Alimentation et asthme

Une alimentation basée sur les plantes peut aider à prévenir et à gérer l’asthme, tandis que les produits laitiers et les aliments riches en graisses augmentent le risque.

L’asthme est une maladie chronique courante dans laquelle les voies respiratoires deviennent étroites et enflammées, ce qui entraîne parfois des difficultés respiratoires, une toux, une respiration sifflante et un essoufflement. Il y a plus de 4 millions d’asthmatiques en France et 25 millions aux États-Unis. Des inquiétudes liées à cette maladies sont présentes dans l’esprit de nombreuses personnes lors de l’épidémie de COVID-19.

Les centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) des États-Unis recommandent vivement aux asthmatiques de mettre en place un plan d’action comprenant le stockage de fournitures, la prise de médicaments contre l’asthme selon les besoins, l’évitement des foules et une bonne hygiène. Mais y a-t-il d’autres mesures qui pourraient être utiles ?

L’équipe de recherche du PCRM (Physicians Committee for Responsible Medicine) a récemment examiné les données relatives à l’alimentation et à l’asthme et a découvert que certains aliments, notamment les fruits, les légumes, les céréales complètes et d’autres aliments riches en fibres, peuvent être bénéfiques, tandis que d’autres, comme les produits laitiers et les aliments riches en graisses saturées, peuvent être nocifs. Ils résument leurs conclusions dans une nouvelle étude, qui a été publiée dans Nutrition in Clinical Care :

Avantages d’une alimentation végétalienne

Les régimes alimentaires qui mettent l’accent sur les fruits, les légumes, les céréales et les légumineuses et qui minimisent les graisses saturées réduisent le risque d’asthme et peuvent améliorer le contrôle de l’asthme. Dans une étude, des patients asthmatiques ayant suivi une alimentation végétalienne pendant huit semaines ont constaté une plus grande réduction de la consommation de médicaments contre l’asthme et des symptômes moins graves et moins fréquents que ceux d’un groupe témoin. Dans une autre étude, les patients asthmatiques ont adopté un régime à base de plantes pendant un an et ont constaté une amélioration de leur capacité vitale (une mesure du volume d’air que les patients peuvent expulser) et d’autres mesures. De même, une étude menée auprès d’enfants péruviens a révélé que les fruits, les légumes, les légumineuses et les céréales ainsi qu’une réduction de la consommation de viande avaient un impact bénéfique sur le risque d’asthme.

Comment une alimentation végétalienne peut-elle aider ? Il a été démontré que les alimentations basées sur les plantes réduisent l’inflammation systémique, qui peut exacerber l’asthme. Les alimentations végétaliennes sont également riches en fibres, ce qui a été positivement associé à l’amélioration de la fonction pulmonaire. Les fibres favorisent un microbiome intestinal sain, qui joue un rôle dans les réponses immunitaires et les maladies des voies respiratoires.

Fruits et légumes

Manger des fruits et des légumes peut être particulièrement bénéfique pour l’asthme. Des études ont montré qu’une consommation élevée de fruits et légumes est liée à une diminution du risque d’asthme chez les enfants et les adultes. Il a également été démontré que les fruits et légumes améliorent la fonction pulmonaire et rendent les symptômes de l’asthme, y compris la respiration sifflante, plus faciles à gérer.

Les chercheurs suggèrent que les antioxydants et les flavonoïdes présents dans les aliments d’origine végétale pourraient avoir un effet protecteur.

Les dangers des produits laitiers

Des études montrent que la consommation de produits laitiers peut augmenter le risque d’asthme et aggraver les symptômes. Une étude réalisée en 2015 a montré que les enfants qui consomment le plus de produits laitiers ont plus de chances de développer de l’asthme, par rapport aux enfants qui en consomment le moins. Dans une autre étude, les enfants asthmatiques ont été placés soit dans un groupe de contrôle, où ils n’ont pas modifié leur alimentation, soit dans un groupe expérimental où ils ont éliminé les produits laitiers et les œufs pendant huit semaines. Après avoir éliminé les produits laitiers, le groupe expérimental a constaté une amélioration de 22 % du débit expiratoire de pointe (une mesure de la vitesse à laquelle les enfants étaient capables d’expirer), tandis que les enfants du groupe témoin ont eu une diminution de 0,6 %.

Aliments riches en graisses

Une consommation élevée de graisses, la consommation de graisses saturées et une faible consommation de fibres ont toutes été associées à une inflammation des voies respiratoires et à une détérioration de la fonction pulmonaire chez les patients asthmatiques. Les chercheurs ont testé l’effet des graisses saturées (que l’on trouve dans les produits laitiers, les viandes rouges et transformées, le beurre et certains types d’huiles) en demandant aux participants asthmatiques de réduire leur consommation de graisses saturées pendant 10 semaines. À la fin de l’étude, les chercheurs ont constaté une réduction de l’inflammation des voies respiratoires chez les participants.

Poids corporel

Le maintien d’un poids corporel sain peut réduire le risque d’asthme et aider à gérer les symptômes. Des études ont montré que les enfants en surpoids et obèses courent un risque plus élevé de développer de l’asthme, ce risque augmentant avec le degré d’obésité. Chez les personnes asthmatiques, un IMC plus élevé est associé à un plus mauvais contrôle de l’asthme chez les enfants et les adolescents et à une exacerbation de l’asthme chez les adultes.

« Des recherches révolutionnaires montrent que remplir nos assiettes avec des aliments d’origine végétale – et éviter les produits laitiers et autres aliments riches en graisses –  peut être un outil puissant pour prévenir et gérer l’asthme.”

Hana Kahleova, MD, PhD, directrice de la recherche clinique, comité des médecins

Mesures conseillées par le PCRM pour aider à prévenir et à gérer l’asthme

Manger des fruits

Avantages de la consommation de fruits :

Les antioxydants et les flavonoïdes présents dans les fruits peuvent améliorer la fonction pulmonaire.

Manger des céréales complètes

Avantages de la consommation de céréales complètes :

Les céréales complètes sont associées à une réduction de l’inflammation, ce qui peut être bénéfique pour les symptômes de l’asthme.

Éviter les graisses saturées

Pourquoi ? Dois-je éviter les graisses saturées ?

Des études montrent qu’un apport élevé en graisses saturées est associé à une inflammation des voies respiratoires.

Manger des légumes

Avantages de la consommation de légumes :

Le sulforaphane présent dans les légumes crucifères peut réduire le risque d’inflammation respiratoire.

Consommer davantage de fibres

Avantages de la consommation accrue de fibres :

La consommation de fibres peut avoir un impact bénéfique sur l’inflammation, l’oxydation et le microbiote intestinal.

Éviter les produits laitiers

Pourquoi ?

Des études montrent que les enfants qui consomment le plus de produits laitiers présentent le plus grand risque d’asthme.

Pour améliorer votre mode de vie, allez voir mes programmes et recettes ici.

A propos doucefrugalite

Créatrice du site DouceFrugalite.com et coach en mode de vie sain avec une alimentation végétalienne HCLF
Cet article, publié dans Alimentation végétale, Santé, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.