Pas besoin de savoir cuisiner pour manger sainement

Une question que j’ai reçue lors du sondage du mois dernier :

« Prends-tu plaisir à cuisiner ? (car je déteste ça ⏰) »

Quand j’étais petite, ma mère a essayé de me transmettre sa passion pour la cuisine… en vain. Passer des heures dans la cuisine, ça ne m’attirait pas. J’aimais seulement découper les légumes en jolis morceaux égaux, et ça me prenait un temps fou.

Surveiller la cuisson d’un plat ou suivre des instructions de recettes élaborées? Non… Ça ne me passionnait absolument pas.

Ce qui m’intéressait, c’était juste manger.

Donc quand je voulais manger entre les repas, je choisissais la solution du délice facile :
croquer un fruit ou tartiner du pain avec de la confiture.

On peut dire que j’étais épargnée par la junk-food grâce aux bonnes habitudes alimentaires transmises par ma maman.

Puis, quand j’ai quitté le nid familial, je me préparais des repas très basiques :

  • Spaghettis + fromage + sauce tomate
  • Riz + nems du supermarché
  • Pain + beurre + confiture

Pour les goûters : 1 fruit pas assez mûr ou 1 verre de jus de fruit

En dessert : 1 tablette de chocolat + thé/tisane

J’avais ainsi assez d’énergie pour travailler, mais j’étais fatiguée et triste sans comprendre pourquoi.

Quand je me suis lancée dans l’alimentation végétalienne, je n’ai pas voulu me casser la tête avec des recettes à 20 ingrédients.

Pourquoi passer 2 heures en cuisine pour tout dévorer en 15 minutes ?

J’ai toujours trouvé que des plats sophistiquées qui demandent beaucoup de préparation ne sont pas forcément meilleurs.

Je me régale tellement avec :

  • un smoothie bien sucré (1 minute de préparation)
  • un plat de coquillettes + ½ conserve de haricots rouges + passata assaisonnée (10 minutes de préparation)

Je n’aime pas cuisiner. Je n’ai pas de patience pour une longue marche à suivre. Mais parfois, j’aime bien découper mes fruits et mes légumes avec amour.

D’ailleurs, j’ai souvent la flemme de rincer mes feuilles de laitue. Pour avoir mon quota de verdure, je préfère acheter des concombres, qui se rincent tellement plus vite. Et je mange mon concombre avec la peau.

J’ai aussi la flemme de mâcher, et c’est une bonne chose.

Je mange déjà assez de fibres, alors pourquoi ajouter des légumes durs crus qui se digèrent mal et causent des fermentations ?

J’ai teste puis laissé tomber les graines germées et les jus de légumes frais, car cela demande trop de travail et ce ne sont pas des panacées.

Bref, ne t’en fais pas si tu n’aimes pas cuisiner. Ainsi, tu gagnes plein de temps pour tes passions (sport, art, famille…)

Ne culpabilise pas si tu n’aimes pas aimer cuisiner.

Ce n’est pas grave. Les plats les plus sains se préparent rapidement et leurs proportions ont peu d’importance.

À demain !

– Pauline, fière cuisinière fainéante

P.S. : Clique ici pour voir mes formations et des vidéos gratuites.

Si cet article t’a aidé, réponds-moi dans les commentaires pour me le dire.

*

Cet article a déjà été envoyé aux personnes abonnées à mon mail privé. Pour recevoir chaque jour un conseil comme celui-ci, clique sur ce bouton :

A propos doucefrugalite

Créatrice du site DouceFrugalite.com et coach en mode de vie sain avec une alimentation végétalienne HCLF
Cet article, publié dans Alimentation végétale, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.