilles vertes en plus des fruits dans le cadre d’une monodiète.
Les mono-repas sont toujours préférables aux mélanges. Si l’on veut faire des mélanges digestes et ne pas être ballonné, il vaut mieux respecter les combinaisons alimentaires et écouter son ressenti.

Je fais très rarement des monodiètes, car j’ai trop envie de varier mes repas. Par contre, j’aime beaucoup les monorepas, qui sont très digestes.

Que penser du jeûne ?

Je pense que le jeûne n’a pas sa place dans le frugivorisme, qui est déjà particulièrement détoxifiant. De plus, le jeûne est déconseillé aux personnes anorexiques, épuisées et en sous-poids. Certaines personnes risquent de mourir en jeûnant.

Aux États-Unis, le jeûne au jus se pratique beaucoup pour se lancer dans une alimentation saine, mais ceci n’est pas une manière de s’alimenter à long terme. Il vaut mille fois mieux prendre de bonnes habitudes alimentaires, avec une abondance de fruits entiers ainsi que des feuilles vertes, sous forme entière c.-à-d. non transformée, et occasionnellement (facultativement) en smoothie. Attention aux jus, nous avons besoin des fibres des végétaux pour notre transit. Les jus constipent et font rentrer dans le cercle vicieux jus⇆lavement.

Qu’est-ce que la détox ?

Pour éviter les désagréments des pics de détox, il vaut mieux faire une transition progressive vers le véganisme à tendance frugivore. La détoxination se produit quand notre organisme reçoit moins de substances toxiques et commence à se nettoyer. Un pic de détox peut se manifester par toutes sortes d’éliminations passagères telles que des boutons, des diarrhées et du mucus dans la gorge. Une fois le pic de détox passé, on a une peau plus belle, on a perdu de la mauvaise graisse et on a augmenté sa capacité d’assimilation des nutriments. Je conseille de lire le livre Manuel de détoxication de Christopher Vasey.

Les symptômes de détox doivent être passagers (quelques semaines, voire quelques mois au maximum). S’ils persistent cela signifie que nous faisons des erreurs alimentaires ou que nous stressons trop.

Amaroli, est-ce une bonne idée ?

Il me paraît absurde de boire un concentré d’acide urique et d’autres déchets urinaires alors que l’on dispose d’aliments de première qualité que sont les fruits mûrs et les salades. Amaroli donne une image repoussante et non crédible aux solutions naturelles.

Les frugivores sont-ils trop maigres ?

Certes, les frugivores sont plus minces que la population générale car leurs tissus ne sont pas acides et donc ils ont peu graisse corporelle. Les crudivores qui abusent des jus deviennent extrêmement maigres car ils ne mangent pas assez. Je recommande d’éviter les jus, ou d’en boire seulement de petites quantités. Certains crudivores ne semblent pas en bonne santé car ils mangent des produits animaux crus, trop de sel et trop de graisse.

L’indice de masse corporel (IMC) n’est pas fiable. Le taux de graisse corporelle est un indicateur plus intéressant qui se mesure avec des balances impédancemétriques. Si l’on est en bonne santé grâce aux fruits, on devrait avoir entre 12 et 18% de graisse.

Faut-il faire du sport pour être mince ?

La sédentarité ramollit, mais ce n’est pas tout. Pour être mince (mais pas maigre) à long terme, il suffit de bannir progressivement les aliments acidifiants (produits animaux, aliments gras/salés, aliments trop cuits) et de faire un sport approprié presque tous les jours. Si l’on souhaite être plus musclé, on peut augmenter et varier son activité physique, mais sans aller jusqu’au surentraînement, tout en mangeant davantage de glucides et de protides. Le bien-être procuré par un régime végétalien riche en glucides donne l’énergie de faire du sport. Les sports que je conseille sont ceux qui utilisent le poids du corps, car ils utilisent tous les muscles du corps de façon naturelle. Vous trouverez sur internet de nombreux athlètes végétaliens tels que: Barny du Plessis, Jon Venus, Patrik Baboumian, Jim Morris, Patrik Baboumian, Franck Medrano, les soeurs Williams, Tim Schieff, et d’autres moins connus: Harley Johnstone ou encore Tim Tim sur la Route des Fruits.

Quels sont les bénéfices d’une alimentation frugivore ?

