Constipation, hémorroïdes et varices

trio

Constipation, hémorroïdes et varices

La plupart des gens considèrent qu’un problème avec cette partie du corps est quelque chose d’honteux, quelque chose à cacher : ils parlent rarement ouvertement de la douleur et de l’inconfort causés par des tourments dans le gros intestin. En dépit du secret, de ce segment de l’intestin de tubes se tordant de douleur émanent davantage de sortes de pénibles souffrances que de n’importe quelle autre partie du corps. Certains des problèmes sont de simples nuisances, tandis que d’autres sont mortels, mais une chose est sûre, aucun d’eux ne doit être toléré comme une « partie normale de la vie ».

La constipation a différentes significations selon les gens. Certains vont à la selle seulement une fois tous les six à douze jours, et ce uniquement grâce à un laxatif puissant, et ils acceptent ce modèle comme normal, car ils ne connaissent rien d’autre. Accepteriez-vous cela comme un transit intestinal « normal » si vous n’aviez connu que cette routine durant votre enfance ?

L’activité intestinale associée à une bonne santé varie considérablement parmi les « personnes normales ». Pour certaines personnes, aller à la selle une fois tous les deux jours peut être normal, et d’autres peuvent y aller trois fois par jour ou davantage et être en parfaite santé. Un critère raisonnable pour déterminer ce qui est normal est que la selle doit être modérément molle et facile à évacuer sans douleur ni effort. L’accumulation de matières fécales entre les défécations ne doit pas atteindre le stade où un grave ballonnement de l’intestin et un inconfort se produisent.

La constipation a lieu quand la selle est dure, petite (ou ressemble à des « noix », pour ainsi dire) et nécessite un effort physique pour être évacuée. Avec de telles contraintes, les muscles abdominaux doivent se contracter, une profonde respiration doit être tenue quand le diaphragme est forcé vers le bas. Cela crée de fortes pressions abdominales internes pour aider à forcer l’évacuation du contenu du côlon. Cette force supplémentaire due à l’effort est nécessaire, car la pression de la contraction des parois du côlon est inadéquate pour évacuer la masse fécale compacte.

Les muscles du cou et du visage tendus quand vous contractez pour évacuer les selles est un signe caractéristique de cet effort physique. Si vous pouviez le voir, vous remarqueriez que votre visage rougit également. Mais, la plupart des gens ne réalisent pas que des changements irréversibles et destructifs résultent de ces forces musculaires puissantes, même si elles ne persistent pas très longtemps.

Les veines dans vos jambes sont endommagées par les contraintes créées par l’activité musculaire nécessaire pour une évacuation des selles difficile. Les valvules se situent à intervalles fréquents le long des veines des jambes, elles aident le sang à remonter vers le cœur, de façon échelonnée, contre les forces de gravité. Ces valvules sont étirées et endommagées par les pressions élevées qui sont nécessaires pour déplacer les petites selles sèches dures. Les valvules deviennent vite incapables de retenir le sang. Sans valvules en bon état de marche, une colonne de 120 cm de sang appuie sur les veines inférieures pendant toute la journée. Les varices résultent de cette pression non soulagée, ce sont les « vers » bleus tortueux qui nuisent à l’apparence des jambes d’une personne, causant souvent des douleurs et parfois des ulcères.

Les hémorroïdes ont une causalité similaires aux varices, mais ont un emplacement différent. Tous types de mythes sont associés à ces douloureuses nuisances. Vous avez probablement entendu des gens dire qu’ils en ont eu en s’asseyant sur des sièges de toilettes froids ou en ayant des bébés.

