La théorie cétogène concernant la viande/l’insuline est incorrecte

La théorie cétogène a tort concernant la viande/l'insuline

En raison de la hausse des taux d’obésité et de résistance à l’insuline, les régimes paléo et pauvres en glucides sont devenus une approche populaire pour la population croissante d’Américains en surpoids. Comme l’affirme le Dr John McDougall, ‟les partisans des alimentation riches en protéines expliquent que la raison pour laquelle les gens sont gros n’est pas la graisse qu’ils mangent, mais leur hyperinsulinisme et leur résistance à l’insuline.  L’insuline encourage les cellules adipeuses à stocker de la graisse et empêche la libération des graisses hors de ces cellules. Par conséquent, des niveaux élevés d’insuline, appelés hyperinsulinisme, devraient normalement favoriser l’obésité.”

Un site web, promouvant une alimentation riche en protéines et pauvre en glucides, souligne que les glucides sont ‟la source de tous les maux” en ce qui concerne la perte de poids et la santé. Par conséquent, la majorité des calories constituant une alimentation pauvre en glucides proviendrait de la viande, qui contient des protéines et des graisses, mais pas de glucides.

Bien que les glucides fassent grimper nos niveaux d’insuline, le Dr Michael Greger fait remarquer dans la vidéo ci-dessus que les scientifiques savent depuis plus d’un demi-siècle que c’est également le cas des protéines. Un ‟indice insulinique des aliments” a été publié en 1997 et donnait une liste de 38 aliments qui produisaient des niveaux d’insuline plus élevés. Cette étude ainsi que les études ultérieures montrent que tous les types de viande (bœuf, poulet et porc) provoquent une sécrétion d’insuline considérable. ‟D’ailleurs, les protéines de la viande cause une libération d’insuline bien plus élevée que le sucre pur.” La viande fait grimper l’insuline plus haut qu’une grande pomme, une tasse de flocons d’avoine ou une tasse et demie de pâtes à la farine blanche.

SSC du glucose, SSC de l'insuline

Ci-dessous, nous avons sélectionné quelques points issus de l’indice insulinique:

  • Certains des aliments riches en protéines (bœuf, fromage et œufs) avaient des réponses insuliniques plus élevées par gramme que de nombreux aliments constitués principalement de glucides.
  • Les glucides ne sont pas le seul stimulus pour la sécrétion d’insuline. Les aliments riches en protéines peuvent également stimuler la sécrétion d’insuline sans augmenter les concentrations de glucose sanguin. Une alimentation pauvre en graisses basée sur des aliments riches en glucides moins raffinés avec des scores insuliniques relativement bas peuvent aider à améliorer la satiété et aider à la perte de poids ainsi qu’à améliorer le contrôle du glucose et des lipides dans le sang.
  • Les pâtes, les flocons d’avoine et les céréales All-Bran produisent des réponses insuliniques relativement faibles malgré leur forte teneur en glucides.
  • Certains aliments riches en protéines et en graisses (œufs, bœuf, poisson, fromage, gâteau et beignets) induisent une sécrétion d’insuline aussi élevée que certains aliments riches en glucides. Le bœuf était égal au riz complet et le poisson était égal au pain complet.)

Concernant les constatations ci-dessus, le Dr Greger poursuit: ‟Donc, si les tenants des régimes cétogène et paléo se basaient sur leur propre perspective, s’ils collaient a leur propre théorie, et toute l’idée repose sur l’insuline, alors ils crieraient sur les toits que tout le monde devrait devenir végétarien/végétalien, car ces derniers ont des niveaux d’insuline bien plus bas même à poids égal. Les mangeurs de viande ont des niveaux d’insuline pouvant être jusqu’à 50% plus élevés.”Meat insulin responseResized400

Par exemple, si on demande à quelqu’un d’adopter une alimentation à base de plantes entières, ‟on peut considérablement abaisser leurs niveaux d’insuline en seulement 3 semaines. Ensuite, rien au’en ajoutant des blancs d’œuf à son alimentation, on peut augmenter sa production d’insuline de 60% en 4 jours. Même si l’on double l’apport en glucides de quelqu’un en utilisant beaucoup de céréales, fèves, fruits et légumes entiers, cela abaissera leurs niveaux d’insuline.”

Les niveaux d’insuline peuvent baisser en une semaine seulement

Nous avons eu le plaisir de travailler avec une femme charmante nommée Jacquie lors de l’une des Immersions Engine 2 Diet. Jacquie souffrait d’un diabète de type 2 depuis de nombreuses années. Au bout de seulement une semaine d’alimentation végétalienne saine, sa glycémie est revenue dans la fourchette normale pour la toute première fois. Son témoignage émouvant a fait pleurer bien des yeux:

Le régime Atkins et le nouveau régime Atkins facile à suivre

Le Dr Robert Atkins, créateur du régime populaire pauvre en glucides et riche en protéines et en graisses, ‟est mort pendant une nuit avec des antécédents de crise cardiaque, de insuffisance cardiaque congestive et d’hypertension” d’après le médecin légiste. Dans l’intention de rendre ce  régime plus sain, les partisans du nouveau régime Atkins facile à suivre ont supposé que le régime révisé abaisserait les niveaux d’insuline. Cependant, ‟aucune baisse significative dans les niveaux d’insuline avec des alimentations très pauvres en glucides” n’a été constatée. En revanche, les niveaux de cholestérol LDL ont augmenté, ce qui constitue le facteur de risque n°1 pour les maladies cardiaques.

Et le régime paléo?

‟Le mouvement paléo a raison à beaucoup d’égards”, affirme le Dr Greger. ‟Ils disent aux gens d’arrêter de consommer des produits laitiers et des beignets, de manger beaucoup de fruits, de noix et de légumes, et de réduire fortement leur consommation de malbouffe transformée.” La vidéo ci-dessus du Dr Greger décrit une étude concernant le régime paléo et poursuit ‟Ils ont pris un groupe de jeunes gens en bonne santé et les ont mis à un régime paléolithique et à un programme d’entraînement sportif en circuit à haute intensité et à base de Crossfit. Eh bien, si vous perdez suffisamment de poids en faisant du sport, vous pouvez abaisser temporairement vos niveaux de cholestérol quelle que soit votre alimentation. On peut voir qu’avec la gastroplastie, la tuberculose, la chimio ou une habitude de consommer de la cocaïne, le simple fait de perdre du poids par quelque moyen que ce soit peut abaisser le cholestérol, ce qui rend ces résultats encore plus troublants. Malgré deux semaines d’entraînement vigoureux et de perte de poids, et le cholestérol LDL a augmenté. Et c’était encore pire pour ceux qui étaient en meilleure santé au départ. Ceux qui ont avaient d’excellents LDL au départ (moins de 70) ont obtenu une hausse de 20% des LDL, et leurs HDL ont baissé. L’impact délétère du régime paléo sur les lipides sanguins était non seulement considérable, mais suffisamment important pour contrecarrer les améliorations couramment observées avec une meilleure forme physique et une meilleure composition corporelle. Le sport est censé améliorer les choses. Quant aux personnes qui se mettent à une alimentation à base de plantes et à un modeste programme sportif (principalement basé sur la marche seulement), dans les 3 semaines leur mauvais cholestérol chute de 20% et leurs niveaux d’insuline baisse de 30%, malgré une alimentation constituée à 75-80% de glucides, alors que les régimes paléo semblent annuler les effets positifs du sport.”

Publicités
Cet article, publié dans Alimentation végétale, Santé, est tagué , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.