Deux études qui innocentent le sucre et accusent les protéines pour le cancer

Avant de commencer, je tiens à préciser que personne ne me paie pour écrire cet article. J’utilise simplement ma liberté de penser et d’exprimer mes constats. Les avis personnels ne m’intéressent pas. Seules les preuves m’importent.

Maintenant que cela est dit, passons au vif du sujet.

On lit souvent sur Facebook que le sucre cause le cancer, mais vu que n’importe qui peut publier n’importe quoi sur Facebook, restons sceptiques et menons l’enquête.

Allons voir ce que des scientifiques sérieux, qualifiés et spécialisés disent vraiment dans leurs rapports. Si l’on s’intéresse aux études publiées à ce sujet, on découvre deux choses surprenantes qui ne feront pas plaisir aux vendeurs de poudres miracles.

1) Ce sont les acides aminés, et non pas le sucre, qui fournissent la plupart des éléments constitutifs aux cellules tumorales.

Cette étude scientifique montre que ce sont les acides aminés, et non pas le sucre, qui fournissent la plupart des éléments constitutifs aux cellules tumorales.
Source : Amino Acids Rather than Glucose Account for the Majority of Cell Mass in Proliferating Mammalian Cells. Aaron M. Hosios, Vivian C. Hecht, Laura V.Danai, Marc O. Johnson, Jeffrey C. Rathmell, Matthew L. Steinhauser, Scott R. Manalis, Matthew G. Vander Heiden. Developmental CellVolume 36, Issue 5, 7 March 2016, Pages 540-549.

2) Les cétones alimentent la prolifération tumorale et la métastase.

Une étude scientifique qui montre que les cétones alimentent la prolifération tumorale et la métastase.

En termes simples, ces deux études sur le cancer accusent les excès de protéines et de graisses plutôt que sucre.

Si l’on suit les régimes pauvres en glucides à la mode, on aura peut-être l’illusion d’effets encourageants à court terme, mais on risque de se retrouver dans le pétrin en évitant le sucre ou les glucides en général. Je m’explique.

Les régimes pauvres en glucides font surtout perdre de la masse musculaire et osseuse et du poids de glycogène et d’eau, pas vraiment de perte de masse graisseuse. Les personnes qui perdent beaucoup de poids avec ces régimes sont en déficit calorique.

Les régimes pauvres en glucides et riches en graisses et en protéines augmentent le risque de problèmes de santé graves à partir de 6 mois de régime, comme l’explique Cyrus Khambatta, docteur en biochimie de la nutrition.

Dans ces régimes, il y a une accumulation toxique de corps cétoniques dans le corps des personnes qui suivent un régime cétogène, comme expliqué dans cet article.

Le régime cétogène n’est pas bon non plus pour les performances des sportifs. On ne peut pas faire de sport d’intensité correctement quand on manque de glycogène (stocks de sucre dans les muscles et le foie).

Un marathonien ouvert d’esprit a consigné ses résultats « décevants » sur son site quand il a tenté un régime pauvre en glucides pendant 7 mois. Son expérience montre l’importance des glucides pour la course à pied.

Fermons ces parenthèses et revenons au sujet du cancer.

Des blogueurs prétendent que le régime cétogène permet de lutter contre le cancer. Pour démêler le vrai du faux, le Dr Michael Greger a examiné les études à ce sujet dans la vidéo sous-titrée en français ci-dessous.

J’entends souvent : « Mais les graisses, c’est important ! »

Il est important d’avoir un apport suffisant en graisses essentielles, mais en réalité, le corps humain a des besoins en graisses très petits, contrairement aux croyances du grand public.

Si on mange trop de graisses, trop d’hormones animales et pas assez de fibres, on aura trop d’hormones sexuelles dans notre organisme. Il faut savoir que les formes de cancer les plus courantes sont liées aux hormones sexuelles. Donc avant de continuer de répéter follement qu’il manger faut davantage de graisses, prenons un peu de recul et décidons si c’est le futur cancéreux qu’on souhaite a cette personne…

Comme le régime cétogène favorise le cancer, quelle autre alimentation peut-on adopter pour éviter cette terrible maladie ?

