Végétalisme : omégas 3, protéines animales et indice glycémique

Dans cet article, je vous présente des preuves scientifiques indiquant qu’il est sain et facile d’avoir une alimentation végétalienne:

  • Pas besoin de compléments d’omega-3.
  • Pas besoin de protéines animales (qui sont cancérigènes!)
  • Pas besoin de faire attention à l’indice glycémique des aliments. Les proportions des macronutriments idéales pour l’humain sont 80% de glucides, 10% de protides et 10% de lipides. Cela tombe bien, les plantes tendent naturellement à avoir ces proportions saines riches en glucides.

Les compléments d’oméga-3 sont inutiles (source: http://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0193568), mais la prise de compléments de vitamine B12 est indispensable pour tous les végés.

Les protéines animales font proliférer les cellules cancéreuses, pas le sucre (source: https://medicalxpress.com/news/2016-03-scientists-amino-acids-sugar-blocks.html)

Il y a suffisamment de protéines dans les plantes. Pas besoin de faire attention à ses apports en protéines. (À lire: https://doucefrugalite.com/2015/12/06/proteines2/)

Etudes du Dr Neal Barnard sur l’état des diabétiques amélioré par une alimentation végétalienne riche en glucides et pauvre en graisse (source: https://scholar.google.co.th/scholar?hl=en&as_sdt=0%2C5&q=neal+barnard+diabetes&btnG=)

Les fruits contiennent-ils trop de sucre? Quand on demande au Dr Michelle McMacken s’il faut éviter les fruits, elle donne une réponse simple fondée scientifiquement: non!
Les fruits entiers figurent parmi les aliments les plus sains. Les fruits contiennent en effet du fructose, qui est un type de sucre. Mais quand on mange un fruit, le fructose s’accompagne de fibres, vitamines, antioxydants, potassium, flavonoïdes et autres phytonutriments. Cet ensemble de nutriments réduit l’inflammation, protège l’ADN, améliore la fonction vasculaire & immunitaire, optimise la flore intestinale et réduit considérablement le risque de maladies et de mort précoce. Le fructose mangé sous la forme de fruits entiers a des effets très différents du fructose et des autres sucres isolés.
Examinons 3 études majeures, dont plusieurs variables de santé et de mode de vie ont été contrôlées. Dans la première, un suivi systématique de 2015 portant sur 563277 personnes, les fruits étaient associés à une perte de poids ainsi qu’à une réduction du tour de taille, un indicateur important du risque cardiovasculaire. (source: Schwingshackl et al, Plos One 2015)
La 2e étude a suivi 482591 personnes en Chine pendant 7 ans en moyenne et révèle que plus les gens mangeaient fruits, plus leur risque d’avoir le diabète était BAS. Parmi ceux qui avaient déjà le diabète, une consommation supérieure de fruits était associée à une baisse de 17% du risque de mort précoce de toute cause, ainsi qu’à un risque réduit de complications vasculaires. (source: Du et al, Plos Med 2017)
La 3e, une méta analyse de 95 études portant sur des centaines de milliers de personnes dans le monde, indique que chaque 2,5 portions de fruits/jour diminue fortement le risque de maladie cardio-vasculaire (-13%), d’AVC (-18%), de cancer (-4%) et de mort précoce (-15%). Les pommes, poires, agrumes et baies ont montré bénéfices particuliers. (source: Aune et al, Int J Epidemiol 2017)
Bref, les fruits réduisent le risque de diabète, de prise de poids, de maladies cardiaques, d’AVC et de mort précoce, alors SAVOUREZ VOS 🍎🍐!

Publicités
Cet article a été publié dans Véganisme. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s