Les bienfaits d’une alimentation végétalienne saine sont multiples à court, moyen et long terme. Les yeux, la peau, les ongles et les cheveux retrouvent leur éclat. Les rides, la fatigue, les douleurs, les ballonnements, les migraines, la constipation et les coups de cafard s’estompent. On devient plus joyeux. Notre capacité d’empathie pour les autres êtres vivants se développe. On a tendance à se détourner des choses malsaines. Le corps se nettoie à son rythme. On va mieux à l’intérieur et à l’extérieur. En étant serein et en bonne santé, on peut donner au monde le meilleur de nous-même.

Des conseils pour devenir frugivore ?

Y aller progressivement. Si on change son alimentation brutalement, la détox risque d’être trop forte et les éliminations peuvent faire peur. Pour la plupart des gens, cette transition se passe bien.

Mais pour les personnes aux intestins particulièrement sensibles, il vaut mieux faire une transition douce avec des légumes cuits et des smoothies contenant de la verdure. Quand leurs intestins vont mieux, ces personnes peuvent manger davantage fruits et des légumes entiers.

La cuisine et la crusine trichent avec les saveurs. L’important est de retrouver son ressenti en mangeant des fruits et les légumes crus individuellement, de refaire confiance en nos envies et nos dégoûts qui reflètent nos besoins nutritionnels, mais cela ne fonctionne qu’avec les aliments bruts crus.

Au début, il vaut mieux compter ses calories de temps en temps sur le site gratuit cronometer.com (voir Démonstration Cronometer) pour mieux se représenter les apports des fruits et des légumes. Ensuite, on peut s’en détacher et suivre son instinct.

*

Photos avant/après l’adoption d’un régime frugivore

Publicités

127 commentaires pour Questions fréquentes

  1. Jeveuxvivremesreves dit :

    Salut Pauline 🙂 Tu donne de très bon conseil et sa m’aide beaucoup 🙂 c’est vraiment bien d’avoir des humains comme toi sur terre 🙂 je te remercie pour tout tes conseils 🙂

  2. Denis dit :

    Bonjour Pauline,

    J’ai visionné il y a quelques jours une vidéo dans laquelle vous dites que la consommation d’huile est un facteur d’apparition du diabète.

    Je ne parviens pas à retrouver le lien vers cette vidéo. Cela étant, le raisonnement que vous tenez est le suivant :

    Le corps gras de dépose sur la paroi des cellules. Ainsi « enrobée » de gras, la cellule a du mal à consommer le sucre présent dans le sang. En conséquence, le pancréas libère du glucagon dans le sang, dans le but d’augmenter la concentration en sucre du sang. En augmentant la concentration du sucre dans le sang, on facilite la pénétration de ce dernier à l’intérieur des cellules.

    Note : dans la vidéo, vous parlez de l’insuline et non du glucagon. Mais je pense que vous voulez parler du glucagon. En effet, si le sucre ne passe pas bien au travers de la membrane cellulaire (à cause du gras qui entoure la cellule), alors il faut augmenter la concentration du sucre dans le sang. Et pour cela, il faut libérer du glucagon, et non de l’insuline.

    Même si le raisonnement semble logique, je ne trouve pas de confirmation.

    Quelles sont vos sources ?

    Cordialement,

    Denis

    • Bonsoir Denis, les explications sur le rapport entre la graisse et l’insuline en français sont ici https://youtu.be/iaLsKP_QVBM et la source en anglais avec les références d’études est ici http://nutritionfacts.org/video/what-causes-insulin-resistance/

      • Denis dit :

        Merci, Je vais lire les explications.

        Cordialement,

        Denis

      • Denis dit :

        OK, j’ai écouté la vidéo. En fait, j’avais mal compris l’explication que vous donniez. Le rôle de l’insuline est d’ouvrir la membrane cellulaire, de sorte que le sucre puisse la traverser. Toutefois, en présence de gras, il faut plus d’insuline pour ouvrir la membrane, ce qui oblige le pancréas à produire plus.

        OK. C’est simple.

        En revanche, je suis surpris, car j’ai une amie qui a un diabète de type 1. Son diabétologue lui a donné des consignes pour le dosage de la quantité d’insuline qu’elle doit s’injecter. Or, pour déterminer la dose d’insuline, mon amie ne tient compte que de la quantité de glucides ingérée. Elle ne tient pas compte de la quantité de lipides. Cette observation semble contredire les résultats présentés sur la vidéo. Est-ce à dire que les diabétologues souhaitent « ne pas trop compliquer les choses pour leurs patients » et limitent leurs consignes à la prise en compte du paramètre le plus important de l’équation (les glucides, en l’occurrence) ? Ils laisseraient de côte le paramètre « glucide », car sinon la détermination de la dose d’insuline serait trop complexe ?

