La permaculture c’est l’avenir

Depuis les années 1950, on a généralisé la pratique de l’agriculture dite intensive, basée sur le clonage des plantes et la chimie, tue le sol comme l’explique Claude Bourgignon. Les engrais, les pesticides, les fongicides, la monoculture, la mécanisation lourde, les variétés sélectionnées à outrance, les hybrides et les OGM issus des laboratoires cupides finissent par se retourner contre l’humain. Partout dans le monde, des agriculteurs autrefois proches de leur terre sont désormais relégués à un rôle de technicien, s’empoisonnent et croulent sous leurs dettes liées aux semences Terminator et aux produits afférents à leur culture. En effet, la monoculture chimique n’est pas rentable, elle est même déficitaire et ne pourrait pas exister sans les subventions publiques en Europe ou aux États-Unis. Ces subventions favorisent les immenses exploitations et pas les petits producteurs. Les plantes cultivées par l’industrie agroalimentaire sont de plus en plus polluantes, pauvres en nutriments, vecteurs de maladies diverses. Les connaissances fermières se perdent et les agriculteurs ne voient plus le bout du tunnel.

La nécessité d’une autre agriculture se fait de plus en plus sentir, à l’heure où augmente fortement la demande pour des produits sains, authentiques et locaux, c’est-à-dire des variétés anciennes, non traitées et cultivées par des paysans qui aiment leur travail.

La permaculture une excellente solution qui se situe radicalement à l’opposé de l’agriculture classique. De nombreux projets et stages de permaculture florissent un peu partout en France et dans le reste de l’Europe, reflétant un engouement accru des citadins pour le retour aux racines et aux pratiques de culture saines.

Depuis quelques années, la permaculture fait beaucoup parler d’elle sur le net avec ses principe : maraîchage, paillis, BRF, culture sur sol, buttes, traction animale, compostage et absence de labourage. Je vous propose un petit tour d’horizon des fermes ayant adopté cette pratique productive, innovante et respectueuse de la nature qui consiste à observer et à imiter la nature.

La permaculture peut-elle faire vivre des agriculteurs ? Une étude indique que la permaculture est non seulement vertueuse pour l’environnement mais aussi performante au niveau économique. Article complet ici.

*

La ferme de Sepp Holzer en Autriche est une excellente présentation en la matière:

Pour vous donner encore plus envie de vous intéresser à la permaculture, je vous conseille une vidéo magnifique au Jardin des Fraternités Ouvrières en Belgique

Voici quelques fermes pratiquant la permaculture:

La Ferme Biologique du Bec Hellouin en Normandie
http://www.fermedubec.com/ (vidéos disponibles)

Au Petit Colibri en Charente
http://www.dailymotion.com/video/x8r74g_au-petit-colibri-nouvelle-version_webcam

Ferme Agrivert au Québec
http://www.fermeagrivert.com

Les Fermes Miracle, un verger commercial en permaculture de 5 acres dans le sud du Québec
http://youtu.be/_WxhbDDItJc

Ferme des Amanins dans la Drôme

La ferme du Collet
Article sur Passerelle Eco

Le mas de Beaulieu en Ardèche
S’initier à l’agroécologie : mode d’emploi (lien)

Permaculture en Jordanie

Paillis : bois raméal fragmenté BRF (lien vidéo)

Le mulch (mulching ou paillis)
(lien vidéo)

Spirale de permaculture en pierre (lien vidéo) et jardin surélevé (lien ici) présentés par Vol West et Mato

Parcours de vie d’ Eric Escoffier formateur en permaculture
(lien vidéo)

Philippe cultive des légumes dont certains sont géants (pomme de terre de 500 grammes, brocolis de 2 mètres de haut, des choux fleurs de 40 cm de diamètre, des betteraves et radis de 5 kg, des panais de 40 cm de long) (vidéo). Et tout cela : dans pratiquement 100% de résineux, sans travail du sol, sans arrosage, sans traitement, sans engrais, sans semis (pour certains légumes, tomate, pomme de terre, courge, salade). Son secret: la combinaison de l’électro-culture et des buttes à humus avec 40 ans de tests.

*

Pour finir, une conférence en plein air « Observons la nature et cultivons ensuite » par Jean Rivière. Vous y apprendrez tout sur la manière de jardiner naturellement et l’évidente simplicité de la méthode du paillage qui ramène équilibre et harmonie au jardin, permettant un gain de temps et inutile tout travail du sol, amendement d’engrais, de pesticides ou fongicide.

Publicités
Cet article, publié dans Animaux et nature, Autonomie, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s