Le kombucha est dangereux, voire mortel (avec sources à l’appui)

Des influenceurs et des publicités affirment que le kombucha est une « culture symbiotique de levures et de bactéries », un thé fermenté énergisant, détoxifiant, riche en probiotiques, en enzymes et en antioxydants. Est-ce vrai ?

Le kombucha contient-il des antioxydants ?

Ces allégations de santé vendent du rêve, et pourtant, voici ce qu’il est ressorti d’un procès de la FDA des États-Unis contre un fabricant de kombucha :

« La simple vérité est que les boissons Kombucha de GT ne contiennent même pas le moindre micronutriment que la FDA reconnaît et approuve pour les déclarations d’étiquetage utilisant le terme « antioxydant ». »

Ayant perdu ce procès, le fabricant a même été condamné à rembourses 33 $ à chaque personne qui avait acheté cette boisson en croyant les allégations de santé énoncées par le fabricant.

Le kombucha ne contient pas d’antioxydants.

Le kombucha contient-il des probiotiques bons pour la santé ?

Le Dr Andrew Weil dit :

« Je ne recommande pas du tout le kombucha. Je ne connais aucune étude scientifique qui soutienne les allégations de santé faites à son sujet. En outre, il existe des preuves que le thé kombucha peut avoir une certaine activité antibiotique. Si c’est le cas, en buvant le thé, vous pourriez prendre inutilement des antibiotiques, ce qui pourrait favoriser le développement de souches de bactéries résistantes…

La littérature médicale fait également état de réactions indésirables, notamment des nausées, des vomissements et des maux de tête, chez les personnes qui boivent plus de 114 grammes de kombucha par jour. Des réactions allergiques, la jaunisse et des douleurs à la tête et au cou ont également été signalées. Je déconseille particulièrement aux femmes enceintes, aux mères qui allaitent, aux personnes âgées, aux enfants et à toute personne dont le système immunitaire est compromis de boire du thé kombucha. » (Sa source est ici)

Le kombucha ne rééquilibre pas le microbiote intestinal et ne lutte pas contre les proliférations de candida albicans.

Le kombucha contient du candida.

Cette boisson est une immondice de levures et de bactéries qui produisent des antibiotiques et des antifongiques car ils sont en concurrence les uns contre les autres.

Le thé kombucha est clairement une arnaque. Mais c’est encore pire. Le kombucha peut tuer ou nuire à la santé du fœtus dans le ventre de sa mère.

L’analyse du kombucha montre qu’il contient 2 à 7 fois la quantité d’alcool autorisée pour les boissons non alcoolisées aux États-Unis.

On comprend maintenant pourquoi cette boisson fait planer, ou pourquoi elle est nocive pour les fœtus de mères qui en boivent.

Étant donné que la moindre quantité d’alcool nuit au développement du futur bébé, cette boisson est à déconseiller absolument pour les femmes enceintes pendant toute la durée de leur grossesse.

Le kombucha peut tuer.

Le thé kombucha fait maison a été associé à plusieurs effets indésirables sur la santé. Parmi ceux-ci, on compte au moins un décès, un cas d’arrêt cardiaque, plusieurs cas d’hépatite, un cas de faiblesse musculaire grave et d’inflammation du muscle cardiaque, et un cas d’anthrax cutané. Le saturnisme s’est produit après que le thé kombucha, qui est acide, a été infusé dans des récipients en céramique. Aucun de ces cas n’a été attribué à une contamination bactérienne de la boisson, mais les autorités préviennent que la contamination est possible si la préparation du thé kombucha par des particuliers n’est pas effectuée avec soin. (Source)

Pour résumer, on prend plein de bactéries, plein de levures, plein de sucre, et on obtient une membrane muqueuse géante contenant de l’alcool, beaucoup acides, il reste du sucre.

Le sucre, c.-à-d. des glucides purs, n’est pas ce qui m’inquiète. En tout cas, la teneur en sucre dans kombucha du fabricant GT dont je vous ai parlé plus haut dans l’article était 4 fois supérieure à la quantité indiquée sur l’étiquette.

N’oublions pas que le kombucha est du thé fermenté, il contient donc de la caféine, qui est un stimulant, qui donne de l’énergie à crédit, donc il vaut mieux éviter d’en consommer régulièrement.

Pfiou, ça fait beaucoup, tout ça. Une vraie boisson de la mort.

Avant de faire ces recherches sur le kombucha, j’en avait goûté une fois et je n’avais pas du tout aimé. Après avoir écrit cet article, je suis tellement dégoûtée que je n’en boirai plus jamais.