        Cordialement,

        Denis

      • Le souci, c’est que l’on parle encore d’indice glycémique alors qu’on connaît l’indice insulinique depuis 1997 (il le semble pour l’année) qui est tellement + utile.

      • Denis dit :

        OK, merci Pauline. Je vais me renseigner sur l’indice insulinique.
        Merci.

  3. Anthony dit :

    Bonjour Pauline, je tenais à vous dire que votre blog est génial !!! J’aurai une question à vous posez : Pourquoi le sel est impropre à l’Humain ?

  4. emilie dit :

    bonjours Pauline!je viens de faire un tour sur ton blog (que je trouve super intéressant ;)) mais je me pose quelques questions, je suis légèrement anémique depuis un petit problème de santé ,j’ai pourtant une alimentation très riche(bio sans gluten, sans lactose, et à tendance végétarienne,je me complémente et je mange beaucoup d’algues et légumes sec/fruits sec) j’aimerais allée plus loin mais j’ai peur d’empirer mon problème,le régime végétalien peut-il être compatible avec une légère anémie?
    J’ai une autre question,j’ai vus que tu parlais de manger moins gras,fais tu la différence entre bonne et mauvaise graisse? comme l’huile de coco super bénéfique pour la santé cardiovasculaire et le cerveau pourtant riche en acide gras saturées!
    Merci d’avance si tu te donne la peine de me repondre 🙂

    • Salut Emilie,
      De nombreuses algues ne conviennent pas à la consommation humaine: kelp, arame, dulse, mousse d’Irlande, algues bleu-vert, spiruline, etc. Un autre problème des algues est qu’elles contiennent de la B12 analogue qui empêche l’assimilation de B12.
      Pour la carence en fer, cela peut être lié à des règles trop abondantes, à des déséquilibres minéraux… Et le fer d’origine animale a des propriétés différentes que celles du fer d’origine végétale. Le fer hémique (le type présent majoritairement dans le sang et les muscles) est mieux absorbé que le fer non-hémique (le type présent majoritairement dans les plantes), mais il augmenterait le risque de cancer, AVC, maladie du cœur et syndrome de résistance à l’insuline.
      L’huile de coco est riche en graisses saturées, c’est certes mieux que les graisses animales, mais pas vraiment mieux que les autres huiles. Attention aux déclarations des vendeurs de produits. Je te conseille de faire tes recherches sur le site http://nutritionfacts.org/
      Bref, en misant sur une alimentation riche en plantes complètes, les choses s’arrangent, pourvu qu’on mange assez.

      • greenemii dit :

        Oui je vais faire mes recherches c’est assez désorientant je commence des études en naturopathie et j’entend le tout et son contraire, des études qui prouvent que manger crus est mieux d’autres qui disent que manger cuit et crus est plus complémentaire niveau nutriments!! Mais je suis assez convaincu par ton blog! Sinon la carence en fer et surement la conséquence de règles abondantes oui,c’est pour ça qu’en arrêtant totalement la viande je me disais que ça pourrait réguler mes cycles à l’occasion! Bref merci de ta réponse Pauline!! 🙂

    • Loghan dit :

      Bonjour Emilie.
      Des Règles trop abondantes seraient à l’origine d’une Anémie légère ?
      Deux pistes à explorer : 1) appareil dentaire , fil dentaire sur les dent du bas ou amalgames divers qui produisent une tension via les membranes crâniennes et la dure-mère sur le plancher pelvien.
      Cette tension engendre souvent règles douloureuses et/ou abondantes. Si cela est le cas il faudrait tout nettoyer ! à chacun de voir l’ampleur du « nettoyage »…
      2) Quelques séances de « massage crânien » ou d’acupuncture peuvent aussi t’aider à réguler des règles abondantes et ainsi ton anémie.

