Les végétaliens ont-ils besoin de compléments de collagène ?

Je vais commencer par vous expliquer ce qu’est le collagène, puis comment faire pour en avoir assez.

______

Le collagène est une protéine responsable de la santé des articulations et de l’élasticité de la peau. Présent dans les os, les muscles et le sang, il constitue les ¾ de la peau et un tiers des protéines du corps.

Certains se demandent s’ils doivent commencer à prendre des compléments de collagène quand leur peau montre des signes de vieillissement ou lorsqu’ils adoptent une alimentation végétalienne.

Voici des facteurs de la perte de collagène :
l’âge, l’exposition au soleil, la fatigue, la génétique et l’alimentation.

Les peaux foncées ont davantage de collagène que les peaux claires.
Les hommes ont davantage de collagène que les femmes.

C’est une question d’épaisseur de la peau, d’hormones et de production de sébum.

Donc être un homme et/ou avoir un teint foncé permet d’avoir une peau qui vieillit généralement plus lentement que si l’on était une femme et/ou si l’on avait une peau claire.

Eh bien zut, c’est mal parti, je suis une femme à peau claire, et j’ai pris des coups de soleil dans ma jeunesse. Oups !

Et les asiatiques ?

Leur peau est différente des autres types de peau. Les femmes asiatiques paraissent généralement plus jeunes que les autres femmes du même âge. Qu’est-ce qui fait que la peau asiatique résiste plus longtemps au vieillissement ? Le secret est que le derme de la peau asiatique est épais. Le derme est une couche de peau importante qui contient du collagène et de l’élastine. Ce sont deux types de cellules conjonctives responsables de la souplesse et de l’élasticité de la peau. Plus vous avez de collagène et d’élastine, moins vous avez de rides.

La peau des asiatiques :
– cicatrise plus facilement
– est plus grasse
– est plus sensible
– perd plus facilement son hydratation
– est sujette à l’hyperpigmentation

Beaucoup d’asiatiques évitent absolument l’exposition au soleil pour garder une peau aussi claire que possible. Cet évitement des UV explique également que leur peau garde une apparence jeune.

On perd du collagène avec l’âge, mais on peut limiter cette perte si l’on fait attention à notre mode de vie.

Certains préconisent de manger plein de graisses pour garder une belle peau, mais cela favorise l’acné, le cancer, le diabète, l’obésité, l’athérosclérose, et bien plus. Je préfère appliquer de l’huile ou une crème végane sur ma peau si elle est sèche en raison du climat.

Certains achètent des compléments de collagène, mais c’est absolument inutile, car les protéines qu’on avale sont toutes décomposées en acides aminés, puis le corps fabrique les protéines dont il a besoin à partir des acides aminés dont il dispose.

D’ailleurs, on a besoin de seulement 2,5 à 11% de protéines dans notre apport en calories, d’après une recherche examinée par des pairs et les recommandations officielles. [Réf 1] Et cette quantité s’obtient facilement quelle que soit notre alimentation.

Le gouvernement des États-Unis préconise 5 à 11%, selon divers facteurs. [Réf 2] L’Organisation mondiale de la Santé recommande une quantité similaire. [Réf 3] D’ailleurs, ces recommandations incluent de généreuses marges de sécurité afin de couvrir les personnes nécessitant davantage de protéines que la moyenne. L’OMS précise clairement qu’environ 97% de la population a besoin de moins de protéines que ses recommandations. [Réf 3]

Vous allez voir qu’on n’a besoin d’aucun complément de collagène ni d’aucun autre complément de protéines. Utiliser ces compléments, cela revient à jeter de l’argent par les fenêtres. Si l’on consomme assez de glucides, la quantité nécessaires de protides suivra obligatoirement.

Heureusement, le corps humain est bien conçu et fabrique son propre collagène lorsqu’il reçoit régulièrement les nutriments nécessaires.

Les éléments essentiels à une production saine de collagène sont : un bon sommeil, de l’exercice physique et de bons choix alimentaires, qui aident à réguler notre propre production de collagène.

Le collagène d’origine végétale aide à stimuler les récepteurs de collagène de l’organisme grâce à sa composition complexe en alcaloïdes et en nutriments.

Pour produire du collagène, notre corps a besoin de :

– glycine et proline
– vitamine C, zinc et cuivre

1) La glycine et la proline sont deux acides aminés non essentiels. Il est donc facile d’obtenir ces nutriments avec toutes les alimentations, pourvu que l’apport calorique soit suffisant.

2) La vitamine C : Elle se trouve dans tous les fruits frais et les légumes frais. Vous avez donc un grand choix de sources de vitamine C.

3) Le cuivre : Avec une alimentation à base de fruits, céréales raffinées, tubercules et légumes, juste un peu de céréales complètes et de légumineuses, et aucun produit d’origine animale, mon apport en cuivre est toujours largement suffisant, d’après mes saisies dans l’application Cronometer. Je ne vois pas l’utilité de viser les aliments les plus riches en cuivre, car un excès de cuivre est nocif pour les cellules de notre cerveau.

4) Le zinc : Il en faut assez, mais pas trop, car en excès il est toxique. Et voici quelques symptômes d’une carence en zinc :

– Fatigue ;
– Rhumes fréquents ;
– Manque d’appétit ;
– Dépression ;
– Engourdissement cérébral ;
– Acné ;
– Petites taches blanches sur les ongles ;
– Cheveux fragiles, ternes et qui tombent en plus grande quantité que d’habitude.

J’avais ces symptômes couramment avec une alimentation classique, mais je ne les ai plus jamais eus avec une alimentation en proportions 80/10/10.

Concernant les minéraux et les céréales complètes :

Attention aux phytates (aussi appelés « acide phytique »), qui réduisent l’assimilation de minéraux tels que le fer, le zinc, le calcium, le phosphore, le magnésium. Les phytates sont des antinutriments présents dans l’enveloppe des graines (noix, céréales, légumineuses). Donc si vous mangez beaucoup de céréales complètes, vos besoins en minéraux sont plus élevés. C’est l’une des raisons pour lesquelles la plupart des céréales que je mange sont raffinées, accompagnées de légumes.

D’après mes connaissances et mon expérience, il est facile d’obtenir ces quatre « ingrédients » du collagène avec une alimentation végétalienne, avec :

– un apport calorique suffisant, et
– une proportion suffisante de fruits et légumes frais.

Le collagène n’est absolument pas un problème en alimentation végétalienne riche en antioxydants. Mais il faut éviter de se surexposer au soleil et d’être déshydraté.

Pour accéder à mes programmes, cliquez ici.

__________

Références :

[Réf. 1]

  • Diet for a New America, John Robbins, 1987, p. 172, citing the American Journal of Clinical Nutrition

[Réf. 2]

[Réf. 3]

A propos doucefrugalite

Créatrice du site DouceFrugalite.com et coach en mode de vie sain avec une alimentation végétalienne HCLF
Cet article, publié dans Alimentation végétale, Hygiène et beauté, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.