Les veines qui deviennent des hémorroïdes se situent dans les toutes dernières parties du tube digestif, qui s’appellent le rectum et l’anus. Ces veines au terminus de l’intestin remplissent la fonction importante de faire une fermeture hermétique à cet endroit, au moyen de coussinets remplis de sang pour empêcher les fèces et les gaz de fuir hors de l’intestin. Il s’agit d’une fermeture double qui consiste en deux rangées de veines. Les veines de la rangée supérieure à l’extrémité du rectum s’appellent les veines hémorroïdaires internes, tandis que les veines de la rangée inférieure, celles dans l’anus sont couvertes par de la peau et s’appellent les veines hémorroïdaires externes. Ces veines ont un muscle puissant sous-jacent qui agit comme le régulateur primaire dans le passage des fèces, il est donc d’une grande importance sociale et physique.

Les veines hémorroïdaires dans le rectum subissent un sort similaire aux veines dans les jambes. Après des années d’effort lors de la selle, quand à chaque fois les veines sont remplies au-delà de leur capacité normale, ce qui les étire comme des ballons de baudruche trop gonflés, elles deviennent irrémédiablement dilatées et pendent hors du rectum. Il y a désormais des renflements persistants et douloureux, avec d’autres symptômes incommodants de saignement et de démangeaison. Ce même effort cause la poussée des muscles anaux vers l’extérieur. Ils finiront par rester déplacés par rapport à leur position normale interne et contribuent aux problèmes hémorroïdaux dans cette douloureuse partie du corps.

La grossesse peut augmenter les complications hémorroïdales, étant donné que l’utérus peut reposer sur les veines dans le pelvis et causer l’agrandissement des hémorroïdes. Cependant, cette situation temporaire ne cause pas le ruine anale définitive qui résulte de la constipation chronique. Le meilleur exemple de l’influence immense d’une alimentation à base de féculents dans la prévention des problèmes anaux, même lors de la grossesse, est présente par les Africaines, qui ont souvent 10 bébés sans pourtant souffrir de pénibles hémorroïdes dans leur vie. Ces femmes n’ont jamais besoin de faire un effort pour évacuer les selles, en raison de leur alimentation composée de céréales, de légumineuses et de légumes. (Elles n’ont pas de problèmes varices non plus.)

Un autre problème potentiellement grave peut être causé par la constipation. L’ouverture naturelle dans le diaphragme, que traverse l’œsophage, s’étire quand l’estomac est poussé contre lorsqu’une personne fait un effort pour évacuer la selle. Une déchirure dans le diaphragme musculaire finit par se produire et l’estomac repose pour toujours au-dessus du diaphragme, partiellement vers le haut dans la poitrine dans l’état appelé hernie hiatale.

La constipation n’est pas une conséquence d’un trouble émotionnel, du moins pas initialement. Cependant, une vie entière de problèmes intestinaux peut faire douter toute personne de sa santé mentale et la déstabiliser. Si vous mangez principalement des aliments dénués de fibres, tels que des produits d’origine animale (par ex. : poisson, porc, bœuf, poulet, homard, fromage, lait, etc.), des graisses visibles (par ex. : beurre et huile de maïs), de l’alcool et des céréales très raffinées (par ex. : pain blanc et riz blanc), alors vous serez loin de faire des fèces avec une masse adéquate. Vos selles ressembleront à des crottes de lapin dures.

Les fibres sont une exigence primordiale pour un transit intestinal sain. Les aliments d’origine végétale contiennent des fibres, toute une variété de glucides complexes non digestibles. Une fois que tous les composants solubles dérivés des graisses, protéines et glucides digérés, accompagnés de vitamines et de minéraux, sont absorbés par l’intestin grêle, il reste des fibres non digestibles (ainsi qu’un nombre énorme de bons microorganismes) pour former la masse de la selle restante. Ces fibres ont la capacité de retenir l’eau, ce qui augmente davantage le volume des selles. Par ailleurs, plus la consommation d’aliments et de boissons est élevée, plus le contenu des intestins sera important, et donc plus la fréquence et la quantité de selles seront grandes.

