Phil Staples pèse de nouveau 180kg (le routier du film Gros, malade et presque mort)

Traduit de l’article du 19 septembre 2014 écrit pas Phil Staples

Phil Staples Septembre 2014850x400

Hier soir (le 18 septembre 2014), plus de 600 cinémas aux États-Unis ont projeté Gros, malade et presque mort 2, le nouveau film de mon ami Joe Cross. J’étais nerveux, je dirais même apeuré, de ce que révélerait le film. Pendant ces deux dernières années, je garde un terrible secret.

Je vais vous expliquer.

Gros, malade et presque mort 2 est la suite du premier film de Joe, qui a suivi non seulement sa transformation partant de l’obésité et d’une mauvaise santé mais également la mienne. J’étais conducteur routier lorsque j’ai rencontré Joe et je mangeais comme le routier moyen (avec toute la malbouffe qu’on imagine).

Quand je passais tout mon temps seul sur la route, je pesais plus de 180 kilogrammes sur la balance quand j’ai rencontré cet Australien souriant dans un parking de poids lourds à Winslow en Arizona. Il s’est avéré que nous avions la même maladie auto-immune, en plus de nos problèmes de poids.

À ce moment-là, Joe avait fait ce qu’il appelle une « remise en route » pendant 40 jours, en buvant uniquement des jus de légumes et de fruits frais, et il m’a montré des photos de lui qui dataient de deux mois auparavant. Il avait l’air d’être une autre personne.

Il m’a demandé de l’accompagner à sa voiture, car il était l’heure de préparer son « dîner ». Pendant toutes ces années que j’ai passée à conduire un camion, je n’avais jamais vu quelqu’un avec un extracteur de jus à l’arrière et des sacs pleins de légumes et fruits frais. Il préparait un jus qu’il appelait « super vert », qui semblait contenir davantage de légumes frais que ce que j’avais mangé pendant toutes ces années, et qui avait l’aspect d’herbe liquide douteuse.

J’étais tellement impressionné par la différence entre les photos qu’il m’avait montrées et l’homme face à moi, que j’ai demandé à y goûter. D’ailleurs, ce n’était pas mauvais du tout.

Avant que l’on se sépare, Joe a expliqué qu’il était un homme tout à fait normal, ni un docteur ni un expert de la santé, mais que si je voulais essayer sur moi, il m’aiderait à me reprendre. Il m’a donné sa carte de visite et il est reparti sur l’autoroute.

Cette carte est restée dans le pare-soleil de mon camion pendant des mois. Finalement, alors que je me sentais au plus mal, je l’ai appelé et lui ai laissé un message vocal, en lui rappelant notre rencontre et en demandant son aide.

Quelques jours plus tard, Joe m’a rappelé et a tenu sa promesse, celle qu’il avait fait à un parfait inconnu dans un parking de poids lourds. Il a sauté dans un avion pour revenir aux États-Unis et a monté une équipe qui m’a aidé à perdre plus de 90 kg grâce à cette remise en route, et mon histoire a fini dans le film.

Ce petit film a même été visionné par plus de 20 millions de personnes dans le monde, et j’ai reçu de merveilleux courriels et messages Facebook de la part de personnes que mon histoire a inspirées. Être une source d’inspiration pour les gens est très enivrant, croyez-moi.

J’étais le symbole de la transformation réussie. Pendant les trois années qui ont suivi, je suis resté en forme, je courais et je nageais. Mon régime était excellent, en mettant l’accent sur les légumes que j’avais fini par connaître et aimer.

J’extrayais le jus, mixais et mangeais des aliments végétaux riches en micronutriments tout le temps. Grâce à mes habitudes alimentaires, j’avais un tour de taille sain, des yeux vifs et un sommeil profond. J’ai trouvé un travail et je profitais du temps que je passais en famille.

Et ce qui est le plus passionnant, je me suis marié après un coup de foudre. J’ai placé tous mes espoirs et rêves dans cette relation. J’avais eu un mariage raté dans le passé, alors j’étais plein d’enthousiasme pour que celui-ci durerait éternellement.

Hélas, cela n’a pas duré pour toujours. Ce mariage s’est mal terminé. Je n’arrivais pas à croire que j’étais seul et à nouveau divorcé. Du temps est passé et mon cœur n’a pas guéri, cela s’est même empiré et cela m’a conduit au bout de quelques mois dans une dépression profonde. Pratiquement rien ne m’intéressait. Mes amis et ma famille ont tenté de m’en faire sortir, mais ils ne faisaient qu’empirer mes sentiments de honte et de tristesse.

J’ai commencé à éviter ces personnes bien intentionnées, et à passer de plus en plus de temps seul. Je ne parvenais plus à gérer mon travail, et peu à peu je suis retombé dans mes anciennes habitudes. La dépression à mené à l’isolement puis à la nourriture : les plats préparés. Beaucoup.