  5. jocelyne dit :

    Bonjour Pauline
    D’abord Merci pour toutes ces vidéos .. je te suis depuis un bon bout de temps maintenant et peut être en as tu déjà parlé , mais je te vois souvent dans tes vidéos avec une cagette de dattes , peux tu me dire ou se les procurer ? et peut être aussi les cagettes de bananes ? Merci à toi , belle journée

  6. Loghan dit :

    Bonjour Pauline,
    je souhaiterai signaler à tout ceux qui suivent tes conseils de bonne santé et d’hygiène, d’attacher de l’importance au sujet délicat des amalgames dentaires au mercure.
    Ils polluent la bouche au même titre que les couronnes et implants, qui modifient probablement la consistance et l’efficacité de la salive d’où le tartre (?) et aussi les gingivites et parodontites.
    Ils troublent le système neuro-hormonal d’où des troubles digestifs inflammatoires, des maux de tête et des acouphènes, des insomnies, du diabète(!),des pbs vasculaire +/-variqueux , des maux de dos, des tendinites , des troubles visuels, de l’ hyperthermie à la ménopause, etc… quel wagon !
    C’est du vécu !!! (mais pas forcément le mien).
    Il serait intéressant d’avoir ton avis, compte tenue de ton audience, si tu as une expérience sur ce sujet ! Mais en si bonne santé, il est probable que tu n’aies que des « composites » moins toxiques que les métaux ou mieux pas de soins dentaires.
    Déduction logique du sujet sur le stérilet « pas de métal dans mon corps » (sic).
    Quel luxe !
    De mon expérience pour la Santé:
    primauté à la Dépollution Dentaire,car « Sucer » du Mercure tout en pensant Ecologie, Altermondialisme et Manger Bio, m’interpelle !
    Puis à l’Alimentation Saine dont le Nec Végan pour les mordus. Probable que ceux qui suivent tes conseils alimentaires et rencontrent des problèmes d’assimilations aient occulté cet aspect de l’hygiène , si bien caché dans la tête et si précisément dans leur bouche !
    Puis à l’Hygiène corporelle ( tes sujets sont admirables ! ) ….
    Rq: Pour les vidéos, un léger maquillage est tout de même plus agréable. C’est juste une question d’esthétique visuelle…(mais de quoi il se mêle…euh : mille fois pardon !)

    Ps: J’allais oublier que dans le même sac que les métaux lourds dentaires, il y a l’hydroxyde d’aluminium si toxique des…Vaccins.
    La maladie de Hodgkin, Cancer des ganglions lymphatiques fait sont lit chez tant de jeunes…sur ce terrain vaccinal ! A cogiter les mamans…

    • Bonjour Loghan,
      Effectivement, je n’ai eu que des composites aux dents, pas d’amalgames dentaires au mercure, donc je n’ai rien à raconter là-dessus, d’autres sites web et dentistes s’en occupent déjà.
      Quant aux vaccins, je préfère rester vague, car je ne voudrais pas m’attirer d’ennuis étant donné qu’on est en France.

  7. Corinne Cadouin dit :

    Hello Pauline ! Petite question bete… Comment savoir si notre organisme assimile correctement les acides des agrumes ?
    Je dors tres peu en ce moment et j’ai peur de mal neutraliser les acides en à cause d’une fatigue… Mes petits dej sont essentiellement agrumes/verdure.

    Merci d’avance pour ta réponse.

    • Bonjour Corinne,
      Si tu as des doutes sur les fruits acides, évite-les tout simplement. C’est tellement plus facile de se nourrir avec des fruits doux à volonté.

  8. Bonjour, et bravo pour ton boulot. Je me demandais de quoi vit-tu, quel est ton métier car tu as l’air de déménager souvent.

  9. Odrey dit :

    Merci pour tout ton partage. Tu me motives pour me reprendre mon alimentation, mon bien-être intestinal et corporel, et surtout ma santé en main. Reste à entraîner ma petite avec moi. À bientôt. Odrey

  10. Bonjour Pauline, je suis végétarienne depuis 7 ans et j’ai commencé à préférer les fruits au goûter et les légumes cuits le soir sous forme de poêlée, ce qui me convient bien. Le matin en revanche, l’acidité des fruits ne me convient pas du tout et c’est avec du pain grillé et beurré que je digère le mieux. A midi, la verdure me va très bien, mais je l’accompagne souvent d’une céréale pour me « caler » et je ne sais pas par quoi finir le repas (j’ai souvent envie de chocolat). Pourrais-tu me conseiller pour savoir comment composer mon repas de midi et me sentir « rassasiée »?

    • Salut Nathalie,

      Une bonne quantité de féculents ou de fruits aide à se sentir calé. Tout le monde ne supporte pas les fruits acides. Je conseille plutôt de manger des fruits doux. Les céréales avec des légumes, c’est bien. Ajuste la quantité, voilà tout 🙂

      • Merci pour ton aide Pauline, je crois que je manquais d’idées de fruits doux pour le matin . En regardant ton blog, ça m’a donné envie d’essayer les dattes et j’en avais en réserve: c’est passé très bien, et même si j’ai bon appétit le matin, une dizaine a suffit à me rassasier largement. En plus, en regardant la teneur, je me suis rendue compte que ce fruit contient pas mal de protéines. Bref: que du bonheur! Merci encore!