Une alimentation à base de féculents accompagnés de légumes et de fruits est un remède sûr pour la constipation. Certains aliments, tels que les fruits, contiennent de généreuses quantités d’eau et de fibres, et donc contribuent à des selles plus molles et plus volumineuses. Les pruneaux sont connus pour leur effet bénéfique sur la constipation, en raison des changements utiles qu’ils favorisent dans le gros intestin. Les céréales contiennent de nombreuses sortes de fibres, et deux d’entre elles (la cellulose et l’hémicellulose) absorbent beaucoup d’eau. Les peuples autochtones d’Afrique vivant avec une alimentation basée sur les céréales ont en moyenne trois grandes selles molles par jour. Vous le pourriez également avec une alimentation végétarienne plus saine.

Il est très important d’éviter les protéines du lait et des produits laitiers. Le Dr McDougall a vu certaines personnes opérer un changement presque total en adoptant une alimentation plus saine. Mais comme elles n’ont pas abandonné le peu de lait écrémé dans leurs céréales sèches du matin, leurs intestins n’ont pas bien fonctionné. Une petite quantité de protéines laitières peut littéralement coincer le mécanisme pour la plupart des personnes qui y sont sensibles.

Les personnes qui avaient des problèmes intestinaux pendant des années, et sont étiquetées comme accro aux laxatifs, peuvent avoir étiré leur côlon jusqu’au double de la longueur normale et avoir développé des boucles redondantes de tuyaux intestinaux qui font en quelque sorte des allers-retours dans la cavité abdominale comme des montagnes russes. Ces personnes ont besoin d’un coup de pouce supplémentaire. Avant tout, le côlon d’un accro aux laxatifs chronique est habitué à recevoir le message de se contracter de la part d’un médicament. Le côlon n’a pas répondu récemment au message naturel du corps de se contracter, qui devrait être fourni par l’étirement des parois du côlon lorsque le segment se remplit avec des restes des repas de la veille. Une personne ayant une telle dépendance aux laxatifs doit être encouragée tout d’abord à renoncer à ses laxatifs, puis à attendre patiemment pendant que le côlon allongé se remplit suffisamment pour fournir la stimulation naturelle pour évacuer les selles. Initialement, il faudra peut-être plusieurs jours pour remplir un côlon étiré très grand, mais les muscles dans l’intestin finiront par se contracter comme ils le devraient et une évacuation des selles suivra. Une fois qu’un cycle naturel de remplissage et de vidage a commencé avec des aliments plus riches en fibres, le procédé continue spontanément grâce aux bons choix alimentaires.

Recommandations

Une alimentation à base de féculents, des repas fréquents, un peu plus d’eau (10 verres par jour au lieu des 4 ou 5 habituels) et des fruits. Il faut manger des pruneaux à l’étape suivante, puis, pour aider davantage, ajouter des graines de lin et du son. Ajoutez deux à quatre cuillerées de graines de lin à chaque tasse de céréales, telles que du riz, avant la cuisson.

En dernier recours, le Dr McDougall recommande un sucre non absorbable, appelé lactulose (Chronulac, Granulac), qui attire l’eau dans le côlon et aide à mettre fin à la constipation même dans les cas les plus difficiles. Le lactulose est seulement disponible sur présentation d’une ordonnance d’un médecin.

Références

  • Council on Scientific Affairs. Dietary fiber and health. JAMA 262:542, 1989
  • Dwyer, J. Health aspects of vegetarian diets (review). Am J Clin Nutr 48(3 suppl):712, 1988
  • Dehn, T. Hemorrhoids and defecatory habits (letter). Lancet 1:54, 1989
  • Read, N. Hemorrhoids, constipation, and hypertensive anal cushions (letter) Lancet 1:610, 1989
  • Burkitt, D. Dietary fiber and disease. JAMA 229:1068, 1974
  • Burkitt, D. Varicose veins, deep vein thrombosis, and hemorrhoids: epidemiology and suggested aetiology. Br Med J 2:556, 1972
Publicités
Cet article, publié dans Santé, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.