7 raisons de préférer les glucides aux graisses

Je te révèlent ce que tu n’entendras probablement pas ailleurs.

Tu es prêt(e)? Tu vas voir qu’un repas gras a un impact choquant sur la santé.

Aujourd’hui je t’indique 7 dangers des excès de graisses.

C’est technique cette fois !

Ne t’en fais pas, mes autres mails seront plus abordables.

Voici ce qu’il se passe suite à un repas gras :

1. Déformation des globules rouges.

Après un repas gras, les globules rouges qui ressemblent normalement à de jolis disques ronds prennent une allure hérissée, et deviennent plus susceptibles de s’agglutiner et de coaguler, ce qui peut déstabiliser des plaques et entraîner une crise cardiaque. (Réf. 1)

2. Résistance à l’insuline.

Un seul repas riche en graisses saturées réduit la sensibilité à l’insuline (ce qui favorise le diabète) jusqu’au repas suivant et cause un stockage de graisses dans le foie. (Réf. 2)

3. Libération de toxines bactériennes.

Les bactéries contiennent de dangereuses endotoxines, qui peuvent être libérées dans le sang et favoriser l’obésité et le durcissement des artères. Un seul repas riche en graisses saturées est pire que de fumer 3 cigarettes. (Réf. 3)

4. Caillots sanguins.

Les repas gras riches en graisses saturées augmentent la coagulation du sang, ce qui favorise les crises cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux et les embolies pulmonaires. (Réf. 4)

5. Détérioration des artères.

Un seul repas riche en graisses endommage les artères significativement chez les diabétiques et les personnes en bonne santé. Cela n’est pas le cas après un repas pauvre en graisses. (Réf. 5)

6. Crises cardiaques.

Chez la moitié des patients souffrant de maladies cardiaques graves, un seul repas riche en graisses saturées entraîne des modifications de l’électrocardiogramme et des douleurs thoraciques d’angine en 3 heures environ. (Réf. 6)

7. Diminution de la testostérone.

Le niveau de testostérone d’hommes en bonne santé chute fortement après un repas riche en graisses saturées. (Réf. 7)

Je sais, ça fait peur, mais c’est la vérité.

Cela change des mensonges qui rassurent pour vous vendre des produits malsains ou inutiles.

BREF! Les études montrent que plus on mange de plantes, mieux on se porte, et que plus on mange gras, plus on risque de contracter des maladies.

Je parie que tu as appris quelque chose. Et c’est seulement le début !

Si cet article t’a aidé, réponds-moi dans les commentaires pour me le dire.

*

Cet article a déjà été envoyé aux personnes abonnées à mon mail privé. Pour recevoir chaque jour un conseil comme celui-ci, clique sur ce bouton : 

Références :

(1) A single high-fat meal provokes pathological erythrocyte remodeling and increases myeloperoxidase levels: implications for acute coronary syndrome. Benson TW, Weintraub NL. 2018 Oct;98(10):1300-1310. doi: 10.1038/s41374-018-0038-3. Epub 2018 Mar 23.

(2) Acute effects of meal fatty acid composition on insulin sensitivity in healthy post-menopausal women. Robertson MD, Jackson KG. Br J Nutr. 2002 Dec;88(6):635-40.

Acute dietary fat intake initiates alterations in energy metabolism and insulin resistance. Hernández EÁ, Kahl S, Seelig A. J Clin Invest. 2017 Feb 1;127(2):695-708. doi: 10.1172/JCI89444. Epub 2017 Jan 23.

(3) Postprandial serum endotoxin in healthy humans is modulated by dietary fat in a randomized, controlled, cross-over study. Lyte JM, Gabler NK, Hollis JH. Lipids Health Dis. 2016 Nov 5;15(1):186.

A high-fat meal induces low-grade endotoxemia: evidence of a novel mechanism of postprandial inflammation. Erridge C, Attina T, Spickett CM, Webb DJ. Am J Clin Nutr. 2007 Nov;86(5):1286-9

(4) Chronic dietary fat intake modifies the postprandial response of hemostatic markers to a single fatty test meal. Delgado-Lista J, Lopez-Miranda J. Am J Clin Nutr. 2008 Feb;87(2):317-22.

Postprandial changes in platelet function and coagulation factors after high-fat meals with different fatty acid compositions. Freese R, Mutanen M. Eur J Clin Nutr. 1995 Sep;49(9):658-64.

(5) Differential effects of two isoenergetic meals rich in saturated or monounsaturated fat on endothelial function in subjects with type 2 diabetes. Tentolouris N, Arapostathi C, Perrea D. Diabetes Care. 2008 Dec;31(12):2276-8. doi: 10.2337/dc08-0924. Epub 2008 Oct 3.

Effect of a single high-fat meal on endothelial function in healthy subjects. Vogel RA, Corretti MC, Plotnick GD. Am J Cardiol. 1997 Feb 1;79(3):350-4.

Effects of dietary composition on postprandial endothelial function and adiponectin concentrations in healthy humans: a crossover controlled study. Shimabukuro M, Chinen I. Am J Clin Nutr. 2007 Oct;86(4):923-8.

(6) Angina pectoris induced by fat ingestion in patients with coronary artery disease; ballistocardiographic and electrocardiographic findings. KUO PT, JOYNER CR Jr. J Am Med Assoc. 1955 Jul 23;158(12):1008-13.

Is the fatty meal a trigger for acute coronary syndromes. Anderson RA1, Jones CJ, Goodfellow J. Atherosclerosis. 2001 Nov;159(1):9-15.

(7) Effects of a fat-containing meal on sex hormones in men. Meikle AW, Stringham JD, Woodward MG, McMurry MP. Metabolism. 1990 Sep;39(9):943-6.

Publicités
Cet article, publié dans Santé, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.