Passons à une anecdote sur le manque d’éthique d’un fabricant de kombucha. Des employés ont poursuivi en justice leur employeur, qui les faisait travailler dans des conditions épouvantables, séquestrés et sous garde armée dans une usine en Californie. (Source)

Il n’y a pas de boisson miracle qui compense tout ce qu’on pourrait faire subir à notre corps.

Rien ne vaut un mode de vie sain à long terme. Il est maintenant clair que le kombucha est un remède de charlatan.

Ce n’est pas fini. Le kombucha contient de l’acide usnique qui est fatal pour le foie. Libre à vous de vérifier cela sur le site officiel du NCBI du gouvernent américain.

On peut d’ailleurs mentionner un rapport de Pub Med sur une athlète féminine souffrant d’une insuffisance hépatique complète due à l’acide usnique.

La toxicité du kombucha n’a pas fini de vous étonner, avec cet excellent article écrit en anglais par Jeff Novick. Il explique que de nombreux rapports de cas suggèrent que les préparations de kombucha peuvent provoquer des problèmes tels que nausées, jaunisse, essoufflement, serrement de gorge, maux de tête, vertiges, inflammation du foie et même perte de conscience.

Voici ses références :

  • Mayser P, Fromme S, Leitzmann C, et al. The yeast spectrum of the ‘tea fungus Kombucha’. Mycoses. 1995;38:289-295.
  • Food and Drug Administration. FDA cautions consumers on “Kombucha Mushroom Tea” {News release}. Washington, DC: US Department of Health and Human Services, Public Health Service, Food and Drug Administration, March 23, 1995
  • CDC. Anticholinergic poisoning associated with an herbal tea – New York City, 1994. MMWR 1995;44:193-5.
  • Srinivasan R, Smolinske S, Greenbaum D. Probable gastrointestinal toxicity of Kombucha tea: is this beverage healthy or harmful? J Gen Intern Med. 1997;12:643-644.
  • Unexplained severe illness possibly associated with consumption of Kombucha tea—Iowa, 1995. From the Centers for Disease Control and Prevention. JAMA. 1996;275:96-98.
  • Perron AD, Patterson JA, Yanofsky NN. Kombucha “mushroom” hepatotoxicity. Ann Emerg Med. 1995;26:660-66
  • Sadjadi J. Cutaneous anthrax associated with the Kombucha “mushroom” in Iran [letter]. JAMA. 1998;280:1567-1568.
  • Crit Path AIDS Proj. 1994-94 Winter;(No 30):31-2. Kombucha–toxicity alert.
  • Forsch Komplementarmed Klass Naturheilkd. 2003 Apr;10(2):85-7. Kombucha: a systematic review of the clinical evidence. PMID: 12808367

Si vous croyez encore que malgré tous ses dangers, le kombucha peut avoir des vertus, la dernière étude citée (qui est fiable, car c’est une revue systématique) montre ce qui suit :

Aucune étude clinique n’a été trouvée concernant l’efficacité de ce remède. Plusieurs rapports de cas et séries de cas soulèvent des doutes quant à la sécurité du kombucha. Il s’agit notamment de suspicions de lésions hépatiques, d’acidose métabolique et d’infections cutanées à anthrax. Un décès a été enregistré.

CONCLUSIONS : Sur la base de ces données, il a été conclu que les avantages largement indéterminés ne l’emportent pas sur les risques documentés du kombucha. Il ne peut donc pas être recommandé pour un usage thérapeutique.

L’auteur de cette étude est l’un des principaux chercheurs en champignons (mycologues) au monde. Il sait de quoi il parle.

Hélas, la science à ce sujet ne bénéficie d’aucune médiatisation à ma connaissance. Elle ne fait pas le poids face à un modèle commercial de plusieurs milliards de dollars qui vise les personnes vulnérables.

Si vous voulez investir dans votre santé, je suggère de miser plutôt sur une alimentation HCLF riche en plantes entières, la réduction du stress, l’hydratation, le sport, le repos et le sommeil.

Pour conclure, le kombucha occupe une place royale parmi les arnaques en vogue, aux côtés des poudres de protéines, de collagène, de fibres, de jus vert, de thé vert, etc. J’implore les lecteurs de cesser de dépenser leur argent durement gagné dans ces produits inutiles voire dangereux.

Il n’y a pas de raccourci quand on veut prendre soin de sa santé.

— Pauline

A propos doucefrugalite

Créatrice du site DouceFrugalite.com et coach en mode de vie sain avec une alimentation végétalienne HCLF
Cet article, publié dans Boissons, Santé, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.