J’ai arrêté de faire mes courses dans les magasins d’alimentation naturelle, d’aller nager ou d’appeler un ami. Mon extracteur de jus adoré a pris la poussière, mais je connaissais le nom de tous ceux qui travaillaient au drive de Wendy’s.

J’avais du mal à garder un emploi, je me suis isolé de mes amis et de ma famille, je ne répondais pas aux appels de Joe, et j’ai réduit mon monde à la taille minimale, en masquant ma douleur avec des plats industriels gras et sucrés qui me faisaient du mal. Avant de m’en rendre compte, je pesais de nouveau 180 kg.

À chaque fois que j’allais à une chaîne de restauration rapide, je croisais les doigts pour que personne ne me reconnaisse du film. À chaque fois que je recevais une message Facebook de quelqu’un qui avait vu le film et disait qu’il pourrait devenir comme moi un jour, j’avais envie de me recroqueviller dans un coin. Comment avais-je pu laisser tomber tous ces gens ? Après tant d’années à maintenir ma perte de poids et à savoir parfaitement à quel point je me sentais bien en prenant soin de moi, comment avais-je pu me laisser tomber ?

Joe et son équipe m’ont laissé 36 000 messages vocaux me disant qu’ils travaillaient sur la suite du film. Un jour, j’ai compris que je ne pouvais plus me cacher. J’ai rassemblé tout mon courage et j’ai rappelé Joe. Je lui ai dit que j’avais échoué envers moi, lui et tous les autres du monde entier qui tentent le même défi.

Après un bref silence, Joe a dit : « Mon vieux, on va t’aider. » Sur le moment, je n’ai pas réalisé que j’avais fait un premier pas pour être de nouveau en bonne santé, en confiant simplement mon histoire à un ami. Grâce aux conseils de Russ Kennedy, un spécialiste du comportement conseillé par Joe pour m’aider, j’ai commencé à comprendre que l’isolement était aussi dangereux pour moi que les hamburgers doubles au fromage et les laits frappés que je mangeais.

Cette communauté était aussi essentielle pour ma santé et mon bien-être que les fruits et les légumes. Et cette honte était une drogue toxique que ne pouvais pas laisser s’emparer de moi.

Maintenant tout le monde est au courant. Tout le monde sait que celui qu’ils ont vu au début du premier film avait réussi… jusqu’à ce qu’il échoue, qu’il a est revenu en arrière et qu’il est revenu à son point de départ. Je suis sûr que certaines personnes sont déçues et que je devrais vivre avec cela. Mais maintenant que le secret est révélé, je me sens libre. Et vous savez quoi ? C’est merveilleux de se sentir libre.

J’espère que les gens tels que moi, qui essaient et échouent, réessayeront et verront Gros, malade et presque mort 2 et reconnaîtront leur propre histoire. J’espère qu’ils feront comme moi, qu’il lèveront le poing, diront « Je me bats » et recommenceront. Je suis déterminé à rester sur cette voie. Parfois je ferai des bourdes, mais si ça arrive, je recommencerai, avec l’aide de mes amis.

Traduit de l’article du 19 septembre 2014 écrit pas Phil Staples : http://www.mindbodygreen.com/0-15359/i-was-the-poster-boy-for-weight-loss-then-i-gained-200-pounds.html

Publicités
Cet article, publié dans Alimentation végétale, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Phil Staples pèse de nouveau 180kg (le routier du film Gros, malade et presque mort)

  1. Sylvie dit :

    Merciii Pauline pour la traduction!!!! :-*

  2. hoooo purée je suis vraiment surprise!
    j’ai découvert ce documentaire il y a quelques mois et c’est ce qui m ‘a poussée à envisager un jeune hydrique ( pas pour les meme raisons que lui, je n ai pas besoin de maigrir) . j’ai de la peine pour lui, c’est triste d’avoir fait autant d’efforts, pour revenir au mme résultat. Peut être qu’il était pas assez préparé. Peut être qu’il n’avait pas fait cette démarche pour d’assez bonnes raisons. Peut être que son divorce a été trop douloureux et qu’il a complètement balayé sa motivation… en tout cas c’est cool de partager 🙂

  3. Gwenn dit :

    Comme quoi… Un esprit sain dans un corps sain et un corps sain dans un esprit sain, l’ un et l’ autre ne peuvent être dissociés. J’ espère de tout coeur qu’ il retrouvera un bien-être physique et mental. C’ est aussi grâce à ce film que je suis sortie de l’ obésité sévère, j’ espère persévérer dans le bon sens et m’ alimenter sainement jusqu’ à la fin de ma vie.

  4. decuypere dit :

    la rechute fait partie de la guérisson

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s