Les études montrent que la plupart des cancers sont ralentis ou enrayés par une alimentation saine de type 80/10/10, c’est-à-dire environ 80% de glucides, 10% de protides et 10% de lipides, comme l’explique le Dr McDougall dans cet article.

C’est ainsi que je mange depuis près de 10 ans, soit dit en passant. Je ne suis pas tombée malade depuis 15 ans et mes bilans sanguins sont excellents. Je mange énormément de glucides et peu de graisses, et mon pancréas se porte à merveille, comme le montre mon niveau d’hémoglogine glyquée cette année.

Revenons au sucre pour conclure.

Si le sucre est si mauvais pour la santé comme le répètent 85 % des gens sans réfléchir, pourquoi donne-t-on une intraveineuse de glucose aux malades à l’hôpital? Pourquoi ne leur donne-t-on pas une perf d’huile?

La réponse est simple. Le sucre est le nutriment le plus important pour l’être humain.

Si on mange assez de glucides via des plantes telles que les tubercules, fruits, haricots, etc., alors on aura assez de protéines et de graisses. C’est aussi simple que cela.

Au fait, quand j’emploie « sucre » dans cet article, je parle de tous les glucides post-digestion, car tous les sucres complexes et simples mangés sont obligatoirement transformés en sucres simples par la digestion. Cela signifie que les glucides issus des patates douces, du riz complet, des haricots, des pommes, du sucre de cane ou du sirop, etc. finissent tous sous forme de sucre après la digestion. La provenance des glucides importe donc peu. Les seuls glucides que nos enzymes digestives ne peuvent pas décomposer sont les fibres alimentaires, qui ont une utilité cruciale pour le transit et l’élimination des déchets telles que les hormones excédentaires, et il est conseillé de consommer 30 à 50 grammes de fibres par jour.

Pour finir…

On me dit aussi souvent : « Mais il y a des études qui montrent les méfaits du sucre »

Certes, mais ces études portent sur des gens qui mangent ce type de « sucreries » :

  • chocolat (dont ~50% des calories sont des graisses)
  • cookies (~45% graisses)
  • croissants (~50% graisses)
  • éclairs (~54% graisses)
  • milk shakes (~25% graisses)
  • sodas caféinés accompagnés de burgers (le fromage et la viande sont hyper gras)

Vérité choc
Quand les gens qui disent « manger sucré », dans les faits ils mangent des desserts gras et ils accompagnent leurs boissons sucrées avec des aliments trop gras. Je déconseille de se nourrir ainsi.

Ce qu’il vaut mieux faire
Comme moi et mes amis qui prospèrent grâce aux glucides, on peut ajouter du sucre raffiné dans de l’eau, des fruits ou des flocons d’avoine, ou bien boire des jus de fruits dans le cadre d’une alimentation 80/10/10 basée sur les fruits, les féculents, les légumes, les légumineuses et l’eau.

Comment ça marche ?
C’est une question de résistance à l’insuline liée à l’accumulation de graisses excédentaires ou non dans nos cellules, comme l’explique le Dr Neal Barnard dans une vidéo sur le fromage et le Dr Greger dans une vidéo sur la véritable cause du diabète.

Merci pour votre attention

Pauline

Pour en savoir plus sur le sucre raffiné, cliquez ici.

A propos doucefrugalite

Créatrice du site DouceFrugalite.com et coach en mode de vie sain avec une alimentation végétalienne HCLF
Cet article, publié dans Alimentation végétale, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Deux études qui innocentent le sucre et accusent les protéines pour le cancer

  1. seed613 dit :

    Voilà ce que vous écrivez et je respecte cette position: « Avant de commencer, je tiens à préciser que personne ne me paie pour écrire cet article. J’utilise simplement ma liberté de penser et d’exprimer mes constats. Les avis personnels ne m’intéressent pas. Seules les preuves m’importent ».
    Je pense pareil et j’applique cela aussi avec vous. J’ai commencé à faire ce que vous faites, sport et une certaine hygiène alimentaire en 1986. J’ai un poids constant depuis 20 ans, j’ai éliminé le sucre, presque complètement la viande, je prends du poisson, j’ai mon propre miel mais j’en laisse assez pour mes abeilles, je consomme énormément de fruits et de végétaux, etc. Il m’arrive de faire des écarts mais Cela n’est pas fréquent.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.