Enrayer le diabète de type 2 grâce au Dr Neal Barnard

Le programme alimentaire scientifiquement prouvé du Dr Neal D. Barnard pour enrayer le diabète sans médicament

Le docteur Neal Barnard et le médecin grec Hippocrate n’ont pas le même ADN, mais leurs idées concernant la nutrition concordent. Tous deux soulignent l’importance du rôle que joue l’alimentation dans la prévention et le traitement des maladies.

Hippocrate est reconnu pour son affirmation fréquemment citée « Que les aliments soient ton remède, et les remèdes tes aliments ». Neal Barnard, auteur du livre Dr. Neal Barnard’s Program for Reversing Diabetes, ne prône aucun médicament ni routine sportive, sa solution pour lutter contre les maladies, en particulier le diabète, consiste en une alimentation végétalienne pauvre en graisses.

Neal Barnard décrit la façon dont il a mis à l’épreuve son régime dans des études scientifiques avec de véritables personnes afin de prouver que l’alimentation végétalienne pauvre en graisses peut enrayer le diabète. Dans une série d’études, les chercheurs ont prouvé que les participants pouvait améliorer leur santé en abaissant leur glycémie, en augmentant leur sensibilité à l’insuline et en réduisant ou en éliminant leur prise de médicaments. Ces bienfaits ont été obtenus dans le cadre d’un programme alimentaire n’ayant aucun effet secondaire indésirable.

Reversing DiabetesSon régime alimentaire diffère nettement du programme classique proposé par l’Association américaine du diabète, qui réduit fortement le sucre et les féculents tels que le pain, les pommes de terre, le riz et le sucre. Le régime préconisé par l’ADA est conçu pour réduire la masse corporelle et le cholestérol et inclut la prise de médicaments. L’objectif était de garder un apport en calories et en glucides stable tout au long de la journée. Les diabétiques consultaient également des « équivalences alimentaires » pour gérer leurs choix d’aliments.

Le Dr Barnard fait référence au régime préconisé par l’ADA lorsqu’il cite un article de 1993 dans le Journal of the American Dietetic Association qui énonce: « Les alimentations des diabétiques sont complexes et la plupart des gens ne les suivent pas ». Par opposition, il déclare: « L’alimentation indiquée dans ce livre est totalement différente. Elle est bien plus facile, efficace et moderne pour beaucoup de gens. »

Il réduit son plan à trois principes:

  1. Bannir les produits d’origine animale.
  2. Réduire au minimum les huiles végétales.
  3. Privilégier les aliments ayant un indice glycémique bas.

Dans les études décrites par le Dr Barnard, les participants avaient une alimentation très pauvre en graisses et exempte de produits d’origine animale. Étonnamment, aucune limite n’a été fixée pour la quantité de glucides ingérés. Ces glucides devaient être des céréales complètes, être riches en fibres et avoir un indice glycémique bas.

L’indice glycémique est une valeur numérique qui indique à quelle vitesse un aliment libère des sucres dans le sang. Plus l’indice glycémique est élevé, plus l’aliment libère rapidement du sucre dans le sang. En plus de présenter un tableau indiquant l’indice glycémique de certains aliments courants, le livre évoque les catégories d’aliments ayant un IG (indice glycémique) bas.

  • Haricots, lentilles, pois
  • Légumes à feuilles vertes
  • Presque tous les fruits (à l’exception de la pastèque et de l’ananas)
  • Orge, boulgour, riz étuvé
  • Pain de seigle noir et pain de seigle
  • Igname et patate douce
  • Céréales de son et de flocons d’avoine

Dans l’une des études, un groupe a reçu une alimentation suivant les directives de l’Association américaine du diabète, tandis que le deuxième groupe a reçu une alimentation végétalienne pauvre en graisses. Le groupe végétalien a présenté une baisse  de glycémie tellement importante que leurs médicaments pour le diabète ont dû être réduits. Cela était trois fois plus efficace que le groupe de l’ADA concernant la réduction de leur A1c (le principal moyen de contrôle de la glycémie). De plus, le groupe végétalien a présenté une réduction de masse corporelle et de cholestérol.

À l’achèvement de l’étude, le Dr Barnard a interrogé les membres des deux groupes. Il a été surpris de constater qu’ils préféraient l’alimentation végétalienne dans une proportion de 2 contre 1. « Cela s’explique par le fait que bien d’entre eux ont déjà essayé le régime de l’ADA et l’ont trouvé lassant et peu efficace. Nombre d’entre eux ont entendu parler des bienfaits d’une alimentation végétalienne », ajoute le Dr Barnard. La beauté du livre Dr. Neal Barnard’s Program for Reversing Diabetes est la simplicité que l’on trouve à le suivre. Rien qu’en lisant les directives nutritionnelles aux pages 46 et 47, n’importe qui peut se lancer dans ce programme. Ces pages présentent « un nouveau menu puissant » qui détaille les principes de base, les quatre nouveaux groupes alimentaires, les autres aliments autorisés, les aliments à éviter et les multivitamines quotidiennes.

Pour faciliter la vie de ceux qui se lancent dans une alimentation pour enrayer le diabète, le Dr Barnard a eu recours aux compétences culinaires de Bryanna Clark Grogan, une célèbre auteure de livres de cuisine, qui a élaboré un certain nombre de recettes utilisant la « cinquième saveur » tout en suivant ses directives. Elle ajoute l’umami aux saveurs familières que sont le sucré, le salé, l’acide et l’amer. Toutes les recettes sont intégrées dans 7 jours de menus sains.

Ce livre constitue une lecture essentielle pour les diabétiques et leur famille, car il leur donne de l’espoir en leur apportant une manière sensée de gérer leur maladie et d’éviter ses conséquences invalidantes. Non seulement le Dr Barnard explique la nature du diabète de façon compréhensible par un non-spécialiste, mais il donne également de nombreuses astuces et suggestions pratiques aux diabétiques. Même les non-diabétiques trouveront des informations inestimables pour améliorer leur propre santé, notamment pour la prévention du cancer et des problèmes cardiovasculaires.

Le livre Dr. Neal Barnard’s Program for Reversing Diabetes diverge de la littérature courante conçue pour gérer cette maladie redoutée. Comme le Dr Barnard le dit dans la conclusion, « Nous savons qu’il est possible de perdre de la masse corporelle de façon efficace et définitive, de réduire ou d’éliminer la prise de médicaments, d’enrayer les maladies cardiaques et même d’améliorer les symptômes de la neuropathie, » déclare-t-il. « Si vous pensiez devoir vous résigner face à la progression de vos symptômes, réfléchissez-y encore une fois. Vous avez désormais toutes les cartes en main. »

Allez voir les études scientifiques si vous n’y croyez pas:

nuls

Publicités
Cet article, publié dans Santé, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.