Être écolo en ville

Par Marti

Par Marti

La définition d’une vie écologique diffère pour chacun. Pour moi, mener une vie écolo responsable consiste idéalement à ne pas nuire à la nature, c’est-à-dire limiter sa consommation à l’acquisition des produits entièrement biodégradables ou recyclables.

*
*

Comme le dit mon frère, nos dépenses sont nos billets de vote. Cela n’a pas de sens de médire sur le caractère insuffisant du bio si l’on encourage l’industrie sale en achetant ses produits. Chaque achat cautionne la chaîne de production qu’il implique, c’est aussi simple que cela.

*

  • Pas de voiture. En ville il est aisé de se déplacer à pied, à vélo ou en utilisant les transports en commun. Plus on s’éloigne des grandes villes, plus cela se complique si le lieu de travail est éloigné.
  • Manger écolo, c’est facile. Avant tout, acheter local et bio si possible. Si vous pouvez composter, faites-le. N’écoutez pas le discours de greenwashing encourageant la consommation à outrance décomplexée. On peut se tourner vers les produits en vrac et les produits vendus dans un emballage recyclable (papier propre, verre, briques, plastique n° 1, 2 et 3). Vérifiez les symboles avant d’acheter.

symboles recyclable

  • Pour l’entretien de la maison, ne pas javelliser à tout-va, diminuer le nombre de produits utilisés. Garder uniquement les produits ménagers écolos et non toxiques. Bannir les lingettes à usage unique. Utiliser des chiffons, serviettes et éponges permanentes, avec du savon et de la pierre blanche. Manger cru permet de laver la vaisselle à l’eau froide sans produit et sans gants.
    Quant aux soins du corps, je préconise de ne garder que les brosses et peignes à cheveux, les brosses à dents, les dentifrices à l’argile sans fluor, un gant de crin avant la douche, des savons écolos pour le corps et les cheveux. Pour le soin quotidien du visage, seulement une huile, de l’eau de fleur et une goutte d’huile essentielle. Bannir les produits de toilette dits intime et les déodorants car ils sont cancérigènes. Bannir le shampoing, le gel douche, les parfums de synthèse, les crèmes de « beauté » non éthiques, le maquillage non bio.
  • Vêtements et chaussures. Pourquoi suivre la mode et s’encombrer d’habits et de chaussures inconfortables qui sont si fragiles ? Privilégions la qualité à la quantité afin de ne pas exploiter le tiers monde et nous disposerons au final de plus d’argent pour nous nourrir correctement ! Acheter éthique, raccommoder les vêtements abîmés et coudre ses propres vêtements dans la mesure du possible. Et bien sûr, on boycotte le cuir, plein de souffrance et de produits chimiques.
  • Divertissement. Bannir les CD et acheter ses films et jeux en ligne. Imprimer seulement le strict nécessaire et recycler le papier. N’offrir que des cadeaux fabriqués en Europe, utiles, durables, biodégradables ou recyclables. Avoir des loisirs respectueux de l’environnement. Pour l’anecdote, je n’ai pas de jardin où mettre mon compost, alors je le dépose chaque semaine dans la forêt communale, puis je ramasse les déchets que j’y trouve pour les jeter dans une poubelle en rentrant.

forêt

Le leurre de l’indice de CO2

Bien que l’indice carbone reflète une certaine partie de l’impact de l’humain sur la nature, il est largement incomplet et ses taxes permettent aux pollueurs de continuer à polluer dans l’unanimité générale.

Ce qu’Al Gore ne vous dit pas, c’est que le CO2 était 1000 fois plus élevés durant la période du Crétacé et le niveau de l’eau était si élevé que l’Amérique du Nord avait une mer intérieure. L’Antarctique était couvert de forêts tempérées et de dinosaures. (source)

Au-delà des gaz à effet de serre, il faudrait parler davantage des produits chimiques extrêmement nuisibles pour notre santé et l’environnement que l’on nous fait respirer, avaler, absorber par la peau et que l’on nous injecte dans les vaccins : perturbateurs endocriniens, neurotoxiques, cancérigènes, stérilisants, allergènes, irritants, mutagènes, génotoxiques, tératogènes (malformations), immunosuppresseurs, etc.

Liste des labels écolos :
http://www.eco-sapiens.com/labels-eco-consommation.php

Publicités
Cet article, publié dans Écologie, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Être écolo en ville

  1. Ping : Douce frugalité - mon compost en ville - Neospirit

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s