  11. Emilie dit :

    Bonjour Pauline 🙂
    Je viens de me lancer dans l’alimentation végétale et j’ai encore du mal à me « lâcher » sur les glucides ^^ En effet, j’ai tendance à avoir une source de graisse à chaque repas pour me caler… D’ailleurs ce point me pose question, l’apport en gras n’est-il pas important pour les cellules notamment pour recontruire les membranes cellulaires ? Je suis d’accord qu’il faut du glucose pour produire de l’énergie mais qu’en est-il des lipides ?

    Merci et bonne journée 😀

    • Salut Emilie. Si tu manges suffisamment, pas besoin d’ajouter d’aliments riches en lipides. En revanche si tu manges très peu, il vaut mieux ajouter des oléagineux.

  12. corinne dit :

    Bonjour Pauline , je viens d’écouter ton intervention sur « Allo le monde », radio que je ne connaissais pas – merci !
    Saurais-tu me dire quelle est la version d’Amazing Grace qui a été passée ? je n’arrive pas a leur demander directement…
    Je te souhaite de très bonnes vacances – gorgées de fruits et de belles rencontres.
    A bientôt,

  13. Aaron dit :

    Salut Pauline, j’ai acheté hier des ampoules de Vitamine B12 Cyanocobalamine par voie oral ou injectable mais je n’ai pas de seringue la voie orale est-elle efficace selon-toi ? c’est la marque Gerda

    • Salut Aaron. L’injection est plus efficace qu’une solution sublinguale, qui est plus efficace qu’un comprimé oral. Quand on injecte la B12 directement dans un muscle, on évite les problèmes d’assimilation au niveau des intestins. La solution sublinguale va davantage dans la circulation sanguine.

  14. Ingrid dit :

    Bonjour Pauline,
    j’aime beaucoup tes vidéos, je suis une passionnée de vélo , qui malheureusement a une des rares pathologies qui interdit la pratique du vélo , j’ai vu la vidéo que tu as faite avec durianrider sur les selles de vélo , qui m’a fait reprendre espoir , je te remercie beaucoup de lui avoir posé la question. J’ai plus qu’à trouver la bonne! La quête de la selle a commencé!
    Concernant l’alimentation, j’ai du mal avec le tout fruit jusqu’à 16h, en fait j’ai envie de salé à midi et pas de fruit, j’ai le sentiment d’avoir trop de sucre(je ne sais pas trop l’expliquer) mais je sature vite niveau sucre. A ton avis, c’est dû à quoi?
    Sinon autre question concernant la digestion, j’ai un colon irritable et justement tous les médecins me conseillent de diminuer la consommation de fibres et notamment de fruits(1/jour maxi, juste pas possible surtout en été). Est-ce que tu as des conseils pour que la consommation de fruits ne provoquent pas de ballonnements, douleurs…?
    Merci!

    • Salut Ingrid,
      J’espère que tu trouveras une selle de vélo adaptée à toi, comme ça tu pourras profiter de ce super sport.
      Si tu as du mal avec tout ce sucre, il y a quatre explications:
      – soit tu manges énormément de fruits (ça m’étonnerait)
      – soit tu es déshydratée
      – soit tu manges des aliments gras
      – soit tu as envie d’aliments plus denses que les fruits car ton corps a faim
      Tout cela peut expliquer que tu n’as pas envie de fruits à midi. Bref, tu peux aussi manger cuit à midi. Teste ce qui te convient le mieux.
      Pour éviter d’irritater ton côlon, mastique bien et évite les légumes durs crus (carotte, panais, chou, brocoli…). Donc mange ces légumes cuits avec des féculents digestes (pommes de terre bien cuites, riz blanc, autres féculents de préférence sans gluten). Vas-y aussi mollo avec les légumineuses qui font des putréfactions quand on en abuse.
      Les fruits mûrs ont des fibres douces, alors tu peux manger des fruits mûrs en respectant les combinaisons alimentaires.

  15. Leilani dit :

    Bonjour, j’ai vu des tonnes de video et blog de personnes qui arrêtent le veganisme ou le fait d’etre vegetalien car elles ont eu des problèmes de santé notamment au niveau du ventre : ballonnements, digestion difficile, gaz etc… j’ai moi même quelques soucis de ballonnements lorsque je mange trop de légumes… qu’en penses-tu